Autopsie d'un meurtre

film sorti en 1959
Autopsie d'un meurtre
Description de cette image, également commentée ci-après
Affiche originale, conçue par Saul Bass

Titre original Anatomy of a Murder
Réalisation Otto Preminger
Scénario Scénario
John D. Voelker
adaptation :
Wendell Mayes
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame, film de procès
Durée 160 minutes
Sortie 1959


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

James Stewart dans le film.
Empreinte du corps.
La façade du Lumberjack.

Autopsie d'un meurtre (Anatomy of a Murder) est un film américain réalisé par Otto Preminger, sorti en 1959.

Le scénario est tiré du roman écrit par le juge John D. Voelker à partir d'un meurtre réel commis en 1952 à l'auberge Lumberjack de Big Bay, dans le Michigan. Voelker avait vendu en octobre 1957 les droits de tournage à Ray Stark, qui les céda à son tour l'année suivante à Otto Preminger, avec l'accord de l'auteur.

SynopsisModifier

Depuis qu'il a quitté son poste d'avocat général, Paul Biegler occupe son temps à la pêche, daignant à l'occasion prendre une affaire sans grande importance pour maintenir à flot son cabinet. Son confrère Parnell McCarthy, lui-même en retrait de la vie judiciaire, a sombré dans l'alcoolisme. Ainsi chacun vaque à ses activités.

Le crime commis par Frederick Manion, lieutenant de l'armée, fait la une de la presse : il a assassiné, de sang-froid semble-t-il, l'homme qui a violé son épouse. Parnell pousse Biegler à prendre la défense du militaire. Tous deux s'attellent à la tâche. Ils plaident non coupable, arguant que Frederick a tué sous l'emprise d'une « impulsion irrésistible » et non d'un désir de vengeance. Frederick est finalement reconnu non coupable par le jury.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Le tournage s'est déroulé du au à Big Bay, Ishpeming, Marquette et Michigamme.
  • L'actrice Lana Turner devait jouer le rôle de Laura mais, en conflit avec le producteur, elle fut remplacée par Lee Remick.
  • A sa sortie en France, le film fut amputé de plusieurs scènes. Les scènes manquantes ont été rajoutées lors de la sortie en DVD mais demeurent en version originale sous-titrée.
  • Joseph N. Welch, qui joue le rôle du juge Weaver, était un avocat dans la vraie vie. Il est considéré comme le tombeur du sénateur Joseph McCarthy, en lui déclarant « vous n'avez pas honte »[pas clair]. Le réalisateur Otto Preminger a justifié ce choix en indiquant que « Welch apportait à son rôle une authenticité difficile à exprimer pour un [acteur] professionnel »[1].

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

  • Grammy Award de la meilleure bande originale de film en 1959.
  • NYFCC Award du meilleur scénario et meilleur acteur pour James Stewart en 1959.
  • Meilleur acteur pour James Stewart, lors de la Mostra de Venise en 1959.

NominationsModifier

  • Lion d'or de Saint Marc, lors de la Mostra de Venise en 1959.
  • Oscars du meilleur film, meilleur scénario adapté, meilleure photographie, meilleur montage, meilleur acteur pour James Stewart et meilleurs seconds rôles masculins pour Arthur O'Connell et George C. Scott en 1960.
  • Meilleur film, meilleur acteur étranger pour James Stewart et meilleur espoir masculin pour Joseph N. Welch, lors des BAFTA Awards en 1960.
  • Meilleur réalisateur, par la Directors Guild of America en 1960.
  • Golden Globes du meilleur film dramatique, meilleur réalisateur, meilleur acteur pour Joseph N. Welch et meilleure actrice pour Lee Remick en 1960.
  • Meilleur scénario, par la Writers Guild of America en 1960.

Édition vidéoModifier

Le film ressort en édition Prestige limitée le 30 octobre 2019, édité par Carlotta. Le film possède une restauration 4K.

Notes et référencesModifier

  1. L'histoire du cinéma pour les nuls, collection Pour les nuls, IDG Books / Hungry Minds.

Liens externesModifier