Ouvrir le menu principal

Association des bibliothécaires de France

association française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ABF.
Association des bibliothécaires de France
upright=Article à illustrer Organisation
Histoire
Fondation
Cadre
Zone d'activité
Type
Forme juridique
Objectif
Faire vivre et animer la communauté professionnelle des bibliothécaires, placer les bibliothèques au cœur de la société
Siège social
31, rue de Chabrol
75010 Paris
Pays
Organisation
Membres
2 500[1]
Effectif
5[2]
Président
Alice Bernard
Représentativité
Site web
Identifiants
SIREN
OpenCorporates

L’Association des bibliothécaires de France ou ABF est une association française qui regroupe des bibliothécaires professionnels et bénévoles. Elle a été fondée en 1906 sous le nom d'Association des bibliothécaires français. Reconnue d'utilité publique en 1969, elle a pris son nom actuel en 2006[3].

L'ABF contribue à animer une communauté de professionnels et de bénévoles du monde des bibliothèques, facilitant leur connaissance mutuelle et des échanges de bonnes pratiques. Elle participe aussi à la formation initiale et continue des bibliothécaires. Elle joue également un rôle de plaidoyer pour les bibliothèques, et plus généralement la lecture et la culture. Certaines de ses activités sont organisées au sein d'une vingtaine de groupes régionaux, d'autres, dont le congrès annuel, à l'échelle nationale. L'ABF agit également comme éditeur de la revue Bibliothèque(s) et d'ouvrages papier ou numériques. Enfin, l’ABF s’est associée depuis 1989 à l’Association des librairies spécialisées jeunesses pour l’attribution du Prix Sorcières et la mise en valeur des ouvrages lauréats.

ButsModifier

Selon les nouveaux statuts adoptés en 2006[4], l'ABF a pour but de :

  • Faire vivre et animer la communauté professionnelle des bibliothécaires, quels que soient le type d’établissement ou les fonctions occupées
  • Placer les bibliothèques au cœur de la société, en leur donnant un rôle essentiel dans l’accès de tous à l’information, à l’éducation, à la culture et aux loisirs, et dans la promotion de la lecture
  • Réfléchir et prendre position sur toutes les questions d’ordre scientifique, technique et administratif concernant les bibliothèques et leur personnel
  • Proposer aux autorités concernées un projet de promotion et de développement des bibliothèques de toute nature
  • Affirmer la nécessité de doter les bibliothèques des moyens humains, techniques et financiers indispensables à leurs missions
  • Représenter les bibliothèques françaises auprès des institutions et organismes français, étrangers et internationaux et favoriser les échanges avec les collègues des autres pays
  • Établir un code de déontologie et veiller à son application, en accord avec les principes énoncés par l’UNESCO et l’IFLA
  • Favoriser par tout moyen et toute forme tant au niveau national qu’au niveau local (coordination, affiliation, inter-association…) les rapprochements avec les associations aux vocations et buts voisins[5]

ActivitésModifier

Les activités de l'ABF sont organisées au sein des groupes régionaux, des commissions et à l'échelle nationale.

L'ABF au quotidienModifier

Des journées d’études ou de réflexion sont régulièrement organisées par les groupes régionaux, qui proposent aussi des voyages, en France ou à l’étranger, pour découvrir d’autres bibliothèques et rencontrer des professionnels. L’ABF organise également une formation aux métiers des bibliothèques, destinée à des personnes travaillant en tant que bénévoles ou salariés de catégorie C de bibliothèques. Cette formation, organisée par les groupes régionaux, donne lieu à la délivrance du diplôme d'auxiliaire de bibliothèque (dit « diplôme de l’ABF »). Reconnu par l’État au niveau V, ce diplôme est aussi accessible par les processus de validation des acquis.

L’ABF mène des actions de plaidoyer au niveau local et surtout national. Elle agit à travers des communiqués de presse, des rencontres avec des décideurs ou des médias, ou en ayant une représentation permanente dans des instances consultatives.

Elle s’est associée depuis 1989 à l’Association des librairies spécialisées jeunesses pour l’attribution du Prix Sorcières et la mise en valeur des ouvrages lauréats.

PublicationsModifier

L'ABF publie la revue Bibliothèque(s), qui, en 2002, a pris la suite du Bulletin d’information de l’Association des bibliothécaires français. La périodicité de cette revue a varié : longtemps trimestrielle, elle est désormais semestrielle. Elle est également directrice de publication du Métier de bibliothécaire, publié par les éditions du Cercle de la librairie. Elle édite directement la collection Médiathèmes, avec une dizaine de volumes parus sur papier, sous forme numérique ou sous les deux formes.

Congrès annuelsModifier

L'ABF organise tous les ans, en général en juin, un congrès national.

Année Ville Thème
2002 Troyes Bibliothécaire : évolution, révolution[6]
2003 Aubagne Le citoyen européen et les bibliothèques : Europe, information, libertés[7]
2004 Toulouse Bibliothèques et territoires[8]
2005 Grenoble Droit des bibliothèques, droit des usagers[9]
2006 Paris Demain, la bibliothèque[10]...
2007 Nantes Les publics[11]
2008 Reims Parcours en bibliothèque : des adonaissants aux jeunes adultes[12]
2009 Paris Usages, espaces, architecture
2010 Tours Économie : si on parlait d'argent ?
2011 Lille Les bibliothèques au défi de la communication
2012 Montreuil La bibliothèque, une affaire publique
2013 Lyon La bibliothèque, fabrique du citoyen
2014 Paris Nouveaux métiers, nouvelles compétences
2015 Strasbourg Inventer pour surmonter. Bibliothèques en tension
2016 Clermont-Ferrand Innovation en bibliothèque : sociale, territoriale et technologique
2017 Paris Bibliothèques : inégalités territoriales et égalités des chances
2018 La Rochelle À quoi servent les bibliothèques ?
2019 Paris Au-delà des frontières

OrganisationModifier

Le conseil national est l'instance d'administration de l'association. Le président et les autres membres du bureau sont élus tous les trois ans par le conseil national en son sein.

Groupes régionauxModifier

Les groupes régionaux sont les instances d’animation de l’association et d’organisation de la plupart des activités. Chaque groupe régional désigne son conseil d’administration, composé de six à vingt membres[13]. Les présidents des différents groupes régionaux participent au conseil national.

CommissionsModifier

Les commissions sont des groupes de travail de l'association. Les responsables des différentes commissions participent, au même titre que les présidents des groupes régionaux, au conseil national.

Liste des présidentsModifier

  • 1906-1908 : Joseph Deniker (bibliothécaire du Muséum national d'histoire naturelle)
  • 1908-1910 : Charles Mortet (conservateur, bibliothèque Sainte-Geneviève)
  • 1910-1912 : Henry Martin (conservateur, bibliothèque de l'Arsenal)
  • 1912-1914 : Charles Mortet (conservateur, bibliothèque Sainte-Geneviève)
  • 1914-1916 : Henri Michel (conservateur, bibliothèque Mazarine)
  • 1916-1918 : Paul Marais (conservateur, bibliothèque Mazarine)
  • 1918-1919 : Eugène Morel (conservateur, BN)
  • 1919-1921 : Ernest Coyecque (conservateur, inspecteur des bibliothèques de la Ville de Paris)
  • 1921-1923 : Henry Martin (conservateur, bibliothèque de l'Arsenal)
  • 1923-1925 : Ernest Coyecque (conservateur, inspecteur des bibliothèques de la Ville de Paris)
  • 1925-1927 : Gabriel Henriot (conservateur, bibliothèque Forney)
  • 1927-1928 : Paul-André Lemoisne (conservateur, BN, dép. Estampes)
  • 1928-1929 : Henri Lemaître (rédacteur en chef, Revue des bibliothèques)
  • 1929-1931 : Émile Dacier (conservateur, BN, dép. Entrées)
  • 1931-1933 : Paul-André Lemoisne (conservateur, BN, dép. Estampes)
  • 1933-1935 : Jean Babelon (conservateur, BN, dép. Monnaies et Médailles)
  • 1933-1938 : Amédée Britsch (conservateur, faculté de droit de Paris)
  • 1938-1940 : Henri Vendel (conservateur, bibliothèque de Châlons-sur-Marne)
  • 1940-1943 : André Martin (conservateur, BN, dép. Imprimés)
  • 1943-1945 : Pierre Lelièvre (conservateur, BU Paris, bibliothèque d'art et d'archéologie)
  • 1945-1947 : Myriem Foncin (conservatrice, BN, dép. Cartes et Plans)
  • 1947-1949 : André Hahn (conservateur, BU Paris, Bibliothèque de la Faculté de médecine)
  • 1949-1951 : Robert Brun (conservateur, inspecteur général)
  • 1951-1953 : André Hahn (conservateur, BU Paris, Bibliothèque de la Faculté de médecine)
  • 1953-1955 : Pierre Josserand (conservateur, BN, dép. des Imprimés)
  • 1955-1958 : Maurice Piquart (conservateur, bibliothèque de l'université de Paris)
  • 1958 : Louis-Marie Michon (conservateur, BN, dép. de la Musique)
  • 1958-1961 : Myriem Foncin (conservatrice, BN, dép. Cartes et Plans)
  • 1961-1964 : Henriot Marty (bibliothécaire et archiviste de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris)
  • 1964-1969 : Suzanne Honoré (conservatrice, BN, dép. des Entrées)
  • 1969-1970 : Louis Desgraves (conservateur, BM Bordeaux)
  • 1970-1972 : Noë Richter (conservateur, École nationale supérieure de bibliothécaires)
  • 1972-1975 : Roger Pierrot (conservateur, BN, dép. des Imprimés)
  • 1975-1982 : Marc Chauveinc (conservateur, bibliothèque universitaire de Grenoble)
  • 1982-1985 : Jean-Claude Garreta (conservateur, BN, bibliothèque de l'Arsenal)
  • 1985-1989 : Jacqueline Gascuel (conservatrice, bibliothèque centrale de prêt des Yvelines)
  • 1989-1994 : Françoise Danset (conservatrice, bibliothèque départementale du Val d'Oise)
  • 1994-2000 : Claudine Belayche (conservatrice, BM Angers)
  • 2000-2003 : Gérard Briand (conservateur, Service interétablissements de coopération documentaire des universités de Bordeaux)
  • 2003-2007 : Gilles Éboli (conservateur, BM Aix-en-Provence)
  • 2007-2009 : Dominique Arot (conservateur, BM Lille)
  • 2009-2012 : Pascal Wagner (bibliothécaire, BM Saint-Jean-de-Vedas)
  • 2013-2016 : Anne Verneuil (bibliothécaire, BM Anzin)
  • 2016-2019 : Xavier Galaup (conservateur, BDP Haut-Rhin)
  • Depuis 2019 : Alice Bernard (assistante de conservation sous contrat - BM Saint-Avertin)

Notes et référencesModifier

  1. L'Association des Bibliothécaires de France c’est…
  2. L'équipe permanente
  3. Association des Bibliothécaires de France, « L'Association des Bibliothécaires de France c’est… », sur Association des Bibliothécaires de France (consulté le 5 février 2019)
  4. Journal officiel de la République française, 27 septembre 2006, p. 14139, texte 6.
  5. Extrait des statuts de l’association, art. 1er.
  6. Association des bibliothécaires français, Bibliothécaire : évolution, révolution actes, Congrès ABF 2002, Troyes, 21-24 juin 2002, ABF, Association des bibliothécaires français, coll. « Collection Médiathèmes », (ISBN 9782900177235)
  7. Caroline Rives, « Le Citoyen européen et les bibliothèques », sur bbf.enssib.fr, (consulté le 15 janvier 2019)
  8. Anne-Marie Bertrand, « Bibliothèques et territoires », sur bbf.enssib.fr, (consulté le 15 janvier 2019)
  9. Annie Le Saux, « Droit des bibliothèques, droit des usagers », sur bbf.enssib.fr, (consulté le 15 janvier 2019)
  10. Annie Le Saux, « Demain, la bibliothèque... », sur bbf.enssib.fr, (consulté le 15 janvier 2019)
  11. Annie Le Saux, « Les Publics », sur bbf.enssib.fr, (consulté le 15 janvier 2019)
  12. Annie Le Saux, « Parcours en bibliothèques : des adonaissants aux jeunes adultes », sur bbf.enssib.fr, (consulté le 15 janvier 2019)
  13. « Le conseil national et les 21 groupes régionaux », sur abf.asso.fr (consulté le 7 février 2019).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :