Ouvrir le menu principal

Aulnay-sur-Mauldre

commune française du département des Yvelines
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aulnay et Mauldre (homonymie).

Aulnay-sur-Mauldre
Aulnay-sur-Mauldre
L'hôtel de ville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Canton Aubergenville
Intercommunalité Grand Paris Seine et Oise
Maire
Mandat
Jean Christophe Charbit
2016-2020
Code postal 78126
Code commune 78033
Démographie
Population
municipale
1 143 hab. (2016 en diminution de 1,12 % par rapport à 2011)
Densité 513 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 46″ nord, 1° 50′ 28″ est
Altitude Min. 22 m
Max. 126 m
Superficie 2,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Aulnay-sur-Mauldre

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Aulnay-sur-Mauldre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aulnay-sur-Mauldre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aulnay-sur-Mauldre

Aulnay-sur-Mauldre est une commune française située dans le département des Yvelines et dans la région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Aulnaysiens.

GéographieModifier

 
Vue générale.

LocalisationModifier

Aulnay-sur-Mauldre est une commune périurbaine qui s'étend dans la vallée de la Mauldre à 30 m d'altitude environ, à 6 km environ au sud de la Seine.

Elle se trouve à 44 km l'ouest de Paris et à 13 km au sud-est de Mantes-la-Jolie.

Communes limitrophesModifier

Les communes limitrophes sont Nézel au nord, Aubergenville au nord-est, Bazemont à l'est, Maule au sud et La Falaise à l'ouest.

HydrographieModifier

La commune est traversée par la Mauldre, affluent de rive gauche de la Seine, et dont le débit moyen annuel y est estimé à 2,05 m3/s[1]. Il a tendance à augmenter au fil des années car il est renforcé par les rejets de populations urbaines de plus en plus importantes, notamment dans le sud-est du bassin (Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines…) et que l'on retrouve dans les stations d'épuration. Le débit maximum relevé à Épône est d'environ 20 m3/s.

La Mauldre a notamment inondé le village début juin 2016[2],[3].

Transports et déplacementsModifier

Le village proprement dit est situé sur une route communale qui relie La Falaise à Maule. La départementale D 191 qui part d'Épône vers Maule passe dans le village.

La commune est desservie, à la gare de Nézel - Aulnay, par la ligne de chemin de fer de Paris-Montparnasse à Mantes-la-Jolie via Plaisir - Grignon et Épône - Mézières, ainsi que par les lignes de bus :

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Alnetum[4] en 1120[5].

Il s'agit d'une type toponymique courant signifiant « aulnaie », dérivé du mot aulne (issu du latin alnus, croisé avec le vieux bas francique *alina) avec le suffixe -ĒTU (ayant abouti à la terminaison -ei en ancien français) qui sert à désigner un ensemble d'arbre appartenant à la même espèce et dont la forme féminine ĒTA est encore productive en français moderne sous la forme du suffixe -aie ayant le même sens (voir aulnaie, chênaie, etc.)

Le nom Aulnay se prononce [ɔnɛ], le l étant muet[6].

La Mauldre est une petite rivière, affluent de la rive gauche de la Seine, qui coule dans le département des Yvelines.

HistoireModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Site occupé dès la préhistoire (vestiges du paléolithique).

Territoire rattaché au domaine royal en 1204. La paroisse dépendait alors du chapitre de la cathédrale Notre-Dame de Paris (comme celle d'Épône).

1867 : installation, par Émile Larnaude, d'une usine à papier dans un ancien moulin sur la Mauldre.

Politique et administrationModifier

 
Position d'Aulnay-sur-Mauldre dans les Yvelines.

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964[7], la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département des Yvelines et à son arrondissement de Mantes-la-Jolie après un transfert administratif effectif au .

Pour l'élection des députés, Aulnay-sur-Mauldre fait partie depuis 1988 de la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines.

Elle faisait partie de 1801 à 1967 du canton de Meulan du département de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place des Yvelynes, elle est rattachée en 1967 au canton d'Aubergenville[8]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont la commune est toujours membre, est modifié, passant de 11 à 40 communes.

La commune est intégrée à l'opération d'intérêt national Seine-Aval, aménagée par l'EPAMSA.

Article connexe : Grand Paris Seine Aval.

Sur le plan judiciaire, Aulnay-sur-Mauldre fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[9],[10].

IntercommunalitéModifier

Aulnay-sur-Mauldre était membre de la communauté de communes Seine-Mauldre, créée fin 2004, et qui regroupait également Aubergenville et Nézel, après le départ de Bouafle et Flins-sur-Seine.

Dans le cadre des prescriptions de la loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (loi MAPAM) impose la création de territoires d'au moins 200 000 habitants en grande couronne[11]. D'après une déclaration de Philippe Tautou rapportée dans Le Parisien[11], afin de pouvoir avoir des rapports équilibrés avec la métropole du Grand Paris, cette intercommunalité fusionne avec ses voisines pour former, le , la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise dont Aulnay-sur-Mauldre est désormais membre.

Politique localeModifier

À l'automne 2016, une crise apparaît au sein du conseil municipal élu en 2014, suite aux inondations de juin 2016[12]. Cette crise a entrainé deux démissions dans la majorité et l'ensemble de la liste d'opposition nécessitant un retour aux urnes[13]. Jean-Christophe Charbit a été élu maire de la commune en décembre 2016[14].

Depuis cette élection, des démissions dans la liste majoritaire se succèdent dont des adjoints. Au printemps 2019, une crise plus importante éclate au sein de la majorité du conseil suite à une lettre ouverte à l'ensemble des communes du bassin versant de la Mauldre par l’association pour la protection des sites de Maule et de la vallée de la Mauldre sur la mise en place d'outils de prévention des inondations [15],[16]. En juillet 2019, 8 conseillers supplémentaires présentent leur démission[17] soit un total de 12 démissions sur 15 élus en 2016. Ces dernières entrainent de nouvelles élections pour le 6 octobre 2019, soit 6 mois avant les élections nationales du fait d'un quorum qui ne peut pas être inférieur à la moitié des sièges à pourvoir[18]. La liste du maire sortant obtient la majorité, avec 4 voix d'avance sur celle de Michel Contet (SE)[19]

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs[20]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mai 1925   M. Larnaude    
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 mars 2008 Gérard Loisnel[21]    
mars 2008 décembre 2016 Catherine Delaunay[22] DVD Retraitée
Mandat écourté par la démission d'une partie du conseil municipal
décembre 2016[14],[23] En cours
(au 12 juillet 2019)
Jean Christophe Charbit SE  

DémographieModifier

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[25].

En 2016, la commune comptait 1 143 habitants[Note 1], en diminution de 1,12 % par rapport à 2011 (Yvelines : +1,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
314318365340299321322307312
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
280300289308285307308292334
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
379385362341483412383363396
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
5415215859591 0261 1051 1451 1511 157
2013 2016 - - - - - - -
1 1541 143-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[26].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,3 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,7 %, 15 à 29 ans = 17,2 %, 30 à 44 ans = 24,8 %, 45 à 59 ans = 23,2 %, plus de 60 ans = 15 %) ;
  • 52,3 % de femmes (0 à 14 ans = 20,7 %, 15 à 29 ans = 15,9 %, 30 à 44 ans = 21,5 %, 45 à 59 ans = 24,8 %, plus de 60 ans = 17,1 %).
Pyramide des âges à Aulnay-sur-Mauldre en 2007 en pourcentage[27]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,3 
2,0 
75 à 89 ans
6,6 
13,0 
60 à 74 ans
10,2 
23,2 
45 à 59 ans
24,8 
24,8 
30 à 44 ans
21,5 
17,2 
15 à 29 ans
15,9 
19,7 
0 à 14 ans
20,7 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[28]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

ÉconomieModifier

  • Agriculture (maraîchage).
  • Industrie : usine Bostik-Findely (groupe Total), production d'adhésifs, 40 salariés. Actuellement[C'est-à-dire ?] fermée.

En 2018, la municipalité souhaite développer l'offre commerciale de la commune financé dans le cadre d'un contrat de ruralité, avec une boulangerie-salon de thé, une halle avec des producteurs locaux ainsi qu'une charcuterie et épicerie fine, le long de la très passante RD 191, sur un terrain classé en zone naturelle dans le cadre du PLU intercommunal, et malgré l'opposition de la communauté urbaine, que son président estime « pas compatible avec l'opération d'aménagement et de programmation sur le commerce, qui donne pour objectif de ne plus construire de commerces de flux »[29].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'église Saint-Étienne.
  • Église Saint-Étienne : église construite en 1856, en remplacement d'une ancienne chapelle en ruines.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Mauldre à Aulnay-sur-Mauldre (centre ville) (H7913035) » (consulté le 1er mai 2013)
  2. « Aulnay-sur-Mauldre : le centre-ville sous plus d’un mètre d’eau », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019).
  3. Hendrik Delaire, « Inondations : élan de solidarité après la crue à Aulnay-sur-Mauldre », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019).
  4. Hippolyte Cocheris, Conservateur de la Bibliothèque Mazarine, Conseiller général du département de Seine-et-Oise, Dictionnaire des anciens noms des communes du département de Seine-et-Oise, 1874
  5. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France - Page 333.
  6. Claude Guizard, Lexique toponymique de l’arrondissement de Mantes-la-Jolie, page 3[réf. non conforme]
  7. Loi no 64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne, JORF no 162 du 12 juillet 1964, p. 6204–6209, fac-similé sur Légifrance.
  8. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le 20 avril 2011).
  10. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le 20 avril 2011).
  11. a et b Le Parisien, « C'est parti pour une agglo de 400 000 habitants », (consulté le 24 mai 2015)
  12. Virginie Wéber, « Vallée de la Mauldre : après la crue 2016, les riverains attendent des mesures : L’association pour la protection des sites de Maule et de la vallée de la Mauldre interpelle les acteurs du territoire pour savoir si des outils ont été mis en place afin de prévenir d’éventuelles nouvelles catastrophes », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019) « Il y a une semaine, les élus de la vallée de la Mauldre, ainsi que le préfet des Yvelines et le sous-préfet de Rambouillet, ont reçu une lettre ouverte envoyée par l'association pour la protection des sites de Maule et de la vallée de la Mauldre (APSMVM). Cette dernière fait part d'une « inquiétude des adhérents et autres sinistrés » quant à « l'immobilisme des élus ». L'association souhaite que les acteurs territoriaux mettent en place des actions permettant de prévenir un phénomène similaire. ».
  13. « Aulnay-sur-Mauldre, on retourne aux urnes pour élire 15 conseillers municipaux : Ce 4 décembre 2016, les électeurs de la commune d’Aulnay sur Mauldre retourneront aux urnes pour élire 15 conseillers municipaux et un conseiller communautaire », Gazette du Pays Montfortois,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019).
  14. a et b Laurent Mansart, « Aulnay-sur-Mauldre : cette fois, il y a eu un vainqueur », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019) « Et après un dépouillement qui n'a jamais vu l'une des deux listes compter plus de 15 bulletins d'avance, l'opposant est sorti gagnant avec seulement 11 voix d'avance, 288 contre 277 pour la désormais ex-maire. 577 électeurs s'étaient déplacés, 12 bulletins ont été comptabilisés comme nuls ».
  15. Virginie Wéber, « Aulnay-sur-Mauldre : le maire seul contre tous : Jean-Christophe Charbit (SE) a réuni le conseil municipal ce samedi pour faire voter la destitution de son second adjoint. En vain : personne n’a voté pour », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019).
  16. Mehdi Gherdane, « Aulnay-sur-Mauldre, étonnant village sous tension permanente : Dimanche matin, le maire de cette commune de 1 200 habitants s’est vu délesté de ses délégations. L’épilogue d’un étonnant Clochemerle où se mêlent rancœurs et animosités personnelles », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019) « Ce n'est plus un conseil municipal, c'est un spectacle un peu triste qui occulte le fond : le manque de communication supposé du premier magistrat et sa gouvernance qui ont conduit à l'effritement de sa majorité ».
  17. Virginie Wéber, « Aulnay-sur-Mauldre : vers de nouvelles élections ? : Le clash continue au sein de la majorité. Sur quatorze élus, huit viennent de quitter la mairie », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019) « Trois élus ont récemment démissionné du conseil municipal. Et cinq devraient suivre, une information à employer au conditionnel puisque la sous-préfecture de Mantes-la-Jolie n'a toujours pas reçu leur lettre de démission ».
  18. M.G., « Aulnay-sur-Mauldre : une élection anticipée pour mettre fin à la crise ? : Depuis des mois, ce village est le théâtre de violentes rivalités. Le 1er tour des municipales partielles a lieu ce dimanche », Le Parisien, éditio des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 5 octobre 2019) « Les électeurs de cette commune de 1 100 habitants sont invités à choisir quinze conseillers municipaux parmi deux listes en course : « Vivre ensemble à Aulnay », dont la tête de liste Jean-Claude Charbit est le maire actuel (SE) et « Tous acteurs pour Aulnay », menée par Michel Contet, son ancien adjoint aux travaux ».
  19. Sébastien Birden, « Aulnay-sur-Mauldre : Jean-Christophe Charbit réélu maire pour cinq mois : Le sortant s’est imposé d’un cheveu ce dimanche face à son ancien adjoint lors d’une élection municipale anticipée, la deuxième depuis 2014 », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 7 octobre 2019).
  20. « Les maires de Aulnay-sur-Mauldre », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 20 juillet 2019).
  21. « La liste des maires - "Troisième tour" des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ .
  22. Fabien Dézé, « Yvelines. Catherine Delaunay, maire d’Aulnay-sur-Mauldre de 2008 à 2016, est décédée : Maire d'Aulnay-sur-Mauldre (Yvelines) de 2008 à 2016, Catherine Delaunay est décédée le lundi 21 mai à 68 ans des suites d'une longue maladie », 78 actu,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019) « Son passage à la tête de la mairie a pris fin en décembre 2016, battue seulement de 11 voix par Jean-Christophe Charbit lors d’une élection faisant suite à la démission de plusieurs conseillers municipaux ».
  23. « Le nouveau maire veut rendre la commune plus attractive : Deux mois après sa victoire aux élections municipales, Jean-Christophe Charbit(SE) fourmille de projets pour la commune avec l'ambition de créer du service. Une annexe à l'école et un commerce sont par exemple envisagés », La gazette des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019) « En décembre dernier, la nouvelle élection municipale avait vu l’ancienne opposition remporter la mairie grâce à 11 voix d’écart au deuxième tour, après une égalité parfaite au premier. Jean-Christophe Charbit (SE) était alors devenu maire alors que sa prédécesseure, Catherine Delaunay (SE), avait démissionné du conseil municipal ».
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  27. « Évolution et structure de la population à Aulnay-sur-Mauldre en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  28. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  29. Virginie Wéber, « Aulnay-sur-Mauldre : coup d’arrêt à l’implantation des commerces : Le président de la communauté urbaine a refusé de donner une suite favorable au projet de dynamisation économique du village. Le maire en appelle à ses collègues », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019).