Ouvrir le menu principal

Aston Martin DB3S
Aston Martin DB3S
DB3S au Goodwood Festival of Speed 2008.

Marque Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin
Années de production 1953-1955
Production 31 exemplaire(s)
Classe Sport compétition
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Lagonda 2.992 cm3 six cylindres en ligne, Twin OHC (plus tard cylindres à deux bougies), 3 carburateurs Weber 35 DCO à double starter
Position du moteur avant longitudinal
Cylindrée 2 922 cm3
Puissance maximale 225 ch DIN
Couple maximal 246 Nm
Boîte de vitesses David Brown S430, Manuelle à 4 vitesses, Embrayage simple 9 "
Poids et performances
Poids à vide 840 kg
Vitesse maximale 225 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) aluminium biplace, ouverte ou fermée
Châssis Châssis à double tubulure
Suspensions Barre de torsion et bras tirés à l'avant

Barres de torsion, bras tirés, tube De Dion et glissière centrale à l'arrière

Freins Tambours
Dimensions
Longueur 3 910 mm mm
Largeur 1 500 mm mm
Hauteur 1 040 mm mm
Empattement 2 210 mm mm
Chronologie des modèles

L'Aston Martin DB3S est une voiture de sport de compétition construite par Aston Martin suite à l'échec de la lourde et non compétitive DB3 conçue par Eberan Eberhorst. William Watson, assistant d'Eberhorst, présenta un autre projet à John Wyer, responsable compétition chez Aston Martin, dont l'aide était indispensable, car Eberhorst aurait pu s'opposer au projet. Au total, 31 voitures ont été fabriquées, dont 11 voitures usines et 20 voitures clients.

Aston Martin DB3S.

La DB3S a été présentée en 1953 et s'est révélée significativement plus efficace que la DB3. Bien que les DB3S aient échoué au Mans, elles réussirent un doublé au Tourist Trophy de Dundrod lors de la 6e manche du premier Championnat du monde de voitures de sport, aidant Aston Martin à se classer 3e du championnat. De plus, elles remportèrent une victoire hors championnat lors des 9 heures de Goodwood.

En 1954, elles connurent une saison moins bonne avec une troisième place aux 1000 km de Buenos Aires qui fut leur meilleur résultat. Les voitures échouèrent successivement aux 12 heures de Sebring, aux Mille Miglia, au Mans et au Tourist Trophy.

1955 fut un retour des performances. Les Aston Martin ratèrent les deux premiers tours à Buenos Aires et à Sebring. L'unique DB3S engagée aux Mille Miglia ne réussit pas à terminer la course, mais l'équipage Collins/Frere termina 2e au Mans et Walker/Poore remporta une 4e place au Tourist Trophy, derrière les intouchables Mercedes 300 SLR aux trois premières places, ce qui lui permit de terminer 5e du championnat. Il y eut aussi une autre victoire hors championnat aux 9 Heures de Goodwood.

En 1956, la conception de la voiture commençant à dater, Aston Martin mit ses ressources dans le développement de la nouvelle DBR1 ce qui n’empêchât pas la DB3S de terminer 4e à Sebring et 5e aux 1000km du Nurburging. La voiture termina 4e du championnat avec une seconde place au Mans entre les mains de Mousse/Collins, bien qu'à la suite de la catastrophe de 1955 et en raison de la modification de la réglementation, cette dernière course n'ait pas compté pour le championnat.

Pour Aston Martin, il était temps pour la nouvelle DBR1 de prendre le relais en sport. Pourtant, la DB3 réalisa encore un dernier exploit lors des 24 heures du Mans 1958 entre les mains des frères Whitehead, remportant la deuxième place après que toutes les DBR1 usines aient abandonné.

La voiture a remporté le Gran Turismo Trophy 2013 au Concours d'Elegance de Pebble Beach[1].

Numéros de châssisModifier

Le 11 voitures d'usine avaient des numéros de châssis de DB3S/1 à DB3S/11, la 11e voiture n'ayant jamais couru avec Aston Martin. Les 20 voitures cliente avait à des numéros de châssis à trois chiffres, de DB3S/101 à DB3S/120. En 1994, une voiture fut assemblée à partir de pièces de rechange d'origine à l'Aston Service de Dorset. Cette voiture comporte le numéro de châssis suivant DB3S/121.

CoupésModifier

À l'origine, deux Aston Martin DB3S coupés furent fabriqués. Le changement eut pour effet de les rendre plus aérodynamiques que les versions ouvertes. Cependant, elles étaient instables à haute vitesse et s'écrasèrent aux 24 Heures du Mans de 1954. Les deux coupés ont été ensuite reconstruit en versions ouvertes.

Trois voitures client étaient également des coupés.

 
Aston Martin DB3S au Silverstone Classic 2007.

Résultats sportifsModifier

Liste de victoires par châssis Aston Martin.

  • DB3S/1
    • 1953 Charterhall
    • 1953 British Empire Trophy
    • 1953 Charterhall (2)
    • 1953 Château Coombe
    • 1954 Silverstone
  • DB3S/2
    • 1953 B. A. R. C. Goodwood
  • DB3S/3
    • 1954 Silverstone
  • DB3S/4
    • 1953 B. R. D. C. Silverstone
    • 1953 Ulster TT Dundrod
  • DB3S/5 - Convertie à partir de la voiture de David Brown
    • 1954 B. O. C. Prescott
    • 1955 B. A. R. C. Crystal Palace
    • 1956 B. A. R. C. Goodwood
    • 1956 B. A. R. C. Aintree
    • 1956 B. A. R. C. Aintree (2)
  • DB3S/6 - Coupé transformé en version ouverte
    • 1955 B. R. D. C. Silverstone
  • DB3S/7 - Coupé transformé en version ouverte
    • 1955 B. A. R. C. Aintree
    • 1955 Silverston
    • 1955 B. A. R. C. Goodwood
    • 1956 B. A. R. C. Goodwood
  • DB3S/8
    • 1955 Course de voiture de production Spa
    • 1955 Oulton Park
  • DB3S/9 - Ajout d'un appuie-tête aérodynamique
    • 1956 Daily Herald Trophée International - Oulton Park [2]
  • DB3S/10 - Ajout d'un appuie-tête aérodynamique
    • Aucun
  • DB3S/11 - Pas couru pour Aston Martin
    • Aucun

Culture populaireModifier

La voiture fait son apparition dans le jeu Gran Turismo Sport à l'occasion d'une mise à jour en janvier 2019. Le modèle est le châssis N°1 qui remporta le Gran Turismo Trophy 2013 au Pebble Beach Concours d'Elegance.

Notes et référencesModifier

  1. John B Blanden, Historique des courses de voitures en Australie, 1979, page 40

Liens externesModifier