Avenue de Lowendal

avenue de Paris, France

7e, 15e arrts
Avenue de Lowendal
Image illustrative de l’article Avenue de Lowendal
Avenue de Lowendal vue depuis l'avenue de Suffren.
Situation
Arrondissements 7e
15e
Quartiers Grenelle
Necker
École-Militaire
Début Avenue de Tourville et 102, boulevard de La Tour-Maubourg
Fin Boulevard de Grenelle et boulevard Garibaldi
Morphologie
Longueur 800 m
Largeur 29 m
Géocodification
Ville de Paris 5768
DGI 5827
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue de Lowendal
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

L’avenue de Lowendal est une voie des 7e et 15e arrondissements de Paris.

Situation et accèsModifier

Longue de 800 mètres, elle commence avenue de Tourville et 102, boulevard de La Tour-Maubourg et finit boulevard de Grenelle et boulevard Garibaldi.

Le quartier est desservi, au nord, par la ligne   , à la station École Militaire, et, au sud, par la ligne   , à la station Cambronne, ainsi que par les lignes de bus RATP 28 86.

Origine du nomModifier

 
Lowendal.

La rue rend hommage au comte Ulric Frédéric Woldemar de Lowendal (1700-1755), maréchal de France.

HistoriqueModifier

La voie est tracée en 1770 et cédée par l'État à la ville en vertu de la loi du [1].

La partie entre l'avenue de Tourville et la place de Fontenoy a porté, jusque vers 1830, le nom d'« avenue Boufflers », en mémoire du duc Louis François de Boufflers, pair et maréchal de France. Pendant la Révolution, elle était l'« avenue du Quartier de la Cavalerie ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Notes et référencesModifier

  1. Loi autorisant la cession gratuite, à la ville de Paris, d'avenues et places dépendant de l'hôtel des Invalides et de l'École militaire, Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements et avis du Conseil d'État, tome 38e, 1838, p. 30, la voie est cédée par l'État à la ville.
  2. a et b Protections patrimoniales, 7e arrondissement, Ville de Paris, Règlement du PLU, tome 2, annexe VI, p. 223 à 432.

BibliographieModifier