Aymar de Lusignan

Aymar[1] de Lusignan, né en 1228 et décédé le 4 décembre 1260, est un membre de la haute noblesse poitevine du XIIIe siècle.

Aymar de Lusignan
Fonction
Évêque de Winchester
-
William Raleigh (en)
John Gervais (en)
Titres de noblesse
seigneur de Couhé
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Autres informations
Religion
Consécrateur
Blason des seigneurs de Lusignan.svg
burelé d'argent et d'azur

BiographieModifier

Aymar est seigneur de Couhé en Poitou et fait hommage à l'abbé de Saint-Maixent pour ce fief le 28 mars 1249[2]. Il est cité comme clerc en 1247[3] lors de son arrivée en Angleterre. Il succède à Guillaume de Raley comme évêque de Winchester (1250-1260) et est élu le . Son élection est confirmée, à Lyon, par le pape Innocent IV le de l'année suivante.

Il décède à Paris le 4 décembre 1260 et est inhumé à l'église Sainte-Geneviève.

FamilleModifier

Il est le cinquième et le dernier fils d'Hugues X de Lusignan (v. 11821249), comte de la Marche et d'Isabelle Taillefer (v. 1188/1192-1246), comtesse d'Angoulême et reine consort d'Angleterre, veuve du roi Jean sans Terre (1166-1216). Aymar, par sa mère, est le frère utérin du roi Henri III d'Angleterre (1207-1272) et de Richard de Cornouailles (1209-1272), roi des Romains.

Il porte le prénom de son grand-père maternel, Aymar Taillefer (v. 1160-1202), comte d'Angoulême (v. 1186-1202).

Notes et référencesModifier

  1. Ademarus en latin, traduit par Aymar ou Adhémar.
  2. Chartes et documents pour servir à l'histoire de l'abbaye de Saint-Maixent (éd. Alfred Richard), vol. 2, t. XVIII, Poitiers, coll. « Archives historiques du Poitou », (lire en ligne), partie CCCCLII, p. 83-84
    1249, 28 mars : Aymar, fils d'Hugues [X de Lusignan], comte de la Marche et d'Angoulême fait hommage lige à l'abbé de Saint-Maixent, Pierre [III] Audouin, pour Couhé et ses dépendances.
  3. Matthieu Paris (éd. Henry Richards Luard), Matthæi Parisiensis, Monachi Sancti Albani, Chronica Majora, vol. IV : A. D. 1240 à A. D. 1247, Londres, Longman, (lire en ligne), p. 627-628 :

    « Applicuerunt etiam tunc temporis cum eodem legato in Anglia domini regis tres fratres uterini ex mandato ejus, ut uberrime de deliciis et divitiis Anglie ditarentur; videlicet Guido de Lezinnum, miles primogenitus, Willelmus de Valentia, juvenis, nec adhuc balteo cinctus militari, et Athelmarus clericus. Et preter hos, soror eorum sororque regis Aelesia : hec autem fuit propago ex gremio Ysabelle, quondam regine Anglie comitisseque de Marchia, suscepta ex comite de Marchia Hugonis Bruni »

    1247, printemps, Douvres : Arrivée en Angleterre d'Aymar accompagné de ses deux frères et de sa sœur.

BibliographieModifier

  • Clément de Vasselot de Régné, Le "Parentat" Lusignan (Xe-XIVe siècles) : structures, parenté vécue, solidarités et pouvoir d’un lignage arborescent, Thèse de doctorat en histoire médiévale, sous la direction de John Tolan et de Martin Aurell, Université de Nantes, 4 vol., 2 797 p., décembre 2018.[lire en ligne]

Articles connexesModifier