Association russe des écrivains prolétariens

L'Association russe des écrivains prolétariens (Росси́йская ассоциа́ция пролета́рских писа́телей), en abrégé RAPP (РАПП), est une association littéraire active dans l'URSS de l'époque post-révolutionnaire.

Direction de la RAPP à la fin des années 1920 (de gauche à droite) : Alekseï Selivanovski (ru), Mikhaïl Louzguine, Béla Illés, Vladimir Kirchon, Leopold Averbahkh (ru), Fiodor Panfiorov (ru), Alexandre Fadeïev, Ivan Makariev (ru).

HistoriqueModifier

La RAPP a été créée en 1925, lors de la 1e conférence pan-soviétique des écrivains prolétariens. Son secrétaire général est Leopold Averbahkh (ru) sont les écrivains Dmitri Fourmanov, Iouri Libedinski (ru), Vladimir Kirchon, Alexandre Fadeïev, Vladimir Stavski, et le critique Vladimir Iermilov (ru).

L'association a eu plus de 4 000 membres. Après la formation de l'Union pan-soviétique des associations d'écrivains prolétariens (VOAPP) en 1928, la RAPP prend en son sein une position de leader.

À partir de 1930, tous les autres groupes littéraires sont pratiquement anéantis, et la RAPP durcit son ton. Ainsi, sa résolution du invitait tous les écrivains prolétariens à « présenter en art les héros du plan quinquennal », et de faire rapport sur l'exécution de cet appel-circulaire dans un délai de deux semaines. La lutte pour le pouvoir à l'intérieur de la RAPP s'aggrave et les oppositions idéologiques s'y accroissent, et cette situation conduit la direction du parti à interrompre son activité.

La RAPP et la VOAPP, comme un certain nombre d'autres organisations d'écrivains, sont dissoutes par un décret du comité central du PCUS(b) « Sur la restructuration des organismes littéraires et artistiques » du , sur conseil de Maxime Gorki[1]. Une organisation unique, l'Union des écrivains soviétiques s'y substitue. Cependant, de nombreux dirigeants de RAPP, dont Alexandre Fadeïev et Vladimir Stavski continuent à y occuper des fonctions dirigeantes. La plupart des membres de RAPP entrent dans l'Union des écrivains soviétiques. D'autres sont accusés de trotskisme sont emprisonnés ou fusillés, comme Leopold Averbakh et Vladimir Kirchon.

IdéologieModifier

L'idéologie de la RAPP s'est exprimée dans la revue Au Poste littéraire (ru) (1925-1932), auparavant organe de presse du groupe Octobre. Le slogan « culture prolétarienne » remplace le slogan « apprend auprès des classiques ». La direction de l'organisation promeut pour les activités littéraires la formule « allié ou ennemi », récuse les écrivains compagnons de route, ou l'influence de Demian Bedny sur la poésie et appelle les travailleurs de choc à « entrer en littérature ». Elle est traversée par la lutte entre le parti communiste et les trotskistes. Sa ligne littéraire est avant tout un combat contre les thèses « liquidatrices »de Léon Trotski et d'Alexandre Voronski, qui niaient la possibilité de créer une culture et une littérature prolétarienne. Sa principale orientation littéraire est le psychologisme de « l'homme vivant », l'analyse psychologique de la formation des héros.

Dans l'histoire de la littérature, l'association est célèbre avant tout pour ses agressions contre les hommes de lettres, ne répondant pas, de son point de vue, aux critères constitutifs de l'écrivain soviétique (ru). La pression pour une « littérature du parti » était rejetée par des auteurs comme Mikhaïl Boulgakov, Vladimir Maïakovski, Maxime Gorki, Alexis Tolstoï et d'autres.

Notes et référencesModifier

  1. Simon Sebag Montefiore (trad. Florence La Bruyère et Antonina Roubichou-Stretz), Staline : La cour du tsar rouge, vol. I. 1929-1941, Perrin, , 723 p. (ISBN 978-2-262-03434-4)

Bibliographie et sourcesModifier

  • (en) L. K. Chevtsova, « RAPP », dans Grande Encyclopédie soviétique sur The Free Dictionary (lire en ligne) ;
  • (ru) « РАПП » [« RAPP »], sur feb-web.ru (Encyclopédie littéraire (ru)) (consulté le ) ;
  • (ru) Творческие пути пролетарской литературы [« Les chemins de création de la littérature prolétarienne »], t. I, Moscou - Leningrad,‎ 1928-29 ;
  • (ru) Борьба за метод [« Lutte pour la méthode »], Moscou - Leningrad,‎  ;
  • (ru) О партийной и советской печати. Сборник документов [« Sur les publications du parti et soviétiques »], Moscou,‎  ;
  • (ru) Очерки истории русской советской журналистики [« Essai d'histoire des journalistes russes soviétiques »], t. I, Moscou,‎  ;
  • (ru) Из истории советской эстетической мысли [« De l'histoire de la pensée esthétique soviétique »], Moscou,‎  ;
  • (ru) Шешуков С. (S. Chechoukov), Неистовые ревнители. Из истории литературной борьбы 20-х годов [« Zélateurs effrénés. De l'histoire des luttes littéraires des années 1920 »], Moscou,‎  ;
  • (ru) Громов Е. (I. Gromov), Сталин. Власть и искусство [« Staline. Art et culture »], Moscou, Республика,‎ , 494 p. (ISBN 978-5-250-02598-0, notice BnF no FRBNF37057837), p. 70-85.