Ateliers belges réunis

Ateliers belges réunis
Création 2 décembre 1959
Disparition 1977
Siège social Enghien
Drapeau de Belgique Belgique
Activité Construction métallique et Mécanique
Produits Matériel roulant ferroviaire

Société précédente Ateliers de construction de et à Familleureux, Ateliers de la Dyle, Forges Usines et Fonderies Haine-Saint-Pierre
Société suivante La Brugeoise et Nivelles

Les Ateliers belges réunis (ABR) étaient une société active dans la construction métallique et ferroviaire, nés de la fusion entre les sociétés Ateliers de construction de Familleureux, les Ateliers de construction mécaniques à Tirlemont, les Ateliers de la Dyle de Louvain et les forges Usines et Fonderies Haine-Saint-Pierre le [1]. Le siège de la société était à Enghien.

HistoireModifier

Le contexte de cette fusion est une réduction sévère des carnets de commande, liée notamment à la fin annoncée de la traction à vapeur. La société sera ultérieurement intégrée à La Brugeoise et Nivelles (1977), elle-même rachetée par Bombardier Transport.

La société a notamment produit des ponts en acier, clôtures,et même des pièces pour les centrales électriques. Pour la SNCB, plusieurs commandes s'inscrivant dans le cadre de première vague de diéselisation du parc moteur, soient les séries 60, 73, 80 et 82. Enfin, des wagons torpille de 400 tonnes pour l'usine sidérurgique Koninklijke Hoogovens à IJmuiden.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

(nl) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en néerlandais intitulé « Ateliers Belges Réunis » (voir la liste des auteurs).

RéférencesModifier

  1. « Les Ateliers métallurgiques », sur Maison de la mémoire de Seneffe, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier