Attentat de Haft-e Tir

Attentat à la bombe de Hafte Tir
Image illustrative de l’article Attentat de Haft-e Tir

Localisation Téhéran (Iran)
Cible Dirigeants du PRI
Date
Type Attentat-suicide
Armes Bombe
Morts 73
Organisations SAVAK, régime irakien, Organisation des moudjahiddines du peuple iranien, le Parti nationaliste de l'égalité

Le , une bombe explose au siège du Parti de la république islamique à Téhéran. La République islamique d'Iran a d'abord blâmé la SAVAK et le régime irakien. Deux jours plus tard, Khomeini a accusé le Organisation des moudjahiddines du peuple iranien[1]. Dans cet attentat à la bombe, Seyyed Mohammad Hosseini Beheshti, secrétaire général du Parti républicain islamique et chef du système judiciaire de la république islamique, et plus de 70 membres du parti républicain islamique sont tués.

Selon The Times, le Parti nationaliste de l'égalité a revendiqué la responsabilité de l'attaque[2]. Plus tard, un tribunal de Kermanshah a exécuté quatre « agents irakiens » pour l'incident, et un tribunal de Téhéran a exécuté Mehdi Tafari pour le même incident. Les forces de sécurité iraniennes ont également accusé les États-Unis[3], et les « mercenaires internes »[4],[5]. Selon Ervand Abrahamian, quelle que soit la vérité, la République islamique s'est servie de l'incident pour cibler l'opposition de gauche et l'OMPI en particulier[6]. Selon Kenneth Katzman, il y a eu beaucoup de spéculations parmi les universitaires selon lesquelles ces bombardements peuvent avoir été planifiés par des hauts responsables iraniens, pour se débarrasser des rivaux au sein du gouvernement[7].

Notes et références modifier

  1. Colgan, Jeff. Petro-Aggression: When Oil Causes War. Cambridge University Press. p. 23-30
  2. Bloomfield, Lincoln. Mujahedin-E Khalq (MEK) Shackled by a Twisted History. University of Baltimore.p. 23-30
  3. Bloomfield, Lincoln. Mujahedin-E Khalq (MEK) Shackled by a Twisted History. University of Baltimore.p. 27
  4. (en) « HIGH IRANIAN OFFICIALS DIE IN BOMBIMG AT PARTY MEETING; CHIEF JUDGE IS AMONG VICTIMS »
  5. Abrahamian, Ervand (1989). Radical Islam: The Iranian Mojahedin. I.B. Tauris. (ISBN 978-1-85043-077-3). p. 219-220
  6. Abrahamian, Ervand (1989). Radical Islam: The Iranian Mojahedin. I.B. Tauris. p. 219–220
  7. Kenneth Katzman (2001). "Iran: The People's Mojahedin Organization of Iran". In Albert V. Benliot (ed.). Iran: Outlaw, Outcast, Or Normal Country?. Nova Publishers. p. 101. (ISBN 978-1-56072-954-9).

Voir aussi modifier