Auguste Lutaud

Auguste Joseph Lutaud, né à Mâcon le et mort dans la même ville le , est un médecin-gynécologue, écrivain et voyageur français.

Auguste Lutaud
Image dans Infobox.
Auguste Lutaud
Biographie
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Mâcon
Nom de naissance
Auguste Joseph Lutaud
Surnom
Docteur Minime
Auguste Ier
Nationalité
française
Activité
Médecin-gynécologue
Fratrie
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Après des voyages en Afrique du Nord, en Égypte, aux Antilles et au Pérou, il visite les États-Unis une première fois juste après la guerre de Sécession (1865) puis, après deux voyages à Panama (1886 et 1891)[1], en 1894 pour un congrès scientifique à Washington.

Il visite alors New York, Boston, Newport et Philadelphie avant de se rendre à Washington. Il part ensuite à Baltimore puis Chicago, voit les chutes du Niagara et rentre en France.

Il acquiert l'île d'Or le . Un acte notarié, détenu par ses descendants[2] atteste d'un prix de 300 francs-or[3] — soit 119 173,21 euros en 2019[4]. Selon Bureau-Lagane — membre de la troisième et actuelle famille propriétaire — les successeurs de Lutaud rapportent qu'à la suite d'une partie de whist Léon Sergent « ayant perdu une somme assez importante, propose de le [Lutaud] rembourser en cédant l'île[3] ». Ceci semble une rumeur peu vraisemblable ; l'hypothèse d'une proposition d'achat à Sergent, dont le départ prochain et définitif dans le Jura est connu, parait plus probable[2]. Il entreprit au début du XXe siècle l'édification d'une tour dite sarrazine de 18 m de haut qui fut achevée en 1910. Satisfait du résultat, il s'autoproclama la même année Auguste Ier roi de l'île d'Or, d'autres fêtes, dont l'une fastueuse en 1913, sont données. Des vignettes et des médailles furent créés figurant l'île d'Or.

Directeur de publication de L'Argus médical (1896-1898), du Journal de médecine de Paris et de La Médecine anecdotique, historique, littéraire (1901-1904), Auguste Lutaud est aussi à l'origine de la publication du Parnasse hippocratique, recueil de poésies fantaisistes, tirées de différents auteurs plus ou moins drôlatiques, sous le pseudonyme de Docteur Minime en 1884.

Positions médico-socialesModifier

Lors des débats parlementaires sur le rétablissement du divorce (1882-1884), Lutaud est partisan du droit de divorcer. Médecin « héréditariste », il souhaite étendre les « cas de divorce » aux maladies les plus dangereuses et les plus héréditaires[5].

Il fait partie des opposants les plus virulents à Louis Pasteur (1822-1895), dans son ouvrage Études sur la rage et la méthode Pasteur (1886)[6],[7].

Sur la question de la prostitution et des maisons de tolérance, il se range du côté des « abolitionnistes » (partisans de l'interdiction pure et simple) qui ne parviennent pas à l'emporter sur les « néo-règlementaristes » (surveillance et contrôle médical) emmenés par Alfred Fournier (1832-1914)[8].

PublicationsModifier

On lui doit de nombreux articles dans des revues de médecine ainsi que des traductions d'études de médecine anglaises et les ouvrages suivants :

  • Du vaginisme, ses causes, sa nature, son traitement, 1874
  • Manuel de médecine légale et de jurisprudence médicale, 1877
  • Étude critique sur l'ovariotomie normale ou opération de Battey, 1879
  • Étude médico-légale sur les assurances sur la vie, assurances contre les accidents, rentes viagères, 1882
  • Traité pratique de l'art des accouchements, avec Xavier Delore, 1883
  • Précis des maladies des femmes, 1883
  • La Prostitution et la traite des blanches à Londres et à Paris, 1886
  • Études sur la rage et la méthode Pasteur, Paris, 1886 ; 2e édit., sous le titre Nouvelles études..., Paris, 1891[6].
  • Formulaire des médicaments nouveaux : 1 000 formules usuelles, à l'usage des médecins praticiens et portant principalement sur les médicaments et les médications nouvelles, 1889
  • Leçons de gynécologie opératoire, avec François Vulliet, 1889
  • Nouvelles études sur l'isolement des contagieux en France et en Angleterre, 1890
  • La Stérilité chez la femme et son traitement médico-chirurgical, 1890
  • Manuel des maladies des femmes, 1891
  • Manuel de médecine légale et de jurisprudence médicale, 1892
  • Consultations sur les maladies des femmes, formulaire et traitement des affections gynécologiques les plus fréquentes, suivi de considérations pratiques sur l'examen gynécologique, 1895
  • Les États-Unis en 1900, 1896
  • Les États-Unis en 1900, Paris, Société d'éditions scientifiques, , I-XVI ; 17-300 p., in-18 (lire en ligne).
  • Aux États-Unis, 1897
  • Manuel complet de gynécologie médicale et chirurgicale, 1900
  • Le Crime du Capitaine, roman, 1924

Ainsi que d'autres publications moins sérieuses :

  • Docteur Minime (pseudonyme d'Auguste Lutaud), Le Parnasse hippocratique, Paris, A. Maloine, , 288 vues p., in-8 (lire en ligne)[9]

BibliographieModifier

  • « Nécrologie », Journal de médecine de Paris, vol. 36,‎ , p. 746.
  • « Nécrologie », Bulletin de la Société de Médecine de Paris,‎ , p. 18-19.
  • Jacques Léonard, La médecine entre les pouvoirs et les savoirs, histoire intellectuelle et politique de la médecine française au XIXe siècle, Paris, Aubier, , 384 p. (ISBN 978-2-7007-0230-9).
  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, t. III : Amérique, Paris, CTHS, , 363 p. (ISBN 978-2-7355-0391-9), p. 205-206..  
  • Marguerite Zimmer, Histoire de l'anesthésie,, Les Ulis, EDP Sciences,, , 757 p. (ISBN 978-2-86883-896-4), p. 52, 482, 644 et 714.

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Yves Mollier, Le Scandale de Panama, 1991
  2. a et b Jean-Pierre Herreyres, « L’île d’Or », Publications de la Société d'histoire de Fréjus et de sa région. Hors-série, Fréjus, Société d'histoire de Fréjus et de sa région, no 19 « Le Dramont. De la cité ouvrière au centre touristique 150 ans d’histoire »,‎ , p. 108 (ISSN 1773-7796).
  3. a et b Laurence Bureau-Lagane, L'Île d'Or, joyau de l'Estérel, Martigné-Briand, Éditions de l'île d'Or, , 58 p., 20 cm (ISBN 978-2-7466-6228-5 et 978-2-7466-6228-5), « Le docteur Lutaud : L’île et sa tour (1909-1925) », p. 9.
  4. Jean-Luc Tavernier (dir. publ.), Insee, « Convertisseur franc-euro : Pouvoir d'achat de l'euro et du franc », le convertisseur franc-euro mesure l'érosion monétaire due à l'inflation, sur www.insee.fr, Montrouge, Insee, publication 12 janvier 2017 (consulté le 6 mai 2019).
  5. Jacques Léonard 1981, p. 270.
  6. a et b A. (Auguste Joseph) Lutaud, Études sur la rage et la méthode Pasteur [electronic resource], Paris : Journal de médecine de Paris, (lire en ligne)
  7. Jean Théodoridès, Histoire de la rage : cave canem, Paris/New York/Barcelone, Masson, , 289 p. (ISBN 978-2-225-80710-7), p. 211-212
  8. Jacques Léonard 1981, p. 323 et 347 (note 56).
  9. Angelo Mariani (dir.) et Joseph Uzanne (notices biographiques) (Henri Brauer, Marius Clément, W. Lenders, A. Prunaire et D. Quesnel (graveurs)), Figures contemporaines, tirées de l'album Mariani : Quatre-vingt portraits, autographes, notices et biographies, vol. IX, Paris, Henri Floury, , (276 vues) n p., 14 vol. ; 28 cm (lire en ligne), « Le docteur Lutaud », vues 173-175.

Liens externesModifier