Auguste Dide

homme politique français

Auguste Dide
Fonctions
Sénateur du Gard
Gouvernement IIIe République
Groupe politique Extrême gauche
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Résidence Gard

Auguste Scipion Dide est un homme politique français, né le à Vézénobres (Gard) et mort le à Nice (Alpes-Maritimes).

BiographieModifier

Pasteur, il appartient au courant libéral, et dirige le journal Le Protestant libéral. Il se consacre ensuite à l'écriture d'études littéraires et historiques et publie plusieurs articles et ouvrages dont La fin des religions, La légende chrétienne, Michel Servet et Calvin.

Élu sénateur du Gard, il prononce en 1885, 20 ans avant la loi de 1905, un discours sur la séparation des Églises et de l’État.

Franc-maçon, initié au Grand Orient de France, il rejoint, avec sa femme Noémie, la première loge du Droit Humain à Nice et sera membre du Suprême conseil[1],[2].

Son fils, Maurice Dide, est psychiatre.

MandatsModifier

  • Sénateur du Gard (1885-1894)

RéférencesModifier

  1. Marc Grosjean, Le Droit humain international - 1913-1947. De l'éveil à la mise en œuvre, Detrad, 2002 (ISBN 9782905319753).
  2. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10000304k/f171.image

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier