Augusto Sezanne

peintre italien

Augusto Sezanne (1856-1935) est un artiste peintre, architecte, céramiste, dessinateur, lithographe et illustrateur italien. Ses œuvres sont rattachées au style naturaliste et à l'Art nouveau.

Augusto Sezanne
Naissance
Décès
Nationalités
italienne ( - )
États pontificauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Formation
Maîtres
Antonio Puccinelli, Tito Azzolini (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Biographie

modifier

Augusto Sezanne est né à Florence le mais passe toute sa jeunesse à Bologne où il demeure jusqu'en 1893. Il est formé par Gaetano Lodi (1830-1886) à l'académie des beaux-arts de Bologne.

Il enseigne les pratiques de la décoration artistique à la Reale Accademia residente in Modena, puis, de 1883 à 1893, il dirige l'atelier de céramique des beaux-arts de Bologne. L'année suivante, il commence à enseigner à l'Académie des beaux-arts de Venise l'architecture et la décoration.

Son premier travail de peintre, une toile appelée Requiem, est exposé à Turin en 1880 : durant les années 1880, il expose un peu partout en Italie (Rome, Milan, Florence, Venise…). En 1887, il illustre de 23 compositions l'album intitulé L'Eau publié chez Jules Rothschild, préfacé par Alphonse Daudet[1].

Dès 1897, il est l'un des affichistes préférés de la Biennale de Venise : en 1912, il a droit à une salle à son nom[1] ; il y expose jusqu'en 1932.

 
La casa Franceschini (aux volets verts), San Samuele, Venise.

Pour Venise, il est aussi l'auteur du timbre commémoratif[2] pour la restauration du campanile de la place Saint-Marc (1912)[1].

En 1898, il devient membre de la Società Aemila Ars[3], qui promeut les arts appliqués en lien avec l'industrie tels que le design de meuble, les objets en verre, en céramique, etc.

En tant qu'architecte, il a travaillé à un certain nombre de chantiers de restauration sur des bâtiments bolognais, le plus connu étant la casa Stagni à Canton dè Fiori (1880–1892)[4], mais aussi originaux, comme le palazzina Majari (1908), originellement destiné à être une boutique pour les chocolats Majari, véritable écrin Art nouveau[1] ou la casa Franceschini (1915) située Campo San Samuele à Venise.

Sezanne meurt le à Venise.

Sa signature est un monogramme mêlant A et S.

Affiche

modifier
 
Affiche pour la 8e Biennale de Venise (1909) qui fut reportée avec le millésime 1910.

Réalisation architecturale et ornementale

modifier
  • Casa Stagni (1880-92), Canton dei Fiori, Bologne.
  • Panneaux et fresques murales du Consiglio cittadino (1892) de Rovereto.
  • Cassa di Risparmio [caisse d'épargne] (1904), Rovereto[5].
  • Il Viaggio della vita (1905), mosaïques de la chapelle funéraire Stucky, cimetière de San Michele, Venise[6].
  • Palazzina Majani (1908), Bologne.
  • Casa Franceschini (1915), San Samuele, Venise.

Illustration

modifier
Couverture de périodiques italiens (avec années d'édition)
  • Anche Bologna! (1880).
  • Italia ride (1900).
  • La Lettura (1901).
  • Musica et musicisti (1903).
  • Il Secolo XIX (supplément illustré, 1902, 1904).
  • Emporium (1907, 1909, 1912).
  • Vita d'arte (1908).
  • Il Soldato (1915-1918).
Ouvrage

Élèves

modifier

Notes et références

modifier
  1. a b c et d Fanelli & Godoli (1990), tome 2, p. 184.
  2. A. Sezanne a sans doute dessiné d'autres timbres pour la Poste italienne, dont la série Cinquantenario del Regno d'Italia (1911).
  3. Cette coopérative interprofessionnelle bolognaise regroupait en outre les céramistes Cesare Alessandrini, Gigi Bonfiglioli, Achille Casanova, Giulio Casanova, Giuseppe de Col et fut dissoute en 1907 {cf. (it) Archivioceramica, en ligne).
  4. (it) Restauro della Casa Stagni in Canton dè Fiori sur bibliotecasalaborsa.it.
  5. (it) Histoire du bâtiment et de son impact politique pour cette ville située à l'époque en Autriche-Hongrie, sur Giornalesentire.it.
  6. (it) « I mosaici di Augusto Sezanne della Cappella Stucky nel cimitero di Venezia (1905) », sur Evenice.it.

Annexes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

modifier

Liens externes

modifier