Augustin Bernard

historien et géographe français

Augustin Joseph Bernard, né le à Chaumont-sur-Tharonne et mort le à Bourbon-l'Archambault, est un géographe et historien français.

Augustin Bernard
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Joseph Augustin BernardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction

Formé à la géographie coloniale par le géographe de la Sorbonne Marcel Dubois, il fait partie des géographes qui, autour de Paul Vidal de La Blache, ont pour but d'orienter les études françaises hors de la géographie historique où elle avait tendance à s'enfermer. Ses travaux ont permis de limiter l’expansion des cultures occidentales et préconisaient une amélioration des conditions de vie des Algériens.

BiographieModifier

Étudiant à la Faculté des lettres de Paris ayant obtenu une licence ès lettres en 1883 puis une licence de droit en 1887, il est reçu cinquième à l'agrégation d'histoire et géographie en 1889. Il est alors professeur au lycée de Lorient en 1889 puis il est chargé de cours de géographie de l'Afrique à l'École supérieure des lettres d'Alger. Docteur ès lettres en 1895, il est nommé professeur à la Faculté des lettres d'Alger en 1896 avant d'être chargé, de cours de géographie et de colonisation de l'Afrique du nord à la Faculté des lettres de Paris. Il est ensuite professeur de géographie dans cette université et occupe la chaire de colonisation de l'Afrique du Nord créée pour lui à la Sorbonne de 1920 à 1935[1].

Il a également donné des cours à l'École coloniale puis à l'École des Hautes études commerciales en 1904 ainsi qu'à l'École libre des sciences politiques en 1926[1].

Il est membre de nombreuses institutions dont l'Institut colonial international, de l'Académie des sciences coloniales. Il est également le vice-président de la Société de géographie de Paris et un membre de la section géographie du Comité des travaux historiques et scientifiques ainsi que du comité des études historiques et scientifiques de l'Afrique occidentale. C'est aussi un collaborateur des Annales de géographie dès 1891[1]. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1938.

Un musée de Bourbon-l'Archambault porte son nom.

Principales publicationsModifier

  • Géographie générale : Amérique (1891). Avec Marcel Dubois.
  • L'Archipel de la Nouvelle-Calédonie (1894)
  • L'Atlas marocain, d'après les documents originaux, par Paul Schnell. Traduit par Augustin Bernard (1898)
  • Algérie. Historique de la pénétration saharienne (1900). Avec Napoléon Lacroix.
  • La pénétration saharienne (1900). Avec Napoléon Lacroix
  • L'Évolution du nomadisme en Algérie'' (1906). Avec Napoléon Lacroix.
  • Les Confins algéro-marocains (1911)
  • Le Maroc (1913)
  • Études sur le fonctionnarisme, réflexions des colons (1919)
  • Enquête sur l'habitation rurale des indigènes de l'Algérie faite par ordre de M. le Gouverneur général (1921)
  • Le régime des pluies au Maroc (1921)
  • Le Bourbonnais et le Berry, choix de textes, précédés d'une étude (1923)
  • Enquête sur l'habitation rurale des indigènes de la Tunisie faite par ordre de M. Lucien Saint (1924)
  • L'Afrique du Nord pendant la guerre (1926)
  • L'Algérie (1929)
  • (avec Camille Gagnon), Le Bourbonnais (1954)

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Christophe Charle, « 6. Bernard (Augustin, Joseph) », Publications de l'Institut national de recherche pédagogique, vol. 2, no 2,‎ , p. 27–28 (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2020)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Nicolas Ginsburger, "Des îles grecques à la géographie coloniale : Marcel Dubois à la conquête de la Sorbonne (1876-1895)", Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Épistémologie, Histoire de la Géographie, Didactique, document 822, mis en ligne le , consulté le . URL : http://cybergeo.revues.org/28368 [archive] ; DOI : 10.4000/cybergeo.28368
  • Gérard Joly, « Bernard (Augustin) », in Dictionnaire biographique de géographes français du XXe siècle, aujourd'hui disparus, PRODIG, Paris, hors-série Grafigéo, 2013, p. 36 (ISBN 9782901560838)

Liens externesModifier