Ouvrir le menu principal

Les azines (n.f.) sont les composés organiques, définis par l'IUPAC comme issus de la condensation de deux composés carbonylés avec une hydrazine[1] :

Formation d'une azine.

Les azines se séparent en deux sous-familles, les cétazines et les aldazines, respectivement quand les deux composés carbonyles sont soit des cétones, soit des aldéhydes. Dans ce cadre, l'azine la plus simple est le 2,3-diazabutadiène et la plus simple cétazine est l'acétone azine.

Cependant la dénomination azine synonyme de pyridine, provenant de la nomenclature Hantzsch-Widman (1887-1888), a aussi été adoptée par l'IUPAC en 1957. Ceci entraîne un certain paradoxe dans la nomenclature UIPAC qui produit une certaine confusion entre azine et pyridine.

Ainsi donc, les azines sont aussi les pyridines, une famille de composés organiques hétérocycliques généralement aromatiques, possédant un cycle de six atomes : cinq de carbone et un d'azote, l'azine la plus simple étant la pyridine.

Sous-familles et composés liés aux pyridinesModifier

PolyazinesModifier

DiazinesModifier

TriazinesModifier

TétrazinesModifier

pentazine et HexazineModifier

Azines partiellement ou totalement hydrogénées qui ne sont pas aromatiquesModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier