Augusto Mussini

peintre italien
Augusto Mussini
Image dans Infobox.
Autoportrait, église de Cappuccini, Ascoli Piceno.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Augusto Mussini, né le à Reggio d'Émilie et mort le à Rome, est un peintre et frère italien.

BiographieModifier

Formation artistiqueModifier

Né à Reggio nell'Emilia, Augusto Mussini étudie à la Regia Scuola di disegno per operai, auprès de Gaetano Chierici et de Cirillo Manicardi, et obtient son diplôme en 1888. En 1890, il co-fonde l'association "Cooperativa pittori di Reggio Emilia", dont il devient plus tard le directeur artistique[1]. En 1892, il s'installe à Rome, où il étudie à l'Académie de France et fréquente la Scuola Libera del Nudo de l'Académie des Beaux Arts de Rom[1]. En 1893, grâce à une bourse d'étude, il s'installe à Florence où il s'inscrit à l'Académie des beaux-arts de Florence[1].

À partir de 1896, il commence à exposer ses œuvres dans d'importantes expositions, dont la Biennale de Venise, et travaille pour d'importants mécènes, dont la famille Médicis[1]. En 1903, il commence à collaborer avec la revue Leonardo, sous le pseudonyme d'Auguste[1].

Fuite et vocation religieuseModifier

Le , Augusto Mussini disparaît de Florence, échappant à un duel avec son meilleur ami, le peintre Giovanni Costetti, devenu son rival à cause d'une femme, la peintre Béatrice Ancillotti[1]. Sur le chemin de l'Autriche, et après avoir envisagé le suicide, il obtient l'hospitalité dans un monastère capucin à Gorizia[1]. Il s'installe ensuite dans un monastère franciscain à Trieste, puis dans le monastère franciscain d'Ascoli Piceno[1]. Là, après un an d'isolement et de pratiques contemplatives, en janvier 1905, il devient frère, prenant le nom de Fra Paolo (Frère Paul)[1]. Après les vœux, il reprend ses activités artistiques, décorant diverses églises des Marches, dont l'église des Cappuccini où il réalise une grande fresque murale illustrant la vie de Séraphin de Montegranaro[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i et j (it) Francesco Santaniello, « Mussini, Augusto », dans Dizionario Biografico degli Italiani, vol. 77, (lire en ligne).

AnnexesModifier

Article connexeModifier

BibliographieModifier

  • Francesco Onori (1919). Augusto Mussini. Tipografia Ascolana.
  • Father Emidio D'Ascoli (1926). La vita e l'arte di frate Paolo Augusto Mussini. Officine Grafìche Reggiane.
  • Elisabetta Farioli (1987). Augusto Mussini: Frà Paolo. Musei Civici Reggio Emilia.
  • Vittorio Sgarbi, Luca Luna (1991). Frà Paolo Augusto Mussini. Edizioni grafiche italiane.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :