Bach (Lot)

commune française du département du Lot

Bach
Bach (Lot)
La phosphatière du Cloup d'Aural.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Cahors
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Lalbenque-Limogne
Maire
Mandat
Patrick Valette
2014-2020
Code postal 46230
Code commune 46013
Démographie
Population
municipale
178 hab. (2017 en augmentation de 7,88 % par rapport à 2012)
Densité 8,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 21′ 05″ nord, 1° 40′ 20″ est
Altitude Min. 220 m
Max. 337 m
Superficie 21,02 km2
Élections
Départementales Canton des Marches du Sud-Quercy
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Bach
Géolocalisation sur la carte : Lot
Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Bach
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bach
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bach

Bach est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Commune du Quercy située dans le causse de Limogne.

Communes limitrophesModifier

La commune est limitrophe du département de Tarn-et-Garonne.


Communes limitrophes de Bach[1]
Concots Varaire
Escamps   Saillac
Vaylats Saint-Projet
(Tarn-et-Garonne)

ToponymieModifier

Bach (XIVe siècle), peut-être de l'occitan "ubac" (endroit exposé au nord) ou du vieux français "bach" signifiant "réservoir".

Selon Gaston Bazalgues, le nom Bach aurait une origine germanique, le mot bach voulant dire ruisseau en allemand[2].

HistoireModifier

La première mention de Bach est faite dans un arrangement entre les Templiers de La Capelle Livron et le recteur Raymond Bada au sujet des limites entre la paroisse de Bach et celle de Jamblusse.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1802 1830 Jean Baptiste Helyot (d)    
1830 1840 Jacques Guilhem    
1840 1841 Pierre Escrouzailles    
1841 1848 Jean Calmette    
1848 1850 Pierre Escrouzailles    
1850 30 août 1899 Jean Baptiste Escrouzailles    
1899 1902 Jean Pierre Gaven    
1931 1931 Lacaze    
1959 1983 Michel Theil SE Agriculteur
1983 1995 René Besse SE Agriculteur
1995 2014 Pierre Burg[4] SE Technicien agronome/Retraité
2014 En cours Patrick Valette   Commerçant
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6]. En 2017, la commune comptait 178 habitants[Note 1], en augmentation de 7,88 % par rapport à 2012 (Lot : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
459578574663674597718706658
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
633650618640668568598575560
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
438419383367360326273229180
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
153144127124140144171166181
2017 - - - - - - - -
178--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et MonumentsModifier

  • la phosphatière du Cloup d'Aural : ancienne exploitation de phosphate du XIXe siècle, grotte à ciel ouvert, site naturel avec végétation luxuriante. Elle a été classée monument historique par arrêté du 10 décembre 1998[9].
  • Les puits "anglais" : profond réservoirs d'eau datant de l'époque de la guerre de 100 ans. Ils étaient alimentés par une veine d'eau aujourd'hui tarie.
  • Une possible localisation d'Uxellodunum est soutenue par une association au lieu-dit Cantayrac dans le camp militaire au sud de la commune. De nombreux vestiges gallo-romains y ont été découverts sans pouvoir conclure pour autant.

Vie localeModifier

Manifestations et associationModifier

  • Comité des fêtes (fêtes votive le second week-end d'août), brocante au mois de mai
  • Club des ainées (le trait d'union Bach-Vaylats-Escamps)
  • Société de chasse
  • Association de préservation de l'église de Bach l'anda Notre Dame de Bach avec l'organisation de concert dans l'église

Le pèlerinage de CompostelleModifier

Sur la via Podiensis du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

On vient de Limogne-en-Quercy, Varaire en direction Cahors, et sa cathédrale Saint-Étienne et le pont Valentré.

 
Le chemin de Compostelle entre dans Bach.

Personnalités liées à la communeModifier

Eloi Itard, père jésuite ( Le Caousou, Toulouse), natif de Bach, promoteur du site de Cantayrac pour le siège d' Uxellodunum (- 51 av JC).

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, « Les noms des communes du Parc », Les cahiers scientifiques du Parc naturel régional des Causses du Quercy, vol. 1,‎ , p. 116 (lire en ligne)
  3. « Les maires de Bach », sur Site francegenweb, (consulté le 3 février 2016).
  4. liste des membres du conseil municipal (2008-2014)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. Notice no PA46000038, base Mérimée, ministère français de la Culture

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier