Autorail grande capacité

catégorie de plusieurs modèles de trains conçus par Bombardier
(Redirigé depuis Autorail à grande capacité)

L’autorail à grande capacité, ou automotrice grande capacité, souvent abrégé en AGC, est une famille d'éléments automoteurs articulés construits par Bombardier à Crespin[4], et circulant en France. Suivant les modèles, l’AGC est à motorisation électrique, autonome, ou bimode (autonome et électrique).

AGC
Description de cette image, également commentée ci-après
Identification
Exploitant(s) SNCF
Surnom AGC, BGC, XGC, ZGC, Bibi
Type automotrice, automoteur
Motorisation électrique, diesel, bimode
Composition 3 ou 4 caisses articulées (dont 2 motrices)
Couplage UM 3
Construction de 2004 à 2011
Constructeur(s) Bombardier
No  de série Z 27501/2 à 27949/50
X 76501/02 à 76835/36
B 81501/02 à 81869/70
B 82501/02 à 82791/92
Nombre 700
Modernisation Depuis 2021
Effectif 699 en Septembre 2023
Utilisation TER, Transilien
TransilienLigne P du Transilien
Configurations
Caisses Composition 1re / 2e cl. masse
3 c.
4 c.
(M1+R1+M2)
(M1+R1+R2+M2)
163 pl.
220 pl.
133 t
165 t
Motorisations
nbre série motorisation kW
163
X 76500 thermique 1324
211
Z 27500 bicourant 1900
185
B 81500 bimode
1,5 kV CC
1324
1900
141
B 82500 bimode
bicourant
1324
1900
caractéristiques techniques rames
Type Rame 4 caisses Rame 3 caisses
Longueur:
Largeur:
Hauteur:
Masse:
72,800 m
2,950 m
4,020 m
165 t
57,400 m
2,950 m
4,020 m
133,3 t
caractéristiques techniques motrices et voitures
Type Motrices Voitures intermédiaires
Longueur:
Largeur:
Hauteur:
Empattement:
Empattement du bogie:
21,000 m
2,950 m
4,020m
16,400 m

2,700 m
15,400 m
2,950 m
4,020 m
15,400 m

2,800 m
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'+2'(+2')+2'+Bo'
Écartement standard (1 435 mm)
Carburant gazole
Moteurs de traction 4 asynchrones
Transmission électrique
Accès 1 par flanc
Portes louvoyantes
2 vantaux
Vitesse maximale 160 km/h

[1],[2],[3]

Ce matériel récent (premières mises en service en 2004) a été l’objet d’une commande de 700 unités par la SNCF (qui l’appelle automoteur à grande capacité[5]), mandatée par les régions. La modularité des AGC permet à chaque région de choisir le nombre de caisses (de deux à quatre en théorie, trois ou quatre en pratique) et l’aménagement intérieur (1re classe, espaces bar, porte-skis , etc.) de son matériel.

À la suite d'un contrat signé en entre Bombardier et Remarul 16 Februarie (en), l’AGC sera également construit sous licence à Cluj, en Roumanie[6], en vue de fournir à l’avenir les opérateurs ferroviaires de transport de passagers en Roumanie, Bulgarie, Grèce, Croatie, Bosnie et Serbie.

L'AGC représente dans les années 2010 le matériel ferroviaire français le plus important en effectifs[7]. De ce fait, avec un nombre très important d'unités, il marque le paysage ferroviaire français depuis les années 2000[8].

Modèles d’AGC

modifier

La série comprend plusieurs versions :

  • X 76500 : version autonome Diesel-électrique, aussi dénommée XGC ;
  • Z 27500 : version électrique bicourant 1 500 V continu et 25 kV 50 Hz alternatif, aussi dénommée ZGC ;
  • B 81500 : version bimode, c’est-à-dire à motorisations autonome et électrique monocourant 1 500 V continu, aussi dénommé BGC ;
  • B 82500 : version bimode, comme le B 81500, à motorisations autonome et électrique bicourant 1 500 V continu et 25 kV 50 Hz alternatif, en version quatre caisses seulement, aussi dénommé BCC ou BiBi.

Description générale

modifier

L’AGC est une rame articulée[9].

 
Ligne de toiture du Z 27 879 au technicentre de Mulhouse.
  • X 76500 :
    • trois ou quatre caisses
    • sur les motrices, présence de grilles de ventilation des moteurs symétriques sous la baie surélevée près de la porte d’accès voyageurs
    • pas de pantographe sur la remorque
  • Z 27500 :
    • trois ou quatre caisses
    • sur les motrices, pas de grilles de ventilation
    • deux pantographes sur la remorque
  • B 81500 :
    • trois ou quatre caisses
    • sur les motrices, présence de grilles de ventilation moteurs symétriques sous la baie surélevée près de la porte d’accès voyageurs
    • un pantographe sur la remorque
  • B 82500 :
    • obligatoirement quatre caisses
    • sur les motrices, présence de grilles de ventilation moteurs symétriques sous la baie surélevée près de la porte d’accès voyageurs
    • deux pantographes sur la remorque

Les AGC sont couplables en unités multiples jusqu’à trois éléments, à condition de posséder au moins un mode de fonctionnement en commun (BGC avec ZGC sous 1 500 V continu par exemple). La Basse-Normandie et la Lorraine ont acquis des AGC dits « mixtes » permettant de coupler ensemble des XGC (Diesel) et des ZGC (électriques)[10].

L’AGC peut atteindre 160 km/h[11],[8].

Livraisons

modifier
 
La Z 27525/526 à la gare de la Part-Dieu.
 
AGC en gare de Strasbourg.
 
ZGC en gare de Besançon-Viotte.

La première rame livrée le est le B 81501/81502 pour la région Midi-Pyrénées et est affectée au dépôt de Toulouse. Un site internet permet une visualisation de l’affectation du matériel en fonction des dépôts[12].

À la fin de 2006, un peu plus de 200 rames étaient livrées aux régions sur les 700 prévues. Au , 314 rames sont livrées dans les diverses régions, notamment les fameuses BiBi (B 82500) dont les premières rames ont été pour les régions suivantes :

En 2009, les livraisons des Bi-Bi (B 82500) concernent les régions suivantes :

Cette liste n’est pas exhaustive, d'autres régions étant intéressées par ce type d'engin.

Fin avril 2008, la moitié de la commande, soit 350 rames, a été livrée.

Le , 463 rames étaient données « aptes » au service commercial. La 500e a été prévue pour le printemps de cette même année. Le , 539 rames étaient officiellement aptes au service commercial.

C’est le que la 700e et dernière rame est attribuée à la région Nord-Pas-de-Calais, clôturant ainsi les 10 ans de contrat avec Bombardier pour ces rames[7],[13].

Particularités

modifier

La Région Rhône-Alpes utilise des AGC en service international, des Z 27500 sur Lyon - Genève et dès le des B 82500 sur Valence - Grenoble - Chambéry - Genève. Ces rames circulent en territoire suisse entre La Plaine et Genève.

Plusieurs régions sont tentées par le rétrofit électrique (train à batteries BEMU) de leurs matériels AGC bientôt à mi-vie[5].

 
BCC en gare de Béthune.

Modélisme

modifier

La marque LS Models reproduit cette automotrice à l'échelle HO en version Z 27500, X 76500, B 81500 et B 82500 rame à 3 ou 4 voitures.

L’artisan Gillkit l'a reproduit à l'échelle N (1/160).

Notes et références

modifier
  1. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, Paris, La Vie du Rail, , 399 p. (ISBN 978-2-915034-65-3), p. 211, 299, 301
  2. Revue bimestrielle Voies Ferrées, Le matériel moteur de la SNCF, en plusieurs articles sur plusieurs numéros par année
  3. Revue mensuelle Rail Passion, État trimestriel du matériel moteur SNCF, un article par trimestre
  4. « La sncf commande 112 agc de bombardier », sur webtrains.net (consulté le ).
  5. a et b Jérémy Lemaire, « Crespin: cinq Régions se lancent dans le projet de TER à batteries de Bombardier », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  6. « railwayinsider.eu/wp/?p=11855 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  7. a et b « COMMUNIQUE DE PRESSE : Le 700ème Autorail Grande Capacité sort des ateliers de Bombardier Transport à Crespin (59) » [PDF], sur nordpasdecalais.fr, (version du sur Internet Archive).
  8. a et b « Les AGC en images », sur connaissance-du-rail.com (consulté le )
  9. (en) « Worldwide projects », sur Bombardier Transportation (consulté le ).
  10. « LE PARC MATERIEL MOTEUR SNCF EN DECEMBRE 2016 », sur L'histoire des ateliers de Quatre-mares
  11. « Trains d'Europe : Automoteurs à Grande Capacité SNCF », sur www.trains-europe.fr (consulté le )
  12. site « Trains du Sud-Ouest ».
  13. Sébastien Chédozeau, « Le 700e et dernier « train des régions » est sorti hier de Bombardier Crespin », sur La Voix du Nord, (consulté le )

Bibliographie

modifier
  • Olivier Constant, AGC, le train des régions, E/P/A (présentation en ligne).
    Communiqué de Bombardier Transport du 4 juin 2008.
  • Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, Paris, La Vie du Rail, , 5e éd., 399 p. (ISBN 978-2-915034-65-3).
  • « 450 AGC déjà en service », Rail-Passion, no 137,‎ .
  • « État annuel du matériel moteur SNCF », Rail-Passion, no 139,‎ .

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier