Au revoir à jamais

film américain réalisé par Renny Harlin et sorti en 1996
Au revoir à jamais
Titre québécois Souviens-toi Charlie
Titre original The Long Kiss Goodnight
Réalisation Renny Harlin
Scénario Shane Black
Musique Alan Silvestri
Acteurs principaux
Sociétés de production Forge
New Line Cinema
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 120 minutes
Sortie 1996


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Au revoir à jamais ou Souviens-toi Charlie au Québec (The Long Kiss Goodnight) est un film américain de Renny Harlin, sorti en 1996.

SynopsisModifier

Samantha Caine est amnésique depuis huit ans. Devenue institutrice, elle vit avec sa petite fille Caitlin et son compagnon Hal dans une petite ville. Un accident de voiture lui fait revenir des bribes de son passé, empreintes de violence. Peu après, un repris de justice remarque la jeune femme à la télévision lors d'une parade de Noël et tente de l'assassiner. Déterminée à connaître la vérité sur son passé, Samantha part avec Mitch Hennessy, un ex-policier devenu détective privé.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Producteurs délégués : Michael De Luca, Richard Saperstein et Steve Tisch
Coproducteur : Carla Fry

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Le scénario est écrit par Shane Black (également producteur). Ce dernier est alors payé 4 millions de dollars pour son travail. Il avouera plus tard que cela lui a causé beaucoup de jalousie de la part d'autres scénaristes. Shane Black se retirera pendant plusieurs années avant de revenir avec Kiss Kiss Bang Bang (2005)[3]. Le projet est développé par Shane Black, qui pense à Renny Harlin comme réalisateur et à Geena Davis - la compagne de ce dernier - dans le rôle principal. Renny Harlin et Geena Davis sont cependant engagés sur L'Île aux pirates, qui est donc tourné avant. Durant la production, New Line Cinema envisagera un temps que le personnage principal soit finalement un homme, Steven Seagal et Sylvester Stallone seront alors envisagés[3].

Dans le scénario original, Mitch Henessey meurt. Mais après une projection test non satisfaisante, Renny Harlin change la fin du film[4]. Par ailleurs, dans le script, le nom Sam Caine n'était pas un alias utilisé par Charly Baltimore mais seulement une création de son esprit (Sam Caine étant l'anagramme de « amnesiac »)[3].

TournageModifier

 
Le Windermere House dans la municipalité de district de Muskoka

Le tournage a lieu de janvier à mai 1996. Il se déroule principalement au Canada (Toronto, Markham, Uxbridge, Collingwood, Milton, Hamilton, Muskoka, Niagara Falls, Montréal). Des scènes sont également tournées aux Etats-Unis : dans l'État de Washington (Lynnwood) et dans le New Jersey (Atlantic City)[5].

Le , alors que l'équipe tourne dans le Windermere Hotel, dans la municipalité de district de Muskoka en Ontario, un incendie ravage les lieux[6]. La cause est vraisemblablement un court circuit[7].

Bande originaleModifier

The Long Kiss Goodnight
Music From The Motion Picture

Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 50:07
Genre musique de film, rock alternatif, pop rock, soul
Label MCA Soundtracks
Critique

La musique du film est composée par Alan Silvestri. L'album commercialisé par MCA Soundtracks contient davantage de chansons non originales présentes dans le film. Il contient notamment Mannish Boy de Muddy Waters, que le personnage de Samuel L. Jackson chante avec des paroles modifiées dans le film.

Plusieurs autres chansons présentes dans le film sont absentes de l'album : Let It Snow! Let It Snow! Let It Snow! de Dean Martin, Santa Claus Is Back In Town d'Elvis Presley, It Came Upon the Midnight Clear, Rockin' Around the Christmas Tree de Dion DiMucci, God Bless You Merry, Gentlemen, Jingle Bells par Jingle Dogs, I'd Really Love To See You Tonight d'England Dan & John Ford Coley, If I Could Build My Whole World Around You de Marvin Gaye & Tammi Terrell ou encore Free de Tracy Bonham. On peut également entendre un thème tiré du film Le Privé (1973) de Robert Altman[9].

Liste des titres[10]
No TitreInterprètes Durée
1. WomanNeneh Cherry 4:30
2. Bring It On Home To MeOtis Redding & Carla Thomas 2:31
3. Stubborn Kind Of FellowMarvin Gaye 2:37
4. F.N.T. (Fascinating New Thing)Semisonic 3:28
5. Keep This Party BouncinL.A. Ganz 4:13
6. Funny How Time Slips AwayJoe Hinton (en) 3:04
7. Tomorrow ManGus Papas 3:00
8. She's Not ThereSantana 4:08
9. Next Time You See MeJunior Parker 2:37
10. Mannish BoyMuddy Waters 2:55
11. Many Rivers to CrossTom Tom Club 4:48
12. The ChairJars of Clay 5:18
13. The Long Kiss Goodnight (Main Title)Alan Silvestri 2:52
14. Lady MarmaladeLabelle 3:55
50:07

AccueilModifier

CritiqueModifier

Le film reçoit des critiques globalement négatives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 69% d'opinions favorables pour 54 critiques et une note moyenne de 6,0910[11]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 44100 pour 20 critiques[12].

Box-officeModifier

Le film rapporte 89 millions de dollars dans le monde, pour un budget de 65 millions[1]. Pour le réalisateur Renny Harlin, cela est dû à une mauvaise campagne promotionnelle. Le scénariste Shane Black pense quant à lui que ces mauvais résultats sont liés à L'Île aux pirates, le précédent film de Renny Harlin avec Geena Davis. Ce film est un flop collossal et l'un des plus gros échecs au box-office[3].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
33 447 612 $[1] [13] 4[13]
  France 852 044 entrées[14]

  Total mondial 89 456 761 $[1] - -

DistinctionsModifier

Source : Internet Movie Database[15]

Projet de suiteModifier

Initialement, la dernière page du script de Shane Black de 1994 stipule qu'il y aura une suite nommée The Kiss After Lightning. Le projet sera évoquée en 2007, sans succès[16].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « The Long Kiss Goodnight », sur Box Office Mojo (consulté le 25 mars 2020)
  2. Allociné : Synopsis et détails
  3. a b c et d (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Pat Jordan, « How Samuel L. Jackson Became His Own Genre », sur The New York Times,
  5. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  6. (en) « History », sur Windermere House (consulté le 12 février 2020)
  7. Paige Phillips, « 'I can't believe it's been 20 years' », Huntsville Forester,‎ (lire en ligne)
  8. (en) The Long Kiss Goodnight (Music From The Motion Picture) - AllMusic
  9. (en) Soundtrack sur l’Internet Movie Database
  10. (en) The Long Kiss Goodnight (Music From The Motion Picture) - Discogs
  11. (en) « The Long Kiss Goodnight (1996) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 25 mars 2020)
  12. (en) « The Long Kiss Goodnight Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 25 mars 2020)
  13. a et b (en) « The Long Kiss Goodnight - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 25 mars 2020)
  14. « Au revoir à jamais », sur JP's Box-office (consulté le 25 mars 2020)
  15. (en) Awards sur l’Internet Movie Database
  16. (en) Gaynor Flynn, « Harlin talks Long Kiss Goodnight 2 – Moviehole », sur Moviehole.net, (consulté le 27 février 2020)

Liens externesModifier