Avortement tardif

L'avortement tardif est une interruption du processus de gestation qui a lieu après le délai légal pour une interruption volontaire de grossesse. Ce délai légal pour obtenir une IVG variant de pays à pays, la notion d’interruption tardive diffère d'un pays à l'autre, de même que les modalités pour l’obtenir.

Délais légauxModifier

Par paysModifier

En 2015, aux États-Unis, 1,3 % des avortements ont été effectués après la 21e semaine d'aménorrhée et moins de 1 % des avortements ont été effectués après la 24e semaine d'aménorrhée[1],[2].

En France, l'avortement après les délais pour une IVG est une IMG[3].

En Suisse, pour les interruptions de grossesse effectuées après le délai légal de douze semaines en 2016, 10% l'ont été après la vingt-et-unième semaine[4].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Tara C. Jatlaoui, Maegan E. Boutot, Michele G. Mandel et Maura K. Whiteman, « Abortion Surveillance — United States, 2015 », MMWR Surveillance Summaries, vol. 67, no 13,‎ , p. 1 (PMID 30462632, DOI 10.15585/mmwr.ss6713a1, lire en ligne, consulté le )
  2. (en-US) Pam Belluck, « What Is Late-Term Abortion? Trump Got It Wrong », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  3. « Délai avortement : le respect des délais - Ooreka », sur Ooreka.fr (consulté le )
  4. « Situation juridique en matière d'avortement et d'avortement tardif en Suisse », sur https://www.parlament.ch/fr, (consulté le ).