Assemblée nationale (Afrique du Sud)

chambre basse du Parlement d'Afrique du Sud
Assemblée nationale
(en) National Assembly
(zu) iSishayamthetho sikaZwelonke
(xh) iNdlu yoWiso-mthetho yeSizwe
(af) Nasionale Vergadering
(nso) Seboka sa Maloko a Palamente

27e législature

Description de l'image Armoiries de l'Afrique du Sud.svg.
Présentation
Type Chambre basse
Lieu Le Cap
Présidence
Président Thandi Modise (ANC)
Élection
Vice-président Lechesa Tsenoli (ANC)
Élection
Structure
Membres 400 députés
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques

Gouvernement (230)

Opposition officielle (84)

Autres partis (86)

Élection
Système électoral Scrutin proportionnel plurinominal
Dernière élection 8 mai 2019

Bâtiment du Parlement d'Afrique du Sud

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web parliament.gov.za
Voir aussi Conseil national des Provinces
Parlement d'Afrique du Sud

L'Assemblée nationale est la chambre basse du parlement d’Afrique du Sud, situé au Cap, dans la province du Cap occidental. Elle se compose de quatre cents membres qui sont élus tous les cinq ans.

Mode de scrutinModifier

La chambre basse du parlement bicaméral de l'Afrique du sud, dite assemblée nationale, est composée de 400 sièges pourvus tous les cinq ans au scrutin proportionnel plurinominal avec listes bloquées, à raison de 200 sièges répartis dans neuf circonscriptions électorales de 4 à 43 sièges correspondants aux neuf provinces du pays, en fonction de leurs populations, et de 200 sièges restants à pourvoir dans une circonscription nationale unique. Les résultats en pourcentages de voix donnent lieu à une répartition des sièges à la proportionnelle, sans seuil électoral, selon la méthode du plus fort reste et quotient de Droop, puis selon la méthode de la plus forte moyenne pour les éventuels sièges restants[1].

Les électeurs, âgés de plus de dix huit ans, votent sur un bulletin unique pour le parti de leur choix. Les partis ont la possibilité de présenter une liste nationale ainsi que des listes pour les provinces, dites listes régionales, ou bien uniquement ces dernières. Dans ce cas, le total de sièges obtenu par le résultat d'un parti au niveau national peut être supérieur à celui obtenus par ses seules listes régionales. Des sièges sont alors pris dans le total des sièges nationaux pour être attribués à des candidats des listes régionales, de sorte que la répartition finale peut être différente du ratio 200/200[1].

RéférencesModifier

  1. a et b Union interparlementaire, Afrique du Sud, base Parline.