Attribut géométrique

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

AModifier

AffaisséModifier

Qualifie une fasce courbée, avec son côté convexe vers la pointe. Plus généralement, peut se dire de toute pièce horizontale ou oblique, ployée comme sous l’effet de la gravité.

AiguiséModifier

a) Se dit des pièces longiligne (croix, fasce…) qui ont leurs extrémités taillées en pointe.

D'argent à la fasce aiguisée de gueules.

b) S'emploie également pour un outil, dont le tranchant ou la pointe est d'une couleur particulière (hache d’argent emmanchée de sable et aiguisée d’or).

c) Voir le terme fiché pour les pièces verticales aiguisées dans la partie inférieure.

Alésé ou alaiséModifier

Se dit d'une figure définie par défaut comme mouvant des bords, mais qui, raccourcie, ne les touche pas. Ceci concerne surtout les pièces, qui de ce fait se comportent comme un meuble.

D'argent à la croix alésée de gueules.

Pour ce qui est des meubles pouvant être concernés, citons principalement le pont et la foi.

AlluméModifier

a) Se dit d'un meuble (charbon, bûcher) qui possède une flamme.

b) Se dit occasionnellement des pièces longilignes, terminées en forme de flamme (voir plutôt enflammé).

c) Voir l’attribut des pièces ayant des yeux allumés d’une couleur particulière.

AnchéModifier

Se dit, des meubles à partie recourbée, s'applique surtout au cimeterre.

AncréModifier

Modification d'une pièce longiligne (croix), les branches se terminant en forme d'ancre, c’est-à-dire par deux crochets.

Une croix ancrée d’argent sur champ coupé d’or et d’azur, qui est de la principauté de Gradisca.

AngléModifier

Muni de pointes ou de flammes mouvantes des angles de l'écu.

AnilléModifier

Selon les auteurs, anillé s'emploie soit pour désigner des pièces dont les extrémités ressemblent à celles d'une anille à l'antique, soit pour désigner des pièces évidées en forme de carré, à la manière d'une anille (fer de moulin). Pour d'autres encore, cela signifie que la pièce dit être terminée en bout carré ET être évidé.
Les pièces anillés sont le plus souvent des croix ou des sautoirs.

AnséModifier

Muni d'une anse.

D'argent à une croix ansée de gueules.

ArquéModifier

Qualifie le pal quand il est courbé, à dextre ou à sénestre.

D'argent à un pal de gueules arqué à sénestre.

BModifier

BarbéModifier

Aux extrémités en forme de barbe. Voir allumé.

BastilléModifier

Se dit d'une pièce dont la partie inférieure est échancrée par des créneaux.

Quand c'est la partie supérieure, on parle de crénelé. Quand les deux bords sont crénelés, on parle de bretessé.

BordéModifier

Modification d'une pièce qui consiste à l'entourer d'une bordure de couleur différente.

Croix d'argent bordée de gueules.

BretesséModifier

Qualifie une pièce dont les deux bords parallèles sont crénelés, symétriquement.

Contre-bretessé qualifie une pièce dont les deux bords sont crénelés, les merlons faisant face aux créneaux.

Une forme voisine du bretessé est l'écoté, mais qui ne puise pas son origine dans l'architecture. Voir ce terme.

BriséModifier

Rompu.

CModifier

CanneléModifier

Se dit d'une pièce dont les bords présentent des cannelures, échancrures en forme de croissant, dont les pointes sont dirigées vers l'intérieur (la bordure est échancrée quand les pointes sont dirigées vers l'extérieur).

Coupé cannelé d'argent et de gueules.

Contre-cannelé : pièce dont les deux bords présentent des cannelures alternées, les pointes d'un côté étant en face des ventres de l'autre.

