Aoun Khassawneh

juge et homme politique jordanien, ancien Premier Ministre de Jordanie
(Redirigé depuis Awn Shawkat Al-Khasawneh)

Aoun Al-Khassawneh
عون الخصاونة
Illustration.
Aoun Khassawneh, en janvier 2012.
Fonctions
Premier ministre de la Jordanie
Ministre de la Défense

(6 mois et 8 jours)
Monarque Abdallah II
Prédécesseur Maarouf Bakhit
Successeur Fayez Tarawneh
Biographie
Nom de naissance Awn Shawkat Al-Khasawneh
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Amman (Jordanie)
Nationalité jordanienne
Parti politique Indépendant
Diplômé de Queens' College (Cambridge)
Profession Juge

Aoun Khassawneh
Premiers ministres de Jordanie

Aoun Khassawneh ou Al-Khasawneh est un juge et un homme politique jordanien, né le à Amman, Premier ministre du au .

CarrièreModifier

Aoun Khassawneh est diplômé en droit international de l'Université de Cambridge. De 1980 à 1990, il a occupé différents postes au ministère jordanien des Affaires étrangères, puis est devenu le conseiller légal de la délégation jordanienne pour les pourparlers de paix entre Israël et la Jordanie (1991-1994).

Devenu conseiller du roi Hussein en 1995, puis conseiller d'État en droit international, il a été nommé chef de cabinet royal en 1996. En 2000, Aoun Khassawneh devient membre de la Cour internationale de justice avant d'être élu vice-président en 2006.

Le , Aoun Khassawneh est nommé Premier ministre par le roi Abdallah II en remplacement de Maarouf Bakhit[1] et entre en fonction le 24.

Accusé de freiner les réformes réclamées par le peuple, le Premier ministre démissionne le . En effet, le peuple manifeste régulièrement depuis réclamant des réformes politiques et économiques et la fin de la corruption dans le pays. Il est remplacé par Fayez Tarawneh, ancien Premier ministre et chef du Palais royal (1998-1999).

Le [2], il démissionne mais reste chargé d'expédier les affaires courantes jusqu'à l'investiture du nouveau gouvernement. Son successeur, Fayez Tarawneh, prend ses fonctions le .

HonneursModifier

Aoun Khassawneh est grand officier de la Légion d'honneur (1997).[réf. nécessaire]

RéférencesModifier

Liens externesModifier