Ouvrir le menu principal

Autoroute A25 (France)

autoroute française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A25.

Autoroute A25
Cartouche de la route
Carte de la route.
Autres dénominations Autoroute vers la mer[réf. souhaitée]
Historique
Ouverture 1963
Caractéristiques
Longueur 65 km
Direction sud-est / nord-ouest
Extrémité sud-est Lille
Intersections A1 à Lille
N41 à Englos
D642 (ex-N42) à Méteren
Extrémité nord-ouest N225 à Socx
Réseau Autoroute française, également E42
Territoire traversé
1 région Hauts-de-France
1 département Nord
Villes principales Lille
Armentières
Bailleul
Dunkerque

L'autoroute A25 est une autoroute française du département du Nord, qui relie Lille à Socx. Elle est prolongée par la RN 225 jusqu'à Dunkerque, tronçon qui devrait être intégré à l'A25. Elle est appelée E42 au niveau européen et elle dépend de la Direction interdépartementale des Routes Nord[1]. Comme il n'existe pas de route nationale suivant un tracé similaire et continu, cette autoroute est gratuite et directement gérée par l'État.

L'autoroute constitue le périphérique sud et ouest de Lille dans ses premiers kilomètres, puis traverse la Flandre française en desservant ses principales villes : Armentières, Bailleul et Hazebrouck.

Chaque jour aux heures de pointe, elle est le théâtre d'importants embouteillages et de fréquents accrochages sur 25 km entre Bailleul et Lille. Depuis 2016, une section à vitesse régulée est mise en place sur cette portion pour contrer ce phénomène.

HistoriqueModifier

L'autoroute est construite de 1961 à 1963 en continuité avec l'autoroute A1 qui se limitait à cette date au parcours de Lille à Roye et n'atteindra Paris qu'en 1967. Sa réalisation amena le déplacement d'une centaine de mètres du château de Landas à Loos situé sur son parcours.

Réfection de l'autorouteModifier

Avant 2011, elle était connue pour sa vétusté et la piètre qualité de sa chaussée en dehors de l'agglomération lilloise. Des travaux étaient régulièrement entrepris pour améliorer le revêtement ou le changer sur certaines portions. Mais l'importance du trafic et l'immensité de la tâche de rénovation obligeaient la DIR à travailler par morceaux depuis 2004. L'état déplorable de cette chaussée était parfois la cause d'accrochage.

Grâce à sa rénovation totale de 2008 à 2010 entre Nieppe et Bergues (enlèvement des dalles de béton constituant la chaussée, élargissement de la chaussée et bande d'arrêt d'urgence, construction du terre-plein central en béton), l'autoroute est revenue aux normes actuelles et l'effet « tôle ondulée » a été supprimé.

Futur de l'autorouteModifier

Un projet de mise en 2×3 voies de l'A25 est à l'étude (dans un premier temps, entre Englos et Nieppe, voire Bailleul - le tronçon Lille-Englos est déjà à 2×3 voies). Il faut par ailleurs noter l'extrême densité de l'habitat dans la région qui rend quasiment impossible l'élargissement (pourtant salvateur) du tronçon Englos-Bailleul à 2×3 voies. Après Bailleul, le trafic est plus fluide, permettant de la laisser à 2×2 voies.

La RN 225 entre Socx et Dunkerque est destinée à être mise aux normes autoroutières (ce qui est déjà presque le cas) et à intégrer l'A25.

ParcoursModifier

 
L'A25 au sud-ouest de Lille, à hauteur de la sortie no 4, vue vers l'est.
 
L'A25 à Ennetières-en-Weppes, près de la sortie no 7, vue vers le sud.

  A25 devient RN 225  

  Échangeur entre RN 225 et A16

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier