Association des archivistes français

organisation professionnelle des archivistes français

L’Association des archivistes français (AAF) réunit des archivistes des secteurs public et privé en France. Elle a été créée en 1904 sous le nom d'Association amicale professionnelle des archivistes français.

Association des archivistes français
upright=Article à illustrer Organisation
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
AAFVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Siège
Pays
Organisation
Président
Publication
Site web

HistoriqueModifier

L'association a longtemps regroupé seulement des conservateurs des Archives nationales et des directeurs d'Archives départementales, tous formés à l'École nationale des chartes et tous fonctionnaires de l'État, dont elle essayait de défendre les intérêts matériels auprès de l'administration. Elle était très liée à la Direction des archives de France, jusqu'à en devenir, à une certaine époque, une sorte de relais officieux.

Ce n'est que dans les années 1970 que l'éventail des services d'archives représentés s'est ouvert avec l'adhésion massive d'archivistes municipaux, puis d'archivistes exerçant dans des organismes de droit privé tels que des entreprises, des syndicats ou des fondations.

L’association a pris à compter du 23 juin 1969 le titre d’Association des archivistes français. Parallèlement, elle s'est donnée des objectifs plus ambitieux que la simple information de ses membres : intervention dans tous les débats publics intéressant les archives, formation permanente du personnel des services d'archives, coopération avec les professions voisines, promotion du métier d'archiviste après des pouvoirs publics et de la société.

Elle compte actuellement plus de 1 900 adhérents, individuel ou service, dont les deux tiers environ exercent dans le secteur public et un tiers dans le secteur privé.

GouvernanceModifier

Les premiers statuts, adoptés lors de la deuxième assemblée générale en 1905, instaurent un bureau composé d'un président, d'un vice-président, d'un secrétaire et d'un trésorier. Ils sont nommés pour 3 ans reconductibles, à l'exception du président qui ne peut faire qu'un mandat[1].

Le conseil d'administration est créé en 1929, les administrateurs sont élus par les membres lors de l'Assemblée générale. Il est formé de 6 personnes, dont les membres du bureau toujours au nombre de 4[GDA 1].

En 1969, l'association change de nom et également de statuts. La composition du bureau reste inchangé mais le nombre d'administrateurs passe de 6 à 12. La durée du mandat reste à 3 ans[GDA 2]. Dix ans plus tard, le conseil d'administrateurs est augmenté à 15 personnes et le bureau peut être complété d'un ou plusieurs membres[GDA 3].

PrésidentsModifier

Liste des président(-e)s successifs[GDA 4]
Période Identité Qualité
1904 1908 Auguste Prudhomme Archiviste aux Archives départementales de l'Isère
1908 1912 Henri Stein Archiviste aux Archives nationales
1912 1919 André Lesort Archiviste aux Archives départementales de Seine-et-Oise
1919 1921 Max Bruchet Archiviste aux Archives départementales du Nord
1921 1925 Ferdinand Claudon Archiviste aux Archives départementales de la Côte-d'Or
1925 1928 Charles Schmidt Archiviste aux Archives nationales
1928 1931 Léonce Celier Archiviste aux Archives nationales
1931 1934 Paul Le Cacheux Archiviste aux Archives départementales de Seine-Inférieure
1934 1937 Pierre Caron Archiviste aux Archives nationales
1937 1944 Henri Lemoine Archiviste aux Archives départementales de Seine-et-Oise
1944 1944 Georges Bourgin Directeur des Archives nationales
1946 1949 Henri Waquet Archiviste aux Archives départementales du Finistère
1949 1952 Guy Duboscq Adjoint au directeur des Archives de France
1952 1955 Pierre Pietresson de Saint-Aubin Archiviste aux Archives départementales du Nord
1955 1958 Carlo Laroche Archiviste au Ministère de la France d'Outre-Mer
1958 1961 Jacques Monicat Archiviste aux Archives nationales
1961 1964 Robert Avezou Archiviste aux Archives départementales de l'Isère
1964 1967 François Dousset Adjoint au directeur des Archives de France
1967 1970 Odon de Saint-Blanquat Archiviste aux archives municipales de toulouse
1970 1971 René Gandilhon Archiviste aux Archives départementales de la Marne
1971 1973 Françoise Poirier-Coutansais Archiviste aux Archives départementales de Maine-et-Loire
1973 1976 Étienne Taillemite Archiviste aux Archives nationales
1976 1979 Gildas Bernard Archiviste aux Archives départementales du Calvados
1979 1982 Henri Charnier Archiviste aux Archives départementales du Loiret
1982 1985 Gérard Ermisse Archiviste aux Archives départementales de Seine-et-Marne
1985 1989 Rosine Cleyet-Michaud Archiviste aux Archives départementales des Alpes-Maritimes
1989 1991 Michel Maréchal Archiviste aux Archives départementales de l'Allier
1992 1994 Jean-Luc Eichenlaub Archiviste aux Archives départementales du Haut-Rhin
1995 1997 Jean Le Pottier Archiviste aux Archives départementales de l'Hérault
1998 2000 Jacques Portevin Directeur des archives du groupe Saint-Gobain
2001 2004 Élisabeth Verry Directrice des Archives départementales de Maine-et-Loire
2004 2007 Henri Zuber[GDA 5] Archiviste au Ministère de la Justice[2] puis à la SNCF[3]
2007 2010 Christine Martinez[GDA 6] Responsable des relations internationales à la direction des Archives de France
2010 2013 Xavier de La Selle[4] Directeur du Rize
2013 2014 Jean-Philippe Legois Responsable du service Archives et mémoire de la ville de Sevran
2014 2016 Katell Auguié[5] Responsable du service Gestion de l'information de la ville d'Orvault
2016 2019 Pierre-Frédéric Brau[6] Directeur des Archives départementales de l'Yonne puis du Puy-de-Dôme
2019 en cours Céline Guyon[7] Coopératrice au sein d’Olkoa et maîtresse de conférences associée à I’ENSSIB

ActivitésModifier

Groupes régionauxModifier

Une partie des activités de l'Association est faite au sein de groupes régionaux[8] : Aquitaine, Bourgogne et Franche-Comté, Bretagne, Centre, Est (Grand-Est), Limousin et Poitou-Charentes, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais et Picardie, Pays-de-la-Loire, Provence-Alpes-Côtes d’Azur et Corse (interrégion).

PublicationsModifier

L'AAF dispose de trois organes d'information :

  • une revue trimestrielle, La Gazette des archives, qui publie des articles de réflexion sur l'archivistique et les actes des colloques et journées d'études organisés par l'association[9] ;
  • un bulletin d'information interne, Archivistes ! ;
  • un site internet (cf. infra).

L'AAF publie en outre régulièrement des ouvrages de réflexion et de pratique professionnelle[10].

FormationModifier

L'Association des archivistes français organise, grâce aux compétences de ses membres, des stages de formation à tous les aspects du métier d'archiviste et de la gestion des archives.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

SourcesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. no 195, p. 144.
  2. no 65, p. 131-149.
  3. no 108, p. 67-70.
  4. no 195, p. 67-73.
  5. no 206, p. 9-10.
  6. no 218, p. 5-6.
  • Autres références
  1. « Association des archivistes français », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 66, no 1,‎ , p. 747–750 (lire en ligne, consulté le 23 mars 2019)
  2. « Archives », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 162, no 2,‎ , p. 674–675 (lire en ligne, consulté le 22 mars 2019).
  3. « Archives », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 164, no 2,‎ , p. 711–712 (lire en ligne, consulté le 22 mars 2019).
  4. « Élection du nouveau Conseil d'administration - Association des archivistes français », sur www.archivistes.org (consulté le 13 mai 2019)
  5. « Communiqué de presse du 16 décembre 2014 », sur archivistes.org, (consulté le 13 mai 2019).
  6. « Communiqué de presse du 29 avril 2016 », sur archivistes.org, (consulté le 13 mai 2019).
  7. « Communiqué de presse du 13 mai 2019 », sur archivistes.org, (consulté le 13 mai 2019).
  8. Actualité et contact des groupes régionaux.
  9. Consultable jusqu’à l’année 2016 sur Persée.
  10. Les publications de l'AAF.
  11. Notice du fonds en salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.