L'auricule gauche est une structure anatomique formant une petite poche appendue à paroi de l'atrium gauche, pouvant être le siège d'un thrombus lors d'une fibrillation atriale.

DescriptionModifier

Il constitue un reliquat embryonnaire de l'atrium gauche[1]. Il est très souvent trabéculé et peut comporter plusieurs lobes[2]. Son volume moyen est de 5 ml, avec de fortes variations entre les individus[3]. Il est un peu plus important en cas de fibrillation atriale[3]. Il a la forme d'un manche à air dans près de la moitié des cas. Autrement il peut prendre la forme d'une aile de poulet, d'un cactus ou d'un chou-fleur[4].

ExplorationModifier

Du fait de sa profondeur, il est difficilement visualisé en échocardiographie.

L'échographie transœsophagienne permet d'en analyser la forme et la taille, de détecter la présence d'un thrombus ou d'une image de « contraste spontanée », de mesurer la vitesse du flux sanguin en son sein[5].

Le scanner cardiaque permet de dépister les thrombus avec une fiabilité équivalente à celle de l'échographie transœsophagienne[6]. L'IRM cardiaque peut constituer une alternative[7].

En médecineModifier

C'est le lieu préférentiel de la formation de thrombus lors d'une fibrillation atriale. La taille de l'auricule[8], de même que certaines formes[9], sont corrélées avec le risque d'accident embolique, de même qu'un flux sanguin diminué à son niveau[10]. Lorsque le risque d'accident vasculaire cérébral est considéré comme élevé, avec impossibilité de mettre le patient sous un anticoagulant au long cours, une fermeture de l'auricule gauche peut être proposée.

L'auricule peut également intervenir dans la genèse d'une fibrillation atriale, pouvant ainsi constituer une cible d'ablation par radiofréquence[11]. En effet, l'isolement électrique de cette structure diminue le risque de récidive de l'arythmie[12].

Notes et référencesModifier

  1. Di Biase L, Natale A, Romero J, Thrombogenic and arrhythmogenic roles of the left atrial appendage in atrial fibrillation, clinical implications, Circulation, 2018;138:2036–2050
  2. Veinot JP, Harrity PJ, Gentile F et al. Anatomy of the normal left atrial appendage: a quantitative study of age-related changes in 500 autopsy hearts: implications for echocardiographic examination, Circulation, 1997;96:3112–3115
  3. a et b Ernst G, Stöllberger C, Abzieher F et al. Morphology of the left atrial appendage, Anat Rec, 1995;242:553–561
  4. Wang Y, Di Biase L, Horton RP, Nguyen T, Morhanty P, Natale A, Left atrial appendage studied by computed tomography to help planning for appendage closure device placement, J Cardiovasc Electrophysiol, 2010;21:973–982
  5. Mügge A, Kühn H, Nikutta P, Grote J, Lopez JA, Daniel WG, Assessment of left atrial appendage function by biplane transesophageal echocardiography in patients with nonrheumatic atrial fibrillation: identification of a subgroup of patients at increased embolic risk, J Am Coll Cardiol, 1994;23:599–607
  6. Romero J, Husain SA, Kelesidis I, Sanz J, Medina HM, Garcia MJ, Detection of left atrial appendage thrombus by cardiac computed tomography in patients with atrial fibrillation: a meta-analysis, Circ Cardiovasc Imaging, 2013;6:185–194
  7. Kitkungvan D, Nabi F, Ghosn MG et al. Detection of LA and LAA thrombus by CMR in patients referred for pulmonary vein isolation, JACC Cardiovasc Imaging, 2016;9:809–818
  8. Beinart R, Heist EK, Newell JB, Holmvang G, Ruskin JN, Mansour M, Left atrial appendage dimensions predict the risk of stroke/TIA in patients with atrial fibrillation, J Cardiovasc Electrophysiol, 2011;22:10–15
  9. Lupercio F, Carlos Ruiz J, Briceno DF et al. Left atrial appendage morphology assessment for risk stratification of embolic stroke in patients with atrial fibrillation: a meta-analysis, Heart Rhythm, 2016;13:1402–1409
  10. Goldman ME, Pearce LA, Hart RG, Zabalgoitia M, Asinger RW, Safford R, Halperin JL, Pathophysiologic correlates of thromboembolism in nonvalvular atrial fibrillation, I: reduced flow velocity in the left atrial appendage (the Stroke Prevention in Atrial Fibrillation [SPAF-III study)], J Am Soc Echocardiogr, 1999;12:1080–1087
  11. Hocini M, Shah AJ, Nault I et al. Localized reentry within the left atrial appendage: arrhythmogenic role in patients undergoing ablation of persistent atrial fibrillation, Heart Rhythm, 2011;8:1853–1861
  12. Di Biase L, Burkhardt JD, Mohanty P et al. Left atrial appendage isolation in patients with longstanding persistent AF undergoing catheter ablation: BELIEF Trial, J Am Coll Cardiol, 2016;68:1929–1940