CléchéModifier

Pièce dont les extrémités sont en forme de clef antique, c’est-à-dire à la fois pattées et pointues, ce qui forme trois angles en tout. Une pièce cléchée est nécessairement alaisée, puisque ses extrémités doivent être visibles. Le cas le plus célèbre de croix cléchée est celui de la croix occitane : de gueules à la croix cléchée, vidée et pommetée d’or.

Contre-Modifier

Préfixe, devant une modification de bordure (crénelé, cannelé…), qui signifie que les deux bords de la pièce sont bordés de même, mais alternativement d'un côté et de l'autre (et non symétriquement).

Ce préfixe ne s'applique qu'aux motifs dont l'amplitude est faible, ou qui ne peuvent pas s'interpénétrer. Dans le cas contraire, la position est au contraire que les motifs soient alternés de part et d'autre, comme si la pièce elle-même prenait la forme correspondante.

CréneléModifier

Se dit d'une pièce dont la partie supérieure est échancrée par des créneaux.

Quand c'est la partie inférieure, on parle de bastillé. Quand les deux bords sont crénelés, on parle de bretessé.

Le crénelé peut être entaillé, le merlon présente alors une entaille en V, évoquant une queue d'hirondelle.

Coupé d'or à la fasce crénelée de gueules, et d'argent à la fasce crénelée-entaillée d'azur.

Lorsque la pièce crénelée est en oblique, les merlons sont par défaut perpendiculaires à l'oblique. Par exemple, une bande est crénelée en barre, ce qui se blasonne par un simple bande crénelée. Dans le cas d'une direction différente (créant des angles à 45°) il convient de blasonner le sens des merlons. ex. : Bande crénelée à plomb (ou en pal) ; barre crénelée en fasce. Crénelée en bande se dit parfois ragulé.

CramponnéModifier

Aux extrémités en forme de crampons. La croix cramponnée est symétrique de la svastika.

DModifier

DenchéModifier

Synonyme en pratique de dentelé. En théorie, le denché présente des dents plus grosses que le dentelé, mais la distinction n'est pratiquement pas possible.

DenteléModifier

Qualifie une pièce dont les bords sont bordés de petites dents triangulaires.

Parti dentelé d'argent et de gueules.

Quand les dents sont nettement plus grosses, il s'agit du vivré.

Les pièces honorables dentelées d'un seul côté sont dites feuille de scie, qui peuvent être posées en bande, en fasce ou en barre, les pointes vers le bas (dans le cas contraire, on précise qu'elle a les dents vers le chef).

D'argent à une feuille de scie de gueules.

DenticuléModifier

Qualifie l'écu dont les bords sont bordés de petits créneaux, sur tout le pourtour (sauf spécification contraire). Théoriquement, le denticulé se composerait canoniquement de quatorze pièces, mais ce nombre ne semble jamais respecté.

D'argent denticulé de gueules.

DiminuéModifier

Pièce dont la largeur est nettement réduite.

EModifier

ÉchancréModifier

Se dit des pièces dont les bords présentent des dentelures évidées en forme de croissant, les pointes dirigées vers l'extérieur (le bord est cannelé quand les pointes sont dirigées dans l'autre sens). Quand les dentelures sont plus fines, on dit engrêlé.

Coupé échancré d'argent et de gueules.

ÉciméModifier

Coupé au sommet.

ÉclatéModifier

Se dit des partitions dont la limite irrégulière n'est pas nette, comme déchirée par un éclatement.

ÉclopéModifier

Se dit d'un trait brisé en deux fois à angle droit.

ÉcotéModifier

Se dit des pièces dont la bordure modifiée forme des créneaux obliques, ou des dents de scie, qui rappellent les branches coupées de l'écot. Quand les écots sont alternés, cela donne le contre-écoté.

ÉmanchéModifier

Se dit d'un bord divisé en traits brisés, formant des émanches. Intermédiaire entre le vivré et le denché. L’émanché normal est implicitement en pal, de deux dents vers le haut (et une dent et deux demi vers le bas). Il doit être blasonné quand il suit d’autres partitions ou un autre nombre de pointes.

Émanché de deux pièces et deux demie de gueules sur trois d’argent, qui est de Franconie.

L’émanché ne traverse normalement pas tout l’écu, mais se limite au tiers de sa largeur (comme les émanches). Dans le cas contraire, on dit émanché de part en part ou d’un bord à l’autre, ou d’un flanc à l’autre. En revanche, quand une pièce honorable en long (dont la largeur est déjà un tiers de celle de l’écu) est émanchée, la largeur des dents est égale à celle de la pièce.

Émanché ondé en fasce d’un bord à l’autre de trois pièces d’or et de gueules, apparaît dans le blason de Valladolid.

Ne pas confondre avec « emmanché » (ayant un manche…).

EnclavéModifier

Voir crénelé.

EndentéModifier

D’azur à trois fleurs de lys d’or, à la bordure endentée de gueules et d’or, qui est du duché de Ferrare.

EnflamméModifier

Se dit des pièces terminées en forme de flamme (synonyme de flambant, flamboyant).

EngrêléModifier

Se dit d'une pièce ou d'une partition dont les bords sont garnis de petites dents à côté concave, comme l'échancré, mais plus fin.

D'azur, semé de fleurs de lys d'or, à la bordure engrêlée de gueules, qui est de Berry (ancien).

EntailléModifier

Voir crénelés Le terme entaillé est parfois employé pour les croix à huit pointes, dont l'extrémité des branches est de forme analogue aux merlons du crénelé-entaillé.

EntéModifier

Ou ondé enté. Lignes courbes sinusoïdales, dont l'amplitude est très marquée.

Enté d'argent et de gueules de six pièces.

Les ondulations plus molles se disent «ondées», quand l'ondulation est outrepassée, on a affaire au nébulé.

FModifier

FailliModifier

Voir défaillant.

FichéModifier

Se dit du pal, ou du pied d'une croix, ou d'une pièce verticale dont la partie inférieure a une forme en pointe.

D’azur à la croix pattée fichée d’or, qui est d’Aragon (ancien).

Une croix fichée est nécessairement alaisée.

Flambant, flamboyantModifier

Se dit des pièces ou des figures pointues (pile, épée, pointe, rais), quand leurs bords sont ondés à la façon d'une flamme. Synonyme d'enflammé.

FleurdeliséModifier

Se dit des pièces aux extrémités en formes de fleurs de lis, ou bordées de fleurs de lis. Quand les fleurs de lis sont intérieures, on dit contre-fleurdelisé.

D'or au lion rampant de gueules armé et lampassé d'azur, au double trescheur fleurdelisé et contre-fleurdelisé du même, qui est d'Écosse.

FleuronnéeModifier

Modification d'une croix ou d'une pièce allongée consistant à la terminer par un bouton de fleur.

D’argent à la croix fleuronnée de gueules.

Également modification d’une cotice ou d’une pièce longiligne, consistant à la border par une rangée de boutons de fleurs.

De gueules à une bande côtoyée de deux cotices fleuronnées d’argent, qui est de basse-Alsace.

Quand les fleurons sont à l’intérieur, on dit contre-fleuronné. On dit aussi fleuré ou fleureté. Quand la fleur est épanouie, la même disposition donne le fleurdelisé.

FourchéModifier

Se dit des pièces longilignes terminées par deux pointes, selon le sens de fourcher : se divisant en deux (cf. fourchu, attribut de la queue ou de la langue).

D'argent à la croix fourchée de gueules.

Le dessin si contre présente des pointes droites, mais le fourché peut aussi désigner des pointes arrondies. Pour cette forme de croix, on utilisera plutôt à huit pointes ou entaillée.

GModifier

GamméModifier

Pièce (normalement une croix) qui se termine comme la lettre grecque gamma majuscule (Γ), c’est-à-dire coudée vers la droite.

D'argent à la croix gammée de gueules.

La croix gammée est aussi (très rarement) appelée gammadion. C'est une figure indienne, nommée svastika dans ce sens, et sauvastika quand la rotation est dans l'autre sens.

L'emblème retenu par le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) n'est pas une croix, mais est plus exactement de gueules à un besant d'argent chargé d'un sautoir gammé de sable.

NModifier

NébuléModifier

Correspond à un bord fortement ondulé, dont les ondulations sont outrepassées, si bien que les deux côtés sont enclavés l'un dans l'autre.

Coupé nébulé d'argent et de gueules.

Quand les ondulations ne sont pas outrepassées, on parle simplement d'enté ou d'ondé.

OModifier

OndéModifier

Qualifie une pièce dont les bords sont découpés en sinuosités concaves et convexes, qui ressemblent à des vagues.

D'or à trois fasces ondées d'azur, qui est d'Agde.

L'amplitude des sinuosités doit être inférieure à la largeur d'une fasce, dans le cas contraire on parle d'enté.

OrléModifier

Bordure d'une pièce héraldique, qui ne touche pas les bords de l'écu.

Croix d'argent orlée de gueules.

PModifier

PattéModifier

Modification d'une pièce longiligne (croix), dont les extrémités vont en s'élargissant : Croix pattée.

D’argent à la croix pattée de gueules, qui est de Comminges.

La croix en pattes d’éléphants de Comminges a été improprement dessinée avec des pattes outrepassées se rejoignant, le fond n’apparaissant plus que sous forme de quatre figures en forme d’amandes, appelées pour l’occasion otelles.

En héraldique d’empire, les archevêques portent un franc quartier (d’azur pour les comtes, de gueules pour les barons) chargé d’une croix pattée d’or.

Une pièce pattée n’est pas nécessairement alaisée, mais c’est souvent sous-entendu.

De gueules à la croix pattée d’argent, qui est de Vladimir.

PloyéModifier

Attribut du chapé, quand ses limites sont des courbes ployées vers le bas.

PotencéModifier

  1. Qualifie une pièce dont les extrémités se terminent en forme de T. La croix potencée est dite croix de Jérusalem lorsqu'elle cantonnée de quatre croisettes, pour son usage sur les armes du royaume de Jérusalem.
  2. Qualifie une pièce de longueur dont les côtés non confondus avec les bords du champ sont crénelés en forme de potence.

RModifier

RecroisettéeModifier

Modification d'une croix consistant à croiser chacune de ses extrémités par une petite croix.

D'argent à la croix recroisettée de gueules.

RenverséModifier

Synonyme de versé.

RésarceléModifier

Modification d'une pièce, la bordant d'un filet de même couleur. Rare.

D'argent à la croix résarcelée de gueules.

TModifier

TréfléModifier

Modification d'une pièce longiligne (croix), se terminant par une petite fourche aux extrémités arrondies.

SModifier

SapinModifier

1. En cime de sapin

Attribut de pièce ou de partition dont les bords sont formés de cimes de sapin.

Coupé en cimes de sapin de sinople et d'or, à une étoile d'or au canton dextre du chef.

2. En branche de sapin

Attribut de pièce ou de partition dont les bords sont formés de branches de sapin.

Coupé en branches de sapin d'argent et de sinople.

VModifier

VerséModifier

Se dit d'une figure (partition, pièce ou meuble) dont la partie normalement tournée vers le chef est tournée vers la pointe. Synonyme de renversé.

ViroléModifier

Qualifie un cor dont la virole est de couleur différente de celui du corps (une virole est un petit anneau de métal plat placé près de l'embouchure ou du pavillon d'un cor).

VivréModifier

Qualifie une pièce héraldique dont les bords présentent des grosses dents de scie.

Parti vivré d'argent et de gueules.

Quand les dents sont plus fines, on parle plutôt de denché ou denticulé.