Augustines du Divin Amour

Augustines du Divin Amour
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 10 avril 1918
par Benoît XV
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
Spiritualité augustinienne
Règle de saint Augustin
But enseignement
Structure et histoire
Fondation 13 septembre 1705
Montefiascone
Fondateur Marcantonio Barbarigo
Abréviation I.D.A
Rattaché à Ordre de Saint-Augustin
Site web site officiel
Liste des ordres religieux

Les Augustines du Divin Amour (latin : Congregatio Sororum Divini Amoris) ou Sœurs du Divin Amour est une congrégation religieuse enseignante de droit pontifical.

HistoriqueModifier

La congrégation est fondée le 13 septembre 1705 à Montefiascone par le cardinal Marcantonio Barbarigo, évêque de Montefiascone[1], pour offrir une instruction aux filles ; le même jour, Catherine Comaschi est nommée première supérieure[2]. À la mort du fondateur, elle demande et obtient du Saint-Siège, l'autorisation de transformer la communauté en monastère cloîtré, sous la règle de saint Augustin ; la clôture est solennellement introduite le 31 décembre 1721.

Lors de la conquête napoléonienne de 1810, l'institut est supprimé et les religieuses se dispersent jusqu'en 1816, où elles peuvent regagner leur monastère. Pourtant, certaines d'entre elles ne retournent pas à Montefiascone, mais fondent d'autres monastères en Italie, avec les mêmes caractéristiques de la maison d'où elles venaient. Au fil du temps, ces monastères abandonnent progressivement la clôture, jusqu'au 17 janvier 1917, où elles décident de devenir une congrégation religieuse de vie apostolique, pour être fidèles aux idéaux du fondateur.

L'institut est agrégé à l'Ordre de Saint-Augustin le 7 août 1906 ; il reçoit le décret de louange le 10 avril 1918 du pape Benoît XV et ses constitutions sont approuvées le 2 juillet 1922.

Activités et diffusionModifier

Les sœurs se consacrent à l'enseignement.

Elles sont présentes en[3]:

La maison-mère est à Rome.

En 2017, la congrégation comptait 110 sœurs dans 18 maisons[4].

Notes et référencesModifier