Avenue Georges-Gosnat

avenue d'Ivry-sur-Seine, en France

L'avenue Georges-Gosnat est une voie de circulation se trouvant à Ivry-sur-Seine. Elle est la principale artère est-ouest de la commune.

Avenue Georges-Gosnat
Image illustrative de l’article Avenue Georges-Gosnat
Immeubles dits « Les Étoiles d'Ivry ».
Situation
Coordonnées 48° 48′ 49″ nord, 2° 23′ 20″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Ivry-sur-Seine
Début Avenue Maurice-Thorez
Fin Rue Lénine
Morphologie
Type Avenue
Histoire
Anciens noms Rue de Seine
Rue Staline
Rue Lénine
Géolocalisation sur la carte : Val-de-Marne
(Voir situation sur carte : Val-de-Marne)
Avenue Georges-Gosnat
Géolocalisation sur la carte : Paris et de la petite couronne
(Voir situation sur carte : Paris et de la petite couronne)
Avenue Georges-Gosnat
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Avenue Georges-Gosnat

Situation et accès

modifier

L'avenue Georges-Gosnat suit le tracé de la D 154. En partant de l'ouest, dans l'axe de la rue Gaston-Cornavin, elle rencontre notamment la rue Gabriel-Péri, anciennement rue du Parc, puis l'avenue Danielle-Casanova, anciennement rue Jules-Coutant[1].

Elle est desservie par la station de métro Mairie d'Ivry de la ligne 7, ainsi que par la gare d'Ivry-sur-Seine de la ligne C.

Origine du nom

modifier
 
Plaque de l'avenue.

L'avenue rend hommage à Georges Gosnat, homme politique français[2].

Historique

modifier

Autrefois appelée « rue de Seine »[3], cette voie est nommée « rue de la Mairie » entre 1910 et 1933 environ[4],[5],[6],[7].

 
Vue de l'église Saint-Pierre-Saint-Paul vers l'ouest, prise depuis Les Étoiles.

Elle est rebaptisée « rue Staline » le [8].

En novembre 1961[9], Georges Marrane, maire de la ville, annonce dans le journal L'Humanité qu'en accord avec les décisions prises par le XXIIe congrès du Parti communiste de l'Union soviétique concernant la déstalinisation, le conseil municipal décide de changer le nom de cette voie en « rue Lénine »[10], jusqu'à la Seine.

Elle prend finalement, dans sa partie ouest, le nom d'« avenue Georges-Gosnat » le [11].

Le nom de « rue Lénine » est conservé à l'est du pont franchissant la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, à partir du carrefour avec la rue Molière.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

modifier
 
Vers l'ouest : la mairie d'Ivry et, au fond, le centre ville et Les Étoiles.

Notes et références

modifier
  1. « Planimètre des villes de Maisons-Alfort, Saint-Maurice, Alfortville, Charenton, Vitry-sur-Seine, Ivry-sur-Seine, Bois de Vincennes » sur gallica.bnf.fr.
  2. Ivry-sur-Seine : Georges Gosnat.
  3. Voir Hôtel de ville sur cabinetdecuriosites.ivry94.fr.
  4. Rue de la Mairie pendant la crue de la Seine, sur parismuseescollections.paris.fr.
  5. Arrondissement de Sceaux, canton d'Ivry. Ivry-sur-Seine, plan d'aménagement déclaré d'utilité publique par décret du 21 février 1933 / Département de la Seine.
  6. Ivry, rue de Seine et la poste à Ivry-sur-Seine sur cartorum.fr.
  7. Crue de la Seine, 1910, sur cabinetdecuriosites.ivry94.fr.
  8. Xavier Desbrosse, « Héros de l’Ouest, héros de l'Est: toponymie et Guerre froide, de la Libération à nos jours », sur halshs.archives-ouvertes.fr.
  9. « Naissance et développement des secrétariats administratifs des groupes parlementaires. Organisation et clarification de la délibération, de 1910 au début des années 1970 » sur assemblee-nationale.fr.
  10. « Ivry-sur-Seine : La commune de M. Thorez débaptise la rue Staline » sur lemonde.fr.
  11. « La rénovation du centre d’Ivry-sur-Seine (1963-1988) » sur lemoniteur.fr.
  12. a et b Voir sur cabinetdecuriosites.ivry94.fr.
  13. Maison de santé du Docteur Esquirol, Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), 1924, sur artnet.com.
  14. Esther Hess sur galerie-suisse.net.
  15. Site de la galerie Fernand-Léger d'Ivry.
  16. Le Luxy sur le site de la ville d'Ivry.
  17. Revisit : Les Étoiles d’Ivry, Paris, France, by Jean Renaudie and Renée Gailhoustet.
  18. Centre Jeanne Hachette - architecture sur tourisme-valdemarne.com.