Austin Montego

Austin Montego
Image illustrative de l’article Austin Montego
Austin Montego

Appelé aussi MG Montego
Rover Montego (1988-1994)
Marque Drapeau du Royaume-Uni Austin (1984-1989)
Drapeau du Royaume-Uni MG (1984-1991)
Drapeau du Royaume-Uni Rover (1989-1994)
Années de production 1984 - 1995

2001 - 2006

Classe Familiale routière
Usine(s) d’assemblage Drapeau du Royaume-Uni Usine d'Oxford
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
Position du moteur Transversale avant
Cylindrée 1 598 cm3
Puissance maximale 83 ch DIN
Couple maximal 131 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 050 kg
Vitesse maximale 166 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 et 5 portes
Break
Coefficient de traînée 0,35 (MG Turbo)
Suspensions McPherson / Essieu de torsion
Direction À crémaillère assistée
Freins Disques/Tambours
Dimensions
Longueur 4 470 mm
Largeur 1 710 mm
Hauteur 1 420 mm
Volume du coffre 521 dm3
Chronologie des modèles

L'Austin Montego est une voiture commercialisée de 1984 à 1995 par le groupe British Leyland, d'abord sous les marques Austin et MG, puis par Rover de 1989 à 1994, pour remplacer les Morris Ital, Austin Ambassador et MG Magnette.

Elle est étroitement dérivé de l'Austin Maestro dont l'empattement est allongée et peut être considérée comme la version 3 volumes/4 portes de celle-ci. La Montego a aussi été décliné en break.

En 1993, elle est remplacée par la Rover 600. Elle était produite à Oxford aux côtés de la Maestro.

HistoireModifier

Présentée en avril 1984, la Montego est chargée de remplacer une grande partie des berlines du groupe British Leyland.

Le projet LC10 lancé en 1977, prévu pour remplacer les Austin Maxi et Allegro, devait permettre à British Leyland de proposer la Maestro, une compacte familiale concurrente à la VW Golf et surtout des récentes Ford Escort et Vauhall Astra / Opel Kadett.

Et comme la plupart des constructeurs européens, British Leyland prévoit une variante à coffre pour proposer une berline familiale compacte concurrente des VW Jetta II, Ford Orion et Astra/Kadett 3 volumes.

Le projet LM11 utilise la base du projet LC10 mais s’écartera finalement de la future Maestro en visant plus haut pour remplacer les Morris Marina et Ital et concurrencer les Vauxhall Cavalier/Opel Ascona et Ford Sierra.


Sous les marques Austin et MG (1984-1989)Modifier

 
MG Montego

La carrière commerciale de la Montego, si elle n'est pas catastrophique (dans le top 10 au Royaume-Uni), ne lui permettra jamais de s'approcher des Sierra et Cavalier/Ascona.

La Montego aura de plus à subir la concurrence par l’arrivée de Honda Civic/Ballade/Concerto rebadgées par British Leyland (Triumph Acclaim / Rover 200), au style plus consensuel et surtout équipées de mécaniques plus fiables.

Une version Turbo Diesel à injection directe apparaît en juillet 1988 et, grâce à ses bonnes performances pour l'époque et une consommation réduite, elle séduit en France.

Le manque de fiabilité de la Montego lui donne une image de véhicule jetable et ne permet pas à la marque de rentabiliser le modèle.

Pour le gouvernement Thatcher, c’est un boulet.

En 1987, le groupe British Leyland est revendu à BAE (70%) et Honda (30%.)

En 1988, la marque Austin est abandonnée. Le symbole disparaît fin 1987 des modèles vendus en Grande-Bretagne

Seule la marque Rover subsiste.

En 1989, le badge Austin disparaît sur tous les marchés pour être remplacé… Par rien ...

Sous la marque Rover (1989-1994)Modifier

 
Rover Montego
 
1987 Austin Montego

La Montego n’a pas le droit d’intégrer la marque Rover et est alors commercialisée sous le seul nom Montego comme pour les autres modèles de la gamme Austin (Mini, Metro, Maestro)

Déjà vieillissante surtout après la récente gamme Rover 200/400 présentée en 1989, elle fait office d’entrée de gamme du groupe Rover.

Néanmoins, en 1989, la Montego est restylée pour moderniser sa face avant. Le break propose 2 places dans le coffre, avec la spécificité de les placer dos à la route.

En 1992, quand Rover présente la 600, sa nouvelle berline basée sur la moderne Honda Accord, la Montego sombre peu à peu dans l'oubli et disparaît en 1995.

Avec près de 570.000 exemplaires produits sur 11 années d'existence, la Montego, sans être un échec, n'aura pas eu la carrière escompté et ne sauvera pas Austin malgré les espoirs de ses dirigeants.

Dans les années 90, la Montego est l’une des voitures les plus mal-aimées de Grande Bretagne.

En 2010, on estimait que sur les près de 440 000 exemplaires vendus sur son territoire, moins de 8500 exemplaires circulaient encore au Royaume Uni.

MotorisationsModifier

principalement et en fonction de chaque pays, il est fourni avec 6 motorisations allant du 1.3l au 2.0 litres essence turbocompresse, il compte en fin de vie (à partir de juillet 1988) d'une motorisation Diesel de 2.0 l toujours en fonction du pays

Les motorisations essence sont

  • 1.3 l à carburateur (68ch)
  • 1.6 l à carburateur (86ch)
  • 2.0 l a carburateur (104ch)
  • 2.0 l EFI à injection électronique (115ch) vendue aussi en tant que MG Montego
  • 2.0 l turbo à carburateur SU HIF44 et Garett T3 (150ch) vendue aussi en tant que MG Montego (7 276 exemplaires produits de 1985 à 1991)

La motorisation Diesel est

  • 2L turbo-Diesel DSL d'origine Perkins (81ch)

La motorisation Diesel présente la particularité d'être équipée d'une injection directe de gazole.

Cette technologie, courante sur les poids lourds, ne s'appliquait pas sur les véhicules de tourisme.

L'injection Directe sur diesel a été présentée à la même époque par Fiat sur sa Croma.

Elle s'est depuis imposée dans toutes les motorisations Diesel des véhicules de tourisme.


Finitions - /

Berline et Break (appelé Montego Estate) avec quelques niveaux de finition

  • L : 1er niveau de finition
  • HL
  • HLS
  • MG EFI et MG Turbo
  • Van Den Plas

Autres variantesModifier

InternationalModifier

La Montego s’est principalement vendue au Royaume-Uni (77% de la production).

Elle a connu un beau succès d’estime en France, sa version break en diesel ID lui ayant permis une fin de carrière honorable

La carrière internationale de la Montego fut discrète même si elle fut aussi vendue en Nouvelle-Zélande, en Inde. à Taiwan, à Trinité-et-Tobago

Après une tentative avortée de production en Bulgarie, la Montego a été fabriquée en Chine par Etsong Vehicle Manufacturing (EVM) de 2001 à 2003 puis par FAW Group de 2003 à 2006.

Notes et référencesModifier

LiensModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :