Auditorium Building

Bâtiment à Chicago
Auditorium Building
Auditorium Building, Roosevelt University (7179209157).jpg
L'Auditorium Building
Présentation
Type
Bâtiment multi-usage
Destination initiale
Théâtre, hôtel, bureaux
Destination actuelle
Style
Architecte
Construction
1887-89
Hauteur
72 mètres
Patrimonialité
Site web
Localisation
Pays
État
Commune
Adresse
430 South Michigan Avenue
Coordonnées

L'Auditorium Building est un immeuble construit par les architectes Dankmar Adler et Louis Sullivan à la fin du XIXe siècle dans le centre de la ville de Chicago, aux États-Unis. D'une hauteur de 72 mètres, il fut conçu dans le style Art nouveau. Il est l'un des exemples les plus significatifs de l'École d'architecture de Chicago.

LocalisationModifier

L'immeuble est situé au 430 South Michigan Avenue, dans le quartier historique de l'Historic Michigan Boulevard District, à proximité du Congress Plaza Hotel et juste en face de Grant Park.

Le bâtiment se trouve dans le secteur communautaire du Loop, à l'angle de Michigan Avenue (au numéro 430) et de Congress Parkway (anciennement Congress Street), à proximité de Grant Park et de l'Art Institute of Chicago.

DescriptionModifier

Sullivan et Adler ont conçu une haute structure avec des murs extérieurs porteurs, et ont basé l'apparence extérieure en partie sur le design du magasin de vente en gros Marshall Field de Henry Hobson Richardson, un autre point de repère de Chicago[1]. L'Auditorium est une structure lourde et impressionnante extérieurement, et était plus frappant à son époque où les bâtiments de cette échelle étaient moins communs. Une fois achevé, c'était le plus haut bâtiment de la ville et le plus grand bâtiment des États-Unis[2]. Le palais de la Renaissance survit encore en arrière-plan de la conception de cette œuvre.

L'une des caractéristiques les plus innovantes du bâtiment était sa fondation massive en radier, conçue par Adler en collaboration avec l'ingénieur Paul Mueller. Le sol sous l'Auditorium est composé d'argile bleue molle sur une profondeur de plus de 100 pieds, ce qui rendait les fondations conventionnelles impossibles. Adler et Mueller ont conçu un tapis flottant de traverses de chemin de fer entrecroisées, surmonté d'une double couche de rails en acier encastrés dans du béton, le tout recouvert de poix.

Le radeau ainsi créé a permis de répartir le poids des murs extérieurs massifs sur une grande surface. Cependant, le poids des murs extérieurs en maçonnerie par rapport à l'intérieur relativement léger a déformé le radier au cours d'un siècle, et aujourd'hui, certaines parties du bâtiment se sont affaissées jusqu'à 29 pouces. Cette déformation est clairement visible dans le hall du théâtre, où le sol en mosaïque prend une pente distincte à l'approche des murs extérieurs. Ce tassement n'est pas dû à une mauvaise ingénierie mais au fait que la conception a été modifiée pendant la construction. Le plan original prévoyait que l'extérieur soit recouvert de terre cuite légère, mais celle-ci a été remplacée par de la pierre après la construction des fondations. La plupart des tassements se sont produits dans les dix ans qui ont suivi la construction. À un moment donné, il était prévu de raccourcir les supports intérieurs pour niveler les étages, mais cela n'a jamais été fait.

L'Auditorium Building est classé sur la liste des monuments historiques protégés des National Historic Landmark (NHL) depuis le [3], au Registre national des lieux historiques (National Register of Historic Places ; NRHP) depuis le , et des Chicago Landmarks (CL) depuis le . L'Auditorium Theatre fait partie de l'Auditorium Building, la compagnie de ballet américaine Joffrey Ballet s'y produit.

À l'origine, il servait de cadre à un théâtre de 4 300 places, voulu par Ferdinand Peck, un homme d'affaires de Chicago, et abritait également un hôtel et des bureaux. Il était à son époque le plus grand immeuble de la ville en termes de surface. Depuis 1947, il abrite aujourd'hui les locaux de l'Université Roosevelt.

HistoriqueModifier

Ferdinand Peck, un homme d'affaires de Chicago, a constitué la Chicago Auditorium Association en décembre 1886 pour développer ce qu'il voulait être le théâtre le plus grand, le plus grandiose et le plus cher du monde, qui rivaliserait avec des institutions telles que le Metropolitan Opera House de New York. On dit qu'il voulait rendre la haute culture accessible aux classes ouvrières de Chicago.

Le bâtiment devait comprendre un immeuble de bureaux et un hôtel de première classe. Peck a persuadé de nombreux magnats des affaires de Chicago de l'accompagner, notamment Marshall Field, Edson Keith, Martin Ryerson, Charles L. Hutchinson et George Pullman. L'association engagea le célèbre cabinet d'architectes Dankmar Adler et Louis Sullivan pour concevoir le bâtiment.

 
La bibliothèque Murray-Green de l'université Roosevelt, au 10e étage de l'Auditorium.

C'est le Président américain Grover Cleveland qui posa la première pierre de l'édifice le . L'architecte Franck Lloyd Wright travailla le style et les décorations à l'intérieur de l'édifice. L'année suivante, le bâtiment accueillit la convention nationale républicaine de 1888.

L'Auditorium Building fut inauguré officiellement par le président Benjamin Harrison le . L'orchestre symphonique de Chicago fit son premier spectacle le et resta à demeure jusqu'en 1904, date à laquelle il rejoignit l'Orchestra Hall. Theodore Roosevelt prononça son fameux discours de Bull Moose en 1912 à l'auditorium. Le théâtre ferma ses portes pendant la Grande Dépression de 1929. Il servit ensuite de centre pour l'armée pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est en 1946, que l'Université Roosevelt s'y installa. Le théâtre reprit ses fonctions de 1967 à 1975 avec des concerts de Jimi Hendrix, The Who, les Grateful Dead, et bien d'autres artistes.

Le bâtiment est classé à la protection du patrimoine au niveau municipal et fédéral. En 2001, une restauration majeure de l'Auditorium Building a été entreprise par Daniel P. Coffey and Associates en collaboration avec EverGreene Architectural Arts pour redonner au théâtre ses couleurs et ses finitions d'origine.

Notes et référencesModifier

  1. (en) John Sarkowski, The Idea of Louis Sullivan, Bulfinch Press, (ISBN 0-8212-2667-3), p. 22
  2. (en) Henning, Joel, « Form Follows Function, Elegantly: Louis Sullivan designed the Auditorium Theatre's interior to complement its acoustics-driven shape », The Wall Street Journal, Dow Jones & Company,
  3. (en) National Historic Landmark summary listing, « Auditorium Building », National Park Service (consulté le )

BibliographieModifier

  • (en) John Sarkowski, The Idea of Louis Sullivan, New York, Bulfinch Press, (ISBN 0-8212-2667-3), p. 22.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :