Ouvrir le menu principal

Autumn Peltier

militante anishinaabe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peltier.
Autumn Peltier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (15 ans)
Réserve indienne non cédée de Wikwemikong (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction
100 Women ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Autumn Peltier (née le [1],[2] à Wiikwemkoong sur l'Île Manitoulin en Ontario au Canada) est une militante pour le droit à l'eau. Elle est membre de la première nation de Wiikwemkoong.

BiographieModifier

Peltier est le petite-nièce de Josephine Mandamin, également militante pour le droit à l'eau. Elle commence à militer à son tour à l'âge de sept ans lors d'une visite à Serpent River où la communauté n'avait pas accès à de l'eau potable, celle disponible dans la réserve étant considérée toxique[3]. Elle déclare à la CBC News Network en 2017 que c'est son devoir comme amérindienne de défendre ce droit[4]. En 2015, elle participe à la conférence pour le climat des enfants en Suède. En 2017, elle est nommée pour le Prix international de la paix pour les enfants. En 2018, elle fait une adresse à l'ONU à l'âge de 13 ans où elle appelle à se révolter face à la pollution des sources d'eau potable et les dommages faits à l'environnement par l'être humain[5].

En mai 2019, elle est nommée commissaire à l'eau pour la première nation Anichinabés[6],[7]. Cette même année, elle est de nouveau nommée pour le Prix international de la paix pour les enfants[8]. Elle est invitée pour adresser une seconde fois l'ONU en septembre 2019 dans une session qui inclut une autre adolescente militant pour l'environnement : Greta Thunberg[9].

RéférencesModifier

Voir aussiModifier