Ouvrir le menu principal

Atlantic College
logo
Généralités
Création 1962
Fondateur Kurt Hahn
Pays Pays de Galles
Coordonnées 51° 24′ 05″ nord, 3° 31′ 57″ ouest
Site internet www.atlanticcollege.orgVoir et modifier les données sur Wikidata
Cadre éducatif
Type Baccalauréat international
Principal Peter T. Howe (2017)

UWC Atlantic College (aussi connu sous le nom de United World College of the Atlantic ou Atlantic College et souvent abrégé en UWCAC ou AC par ses étudiants et par le personnel), est un collège indépendant (privé) s'inscrivant dans le programme de Baccalauréat international indépendant (privé) et résidentiel, installé dans le château de Saint-Donat, dans le Vale of Glamorgan, dans le sud du Pays de Galles[1].

Fondé en 1962, il a été le premier de la United World Colleges et a été parmi les premières institutions éducatives dans le monde de suivre un programme international d'études. Il est connu pour son éducation libérale, progressiste et radicale, son éthique et son fort accent mis sur la durabilité locale et globale. Il est fréquenté par environ 350 étudiants originaires de plus de 90 pays, dont la majorité sont sélectionnés par le biais des « Comités Nationaux » qui les aident à financer leur éducation. Environ 60 % des étudiants reçoivent une forme d'aide financière. En plus de l'organisation du Baccalauréat International du curriculum, le Collège place le service à la communauté au cœur de la formation.

Sommaire

HistoriqueModifier

Il a été fondé par le pédagogue allemand Kurt Hahn, qui avait déjà fondé la Gordonstoun School en Écosse et la Schule Schloss Salem en Allemagne. Hahn a fondé ses institutions comme une réponse pratique à la recherche de solutions nouvelles et pacifiques dans un monde d'après-guerre déchiré par les divisions politiques, raciales et économiques.

Hahn avait été invité à s'adresser au Collège de défense de l'OTAN, où il put constater que d'anciens ennemis de plusieurs nations pouvaient travailler ensemble vers un objectif commun. Avec certains de ses collègues, Hahn s'est rendu compte que beaucoup plus pourrait être fait pour surmonter l'hostilité de la Guerre Froide si les jeunes de différents pays pouvaient être regroupés de manière similaire. Il imagina un collège pour des élèves déjà bien ancrés dans leur propre culture, mais encore assez malléables pour pouvoir apprendre des autres. Venus de tous les pays, les étudiants seraient sélectionnés uniquement sur leur mérite et leur potentiel, indépendamment de race, religion, nationalité ou arrière-plan[2].

L'Atlantic College a été salué par Le Times comme l’« expérience la plus excitante dans le secteur de l'éducation depuis la Seconde Guerre mondiale ». Le Collège a été le fruit de la vision de Kurt Hahn et du travail de personnes comme le premier directeur, le contre-Amiral Desmond Hoare ou d'Antonin Besse, qui a fait don du Château de Saint Donat's pour y établir l'école[3], et le Maréchal de l'Air Sir Lawrance Darvall. Robert Blackburn a également joué un rôle important en tant que directeur adjoint et directeur des études.

En 1967, Lord Mountbatten de Birmanie, devient Président de l'organisation et le titre de United World Colleges apparaît. Mountbatten était un fervent partisan de l'UWC et a poussé les chefs d'état, des politiciens et des personnalités à travers le monde à partager son intérêt. Il a été personnellement impliqué dans la création du deuxième UWC – le Collège du Monde uni de l'Asie du Sud-Est – à Singapour. Un autre Collège fut fondé en 1974. Le Prix Nobel de la Paix et ancien Premier Ministre du Canada Lester Pearson avait imaginé la création d'une institution comme le Collège de l'Atlantique au Canada et il est donc normal que le Lester B Pearson United World College of the Pacific est devenu la mémoire vivante de son chef de file respecté.

En 1978, Mountbatten transmet la présidence à son petit-neveu, Charles de Galles. Les présidents actuels de l'Atlantic College sont la Reine Noor de Jordanie, la Reine Elizabeth II du Royaume-Uni, et jusqu'à sa mort en 2013, Nelson Mandela.

CollègeModifier

La mission du collège est de « faire de l'éducation une force pour unir les gens, les nations et les cultures en vue de la paix et d'un avenir durable »[réf. nécessaire].

Des étudiants de plus de 90 pays participent au sein de l'Atlantic College à un rigoureux programme de deux ans dans lequel ils combinent des études universitaires avec des activités et des services. L'Admission et les bourses d'études, sont décidées par les comités UWC nationaux à travers le monde, ces comités envoient également des élèves vers les autres Collèges UWC.

Activités et servicesModifier

Au début des deux années, les étudiants sont tenus de choisir un service qu'ils accomplissent au moins quatre heures par semaine pour la durée de leur séjour au collège. Différentes possibilités s'offrent à eux: maniement des bateaux de sauvetage fabriqués au collège, travail à la ferme biologique du Collège, participation à la thérapie musicale pour des patients atteints de démence, activités avec des enfants handicapés. Les étudiants ont le choix entre quatre facultés au sein desquelles ils accomplissent leur service. La Faculté Environnement inclut de travailler dans les jardins de la cuisine du collège. La Faculté Justice sociale permet de travailler avec des réfugiés à Cardiff. La Faculté Extérieur inclut des séances de natation avec enfants et le programme de sauvetage. La Faculté Global permet aux élèves de se pencher sur des problèmes d'importance globale.

La construction de bateauxModifier

Le Collège a une forte tradition de conception et de construction de bateaux[4]. Il existe une station de sauvetage avec canot sur le territoire du collège et le bateau de classe 75 est manié par le personnel et les étudiants du collège. Une grande partie de l'élaboration des embarcations de sauvetages de classe Atlantic 21, 75 et 85 a eu lieu ici[5]. Les bateaux-écoles sont toujours construits sur place par les élèves et sont régulièrement utilisés dans la pratique et de la formation des équipages de la station de sauvetage.

 
De l'atlantique de la classe 21

Ce qui allait devenir le bateau de sauvetage côtier le plus largement utilisé au monde, le bateau semi-rigide a été imaginé, conçu et construit au Collège sous l’impulsion de son fondateur, le contre-Amiral Desmond Hoare[6]. Le bateau Atlantic de sauvetage côtier de classe B a été nommé ainsi par la RNLI d’après son lieu de naissance. On a souvent affirmé que si le collège avait reçu des droits sur chaque bateau, son fonds d’étude n’aurait jamais eu à regarder à la dépense. Desmond Hoare a fait breveter la conception du bateau en 1973 et a cédé las droits à la RNLI pour une somme symbolique d’une livre. I n’a d’ailleurs pas encaissé le chèque[6].

David Sutcliffe, un membre fondateur du personnel de l'Atlantic College en 1962, a publié The RIB The Rigid-Hulled Inflatable Lifeboat and its Place of Birth The Atlantic College en 2010, un livre qui raconte l'histoire de la création du RIB (bateau gonflable rigide)[6].

En 2014, le collège a participé à la conception d'un nouveau bateau en collaboration avec des entreprises au Japon, pour aider à la suite d'un tsunami.

Terrains et installationsModifier

 
Le château de St Donat en 1775

L'Atlantic College est logé au Saint-Donat Château, un château du XIIe siècle situé près de la ville de Llantwit Major sur la côte sud du pays de Galles, surplombant le Canal de Bristol. Le château a été continuellement habité depuis sa construction. Le vaste terrain comprend également l'église Saint Donat du XIIe siècle et des jardins historique en terrasse, ainsi que des réserves boisées, des terres agricoles et du littoral à préserver. Le St Donat Château est le bâtiment principal du Collège. Il comprend une grande salle de Tudor, une salle à manger de style gothique, la salle Bradenstoke qui est utilisée pour les rassemblements et des représentations, une bibliothèque de plus de 25 000 livres, des bureaux pour le personnel, des zones pour les étudiants, certains départements comme l'histoire, l'économie et l'épistémologie.

Les étudiants vivent dans sept bâtiments modernes nommés d'après les anciens royaumes gallois ou des bienfaiteurs du collège: Pentti Kouri — Morgannwg — Powys — Whitaker — Gwynedd — Tice — Sunley.

Les cours ont lieu dans des blocs modernes construits dans les années 1960 et 1980, des bâtiments médiévaux reconvertis et au château. La grange aux dîmes du XIIe siècle abrite un gymnase et les activités sociales. La grange est utilisée par le Collège et ouvert au public en tant que théâtre, centre d'art et cinéma. Ce bâtiment et son annexe vitrée conçue par l'architecte local Chris Loyn a fait l'objet de nombreuses éloges venant du monde de l'architecture[réf. nécessaire] au Royaume-Uni et des associations de conservation du patrimoine. Le collège possède des terrains de sport, des courts de tennis, une piscine intérieure et extérieure. Il dispose de matériel de surf, de sauvetage, des kayaks, des bateaux à voile de la RNLI. Il peut également profiter d'une falaise adaptée pour l'escalade et la pratique du sauvetage.

En 2004, le collège a installé un système de chauffage à biomasse neutre en carbone pour remplacer un système au mazout[7]. Il fonctionne à base de copeaux de bois de la biomasse de source locale, et fait du campus le plus grand site au royaume-UNI à se chauffer ainsi.

La plus ancienne maison d'étudiants construite, Pentti Kouri (anciennement Dyfed), a été rénovée en automne 2008 et inclut maintenant des nouvelles technologies telles que le chauffage géothermique et un système de surveillance de la consommation d'énergie qui permet de diminuer l'impact sur l'environnement. Si cette rénovation permet une réduction de l'impact environnement, d'autres maisons pourraient être rénovées au cours des années suivantes[8].

Les universitairesModifier

L'un des premiers collèges dans le monde et d'abord au royaume-UNI pour suivre un programme d'études international, l'Atlantic College continue de montrer la voie en découvrant de nouvelles options pour le vaste Programme du Diplôme du Baccalauréat International[9],[10]. Depuis 1972, le seul programme d'études a été l'IB, avec les premiers étudiants à étudier exclusivement pour l'IB entrés au Collège en 1971[11]. Le Collège a été influent dans la création de l'organisation du Baccalauréat International et continue d'être activement impliqués dans son développement.

Diplômés de l'IB sont généralement acceptées dans les plus compétitifs les collèges et les universités à travers le monde, avec de nombreuses inscrire dans de prestigieuses universités des États-Unis ainsi que les universités Britanniques. Les étudiants du collège sont admissibles, après l'obtention du diplôme, de participer à L'entreprise de Davis United World College Programme des boursiers, qui finance des études de premier cycle (selon besoin) pour UWC les étudiants de certaines universités aux États-Unis. Malgré cela, l'objectif déclaré de l'ordre, c'est que les élèves retournent à leur domicile, des communautés ou des régions, après la fin de leurs études afin de permettre et d'encourager le développement économique et social partout dans le monde et à travers les sociétés, plutôt que de supprimer ceux qui sont le plus en mesure de faciliter le changement de ceux des autres régions en ont le plus besoin.

La classe de 2008 ont été sur le plan scolaire au collège, la plupart des succès de l'année dans ses 46 ans d'histoire[réf. nécessaire]. Soixante-six étudiants, près de la moitié de la classe de finissants de 163, a reçu un total de 151 inconditionnel des acceptations au top universités des États-Unis, et 13 étudiants ont été offerts conditionnelle lieux d'étude à Oxbridge.

Parmi les offres, il y avait 21 acceptations d'universités appartenant à l'Ivy League telles que Harvard, Columbia, Yale, Cornell et Princeton.

 
Milieu de la Pelouse à St Donat Château.

Anciens élèvesModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • David Christian (1947-), historien[12]
  • Henry Bromell (1947-2013), romancier américain, scénariste et réalisateur
  • Sir Howard Newby (1947-), vice-chancelier de l’Université de Liverpool, ancien vice-chancelier UWE, ancien vice-chancelier de l'Université de Southampton[13].
  • Malcolm Dixelius (1948-), journaliste suédois, documentariste et expert sur la Russie
  • Pentti Kouri (1949-2009), économiste finlandais[14].
  • Marjan Šetinc (1949-), ] politicien et diplomate slovène.
  • David Ceperley (1949-), physicien
  • Eyal Ofer (1950-), homme d'affaires israélien
  • Wang Guangya (1950-), diplomate chinois
  • Jorma Ollila (1950-), entrepreneur finlandais, ancien CEO de Nokia, actuel président non-exécutif de Shell (entreprise) et Nokia[15].
  • Seppo Honkapohja (1951-), membre du conseil d'administration de la Banque de Finlande, ancien professeur de Macroéconomie à l'Université de Cambridge[16],[17].
  • Chris Morgan (1952-2008), journaliste gallois[18].
  • Carole Corbeil (1952-2000), écrivain canadienne
  • Mónica Mayer (1954-), artiste mexicaine
  • Edoardo Agnelli (1954-2000), héritier de Fiat.
  • Kari Blackburn (1954-2007), journaliste à la BBC[19].
  • Aernout van Lynden (1954-), correspondant de guerre et journaliste au Moyen-Orient.
  • Tarek Ben Halim (1955-2009), banquier et fondateur d'Alfanar, premier charity-business du monde arabe.
  • Hakeem Bello-Osagie (1955-), président de United Bank for Africa[20]
  • Spyros Niarchos (1955-), armateur grec
  • David Voas (1955-), professeur de démographie
  • Fernando Alonso (1956-), ingénieur, chef de la division test d'Airbus (membre du premier équipage de l'A380)[21].
  • Charles Kuta (1956-), ingénieur informaticien américain et co-fondateur de Silicon Graphics.
  • Priscilla Rattazzi-Whittle (1956-), auteur et président du College's US Foundation.
  • Jonathan Michie (1957-), directeur du département de formation conitnue et président du Kellogg College, Université d'Oxford et fondateur du Manchester United supporters' trust[22].
  • Olivia Bloomfield, baronne Bloomfield of Hinton Waldrish (1960-), paire britannique et membre de la Chambre des Lords
  • Jamal Mahjoub (1960-), écrivain
  • Nick Brown (1962-), professeur
  • David Cunliffe (1963-), politicien néo-zélandais et ancien ministre
  • Ari Lahti (1963-), femme d'affaires finlandaise
  • Julie Payette (1963-), astronaute canadienne[23],[24] et gouverneur général du Canada (sept 2017-)[25]
  • J. Nozipo Maraire (1964-), docteur, entrepreneur et écrivain zimbabwéen
  • Helen Pankhurst (1964-), activiste, écrivain et blogueur
  • Ulrich Meyer-Bothling, (196x-), chirurgien
  • Janet Robertson (1965-), politicienne des Falkland
  • Alexandra Bech Gjørv (1965-), juriste norvégienne et femme d'affaires
  • Alison Donnell (1966-), professeur anglais
  • Johannes Brandrup (1967-), acteur allemand
  • Willem-Alexander (1967-), roi des Pays-Bas[26]
  • Eluned Morgan (1967-), politicien[27].
  • Luke Harding, (1968-), journaliste politique au Guardian
  • Michiel van Hulten, (1969-), politicien néerlandais
  • Saba Douglas-Hamilton (1970-), écologiste et présentateur TV[28].
  • Jakob von Weizsäcker (1970-), politicien allemand
  • Caroline Webb (1971-), auteur britannique, économiste et executive coach
  • Louise Leakey (1972-), paléontologue
  • Wangechi Mutu (1972-), artiste et sculpteur
  • Horatio Clare (1973-), auteur[29].
  • Andreas Loewe (1973-), historien, professeur et doyen anglican de Melbourne
  • Ashraf Johaardien (1974-), playwright, columnist, performer and arts manager.
  • Jørgen Carling (1974-), chercheur norvégien, spécialiste des migrations internationales
  • Kara Miller (1974-), écrivain, réalisateur et présentateur
  • Julien Magnat (197x-), scénariste et réalisateur de film et de télévision
  • Sally El Hosaini (1976-), réalisatrice et écrivaine[30].
  • Hilde Hagerup (1978-), écrivain norvégienne
  • Qais Al Khonji (1978-), entrepreneur d'Oman
  • Devika Bhagat (1979-), scénariste indienne
  • Princess Raiyah bint Al Hussein (1986-), fille du Roi Hussein et de Noor de Jordanie.

DirecteursModifier

  • Depuis mars 2017[31] – Peter Howe
  • Janvier 2016 - mars 2017 – Gerry Holden (Gardien)
  • Janvier 2012 - décembre 2015 – John Walmsley
  • Décembre 2010 - janvier 2012 – Paul Motte (par intérim)
  • 2007 - décembre 2010 – Neil Richards MBE
  • 2000-2007 – Malcolm McKenzie
  • 1990-2000 – Colin Jenkins
  • 1982-1990 – Andrew Stuart
  • 1969-1982 – David Sutcliffe
  • 1962-1969 – Desmond Hoare

RéférencesModifier

  1. (en) « Contacts », sur atlanticcollege.org
  2. (en) David Sutcliffe, The First Twenty Years of the United World Colleges, vol. The Story of St. Donat´s Castle and Atlantic College, Cambridge, D. Brown in conjunction with Stewart Williams, , 85–118 p. (ISBN 0-905928-26-1)
  3. (en) Howard C. Jones, W. R. Hearst and St. Donat´s, vol. The Story of St. Donat´s Castle and Atlantic College, Cambridge, D. Brown in conjunction with Stewart Williams, , 69–83 p. (ISBN 0-905928-26-1)
  4. (en) « 'Tsunami boat' designed by Atlantic College students », BBC News,‎ (lire en ligne)
  5. RNLI through time « https://web.archive.org/web/20100702133405/http://www.rnli.org.uk/who_we_are/rnli_history/rnli_through_time/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), , RNLI, Royaume-Uni.
  6. a b et c David Sutcliffe (2010) (in German), The RIB: The Rigid-hulled Inflatable Lifeboat, Granta Editions, Modèle:Citation/identifier 
  7. Biomass Heating at Atlantic College; Carbon Trust case study « https://web.archive.org/web/20050308064344/http://www.sustainable-euroregions.net/documentbank/Atlantic%20College.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), .
  8. (en) « Eco-refurbishment to pioneer new heat pump technology », sur bdonline.co.uk,
  9. (en) « History of the IB Diploma Programme » [archive du ] (consulté le 12 juin 2010)
  10. (en) « UWC – School Based Syllabi » [archive du ] (consulté le 12 juin 2010)
  11. (en) David Sutcliffe, « Peterson Lectures: Alec Peterson — A memoir » [archive du ] (consulté le 12 juin 2010)
  12. Books by Alumni
  13. « University of Liverpool – CV »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 13 juin 2010)
  14. (en) « HELSINGIN SANOMAT INTERNATIONAL EDITION - PEOPLE » [archive du ], (consulté le 13 juin 2010)
  15. (en) « Nokia — Jorma Ollila », sur nokia.com (consulté le 13 juin 2010)
  16. « Bank of Finland — Seppo Honkapohja », sur bof.fi (consulté le 13 juin 2010)
  17. « University of Helsinki — CV » [archive du ], sur valt.helsinki.fi, (consulté le 13 juin 2010)
  18. « Tributes after ex-presenter dies », BBC Wales,‎ (lire en ligne)
  19. (en) « Times Online — Obituaries », The Times, Londres,‎ (lire en ligne)
  20. (en) « Newswatch Special Feature » [archive du ], sur newswatchngr.com, (consulté le 13 juin 2010)
  21. (es) El Pais, « El Fernando Alonso del Aire », (consulté le 29 novembre 2008)
  22. (en) « Manchester United Supporters' Trust - Founders », sur joinmust.org (consulté le 13 juin 2010)
  23. (en) « Canadian Space Agency - Bio » [archive du ], sur asc-csa.gc.ca (consulté le 12 juin 2010)
  24. (en) « NASA - Astronauts Bio », sur jsc.nasa.gov (consulté le 12 juin 2010)
  25. (en) « Trudeau picks an astronaut for Canada's new governor generalaccess date 2017-08-01 », sur bbc.co.uk,
  26. (en) « The Dutch Royal House » [archive du ], sur koninklijkhuis.nl (consulté le 16 juin 2010)
  27. (en) « MEP Eluned Morgan will step down », BBC News,‎ (lire en ligne)
  28. (en) « Saba Douglas-Hamilton – Bio » [archive du ], sur douglas-hamilton.com (consulté le 13 juin 2010)
  29. (en) « Horatio Clare – Bio », sur horatioclare.co.uk (consulté le 16 juin 2010)
  30. (en) « Sally El Hosaini — Bio » [archive du ], sur sallyelhosaini.com (consulté le 16 juin 2010)
  31. (en) « Appointment of New Principal », sur atlanticcollege.org,

Liens externesModifier