Avions Voisin

marque automobile française

Avions Voisin
logo de Avions Voisin
Logo de la marque
illustration de Avions Voisin
« Cocotte » ailée Art déco emblématique des bouchons de radiateur Avions Voisin

Création 1905  : Voisin frères
Dates clés 1919 : reconversion aéronautique vers l'automobile
Disparition 1946 en France
1958 en Espagne
Fondateurs Gabriel Voisin
Charles Voisin
Siège social Issy-les-Moulineaux
Drapeau de la France France
Activité Automobile
Produits AutomobileVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.automobiles-voisin.fr

Avions Voisin ou Voisin est un constructeur automobile français de prestige[1], fondé en 1919 par Gabriel Voisin (après son activité de constructeur aéronautique Voisin frères de 1905, avec son frère Charles Voisin). En activité jusqu'en 1946 en France (et 1958 en Espagne)[2].

HistoireModifier

Après avoir fondé une des premières industries aéronautique pionnières Voisin frères, en 1906, avec son frère Charles Voisin (disparu en 1912) et avoir fabriqué près de 10 000 avions civils, puis avions de la Première Guerre mondiale, pour l'effort de guerre des Alliés de la Première Guerre mondiale, Gabriel Voisin se reconvertit à la fin de la guerre, en 1918, dans l'industrie automobile (inspirée de l'aéronautique) avec cette marque de prestige Avions Voisin, pour concurrencer les marques d’élite de l'époque Bugatti, Hispano-Suiza, Isotta Fraschini, Bentley, et autres Rolls-Royce….

Ancien étudiant des beaux-arts de Lyon et amateur de mécanique depuis son enfance, il créé des voitures de prestige avec des designs de carrosseries inspirées par son célèbre ami-client Le Corbusier et du style Streamline Moderne Art déco en vogue de l'époque, à base de matériaux légers de l’aéronautique, comme l'aluminium, motorisées par des moteurs Knight (en) sans soupapes, et produites dans son usine d'Issy-les-Moulineaux au sud-ouest de Paris[3],[4],[5],[6].

La voiture de course Voisin Laboratoire de 1923 est une des réalisations marquantes de la jeune entreprise, une des premières voitures à utiliser un châssis monocoque et une petite hélice pour actionner la pompe du circuit de refroidissement.

Le jeune ingénieur-pilote créateur André Lefèbvre arrive 5e au Grand Prix de France 1923, sur Avions Voisin C6 Laboratoire. Il rejoint Louis Renault, puis Citroën en 1933, pour mener en particulier les trois projets révolutionnaires : Traction Avant (1934), 2 CV (1948) et DS (1955).

Les constructeurs de voitures de luxe ornaient leurs calandres d'un bouchon de radiateur en cimier décoratif. Désolé de voir ses belles Voisin servir de piédestal à des sculptures plus ou moins kitsch, Gabriel Voisin composa avec quelques lames d'aluminium qu'il riveta ensemble une « cocotte ailée » Art déco qui tranchait avec la production de l'époque et qui devint aussitôt l'emblème très reconnaissable des voitures Voisin, plus encore que son logo scarabée ailé inspiré de l'Antiquité égyptienne.

Charles Voisin cesse sa production automobile peu avant la guerre, à la suite des difficultés économiques de la Grande Dépression des années 1930. Sa division de sous-traitance aéronautique fut absorbée en 1945 par la Snecma, avec la nationalisation des entreprises liées au secteur aéronautique d'après-guerre. Gabriel Voisin maintint cependant son bureau d'études automobile mais ne fut pas agréé par les autorités françaises et n'obtint d'elles ni autorisation ni fourniture de métaux alors sévèrement rationnés par l'effort de guerre. Il créé néanmoins la Biscúter (en), microcar produite en Espagne à environ 10 000 exemplaires en 1953 et 1960, avant de prendre sa retraite en 1958, à l'age de 78 ans.

ModèlesModifier

Compétitions, palmarès partielModifier

Notes et référencesModifier

  1. [vidéo] Voisin C25 Aerodyne sur YouTube
  2. « Avions Voisin », sur www.avions-voisin.org (consulté en )
  3. « Voisin, un innovateur insolent », sur www.gazoline.net (consulté en )
  4. « Anciennes Avions Voisin », sur www.guide-automobiles-anciennes.com (consulté en )
  5. « Avions Voisin M1 1919 - Cité de l'automobile, Collection Schlumpf », sur revesdautomobiles.fr (consulté en )
  6. « Histoire : Les automobiles Avions Voisin », sur www.motorlegend.com (consulté en )
  7. automobiles-voisin.fr

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Emmanuel Mère, Gabriel Voisin ou le pionnier magnifique, Nanton, Ed. Hérode, , 236 p..

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier