Ouvrir le menu principal

Assemblée du désert

(Redirigé depuis Assemblée du Désert)

Les assemblées du désert (les premières étant appelées synodes du désert), en référence à la traversée du désert de Moïse, sont les réunions clandestines tenues par les protestants au temps de la persécution de leur religion, entre la révocation de l'édit de Nantes en 1685 et l'édit de tolérance de 1787, afin de célébrer le culte protestant, souvent lors de la venue d'un prédicant itinérant, au risque, toujours présent dans les esprits, d'être arrêté et emprisonné par les autorités.

HistoireModifier

 
Plaque commémorant le premier synode du désert en 1715 aux Montèzes.

Il s'est tenu des assemblées du désert dans de nombreuses régions de France :

 
Stèle commémorant la capture de fidèles protestants lors d'un rite clandestin au col de Mouzoules entre Bréau de Salagosse et Mars (Cévennes du Sud, Gard).

La référence au « désert » par analogie avec le désert biblique, à la fois lieu d'errance des Hébreux (voir au livre de l'Exode) et d'inspiration pour les prophètes (par exemple Élie, voir au premier livre des Rois, chapitre 19).

 
Inscription sur la stèle de La Boîte à Cailloux à Hesbécourt (Somme).

Période contemporaineModifier

Pour commémorer cette histoire, une assemblée du Désert annuelle se tient chaque année le premier dimanche de septembre sur les terrains du musée du Désert à Mialet, où se rassemblent des protestants venant du Midi de la France, des autres régions françaises et des pays du Refuge. Lors de cette assemblée, un culte en plein air se tient le matin, suivis de conférences historiques l'après-midi, sur un thème changeant chaque année.

La première assemblée a eu lieu le et se tient chaque année depuis cette date, réunissant 15 000 à 20 000 personnes dans une ambiance à la fois recueillie et familiale. Elle a été un moment de communion et de ressourcement pour les protestants pendant la seconde Guerre mondiale. On peut en particulier penser à l'assemblée du Désert du , où le pasteur Marc Boegner réunit les pasteurs présents pour leur faire partager sa vision sur le fait que le gouvernement de Vichy s'est résolument placé du côté de l'occupant et de son idéologie raciste[2].

Les prédications sont traditionnellement assurées par des pasteurs choisis en fonction du thème retenu pour l'année (voir liste des dernières années ci-dessous)[3]. Les après-midis sont consacrées aux discours de personnalités protestantes, souvent des historiens. Parmi les intervenants célèbres, citons André Chamson qui est intervenu à 7 reprises (1934, 1955, 1958, 1967, 1972, 1975, 1979)[4].

Année Thème Prédicateur
1998 L'Edit de Nantes : grandeur et servitude Michel Bertrand, président du Conseil national de l'Eglise Réformée de France
1999 De l'Edit de Nantes à la Paix d'Alès Jean-Daniel Causse, professeur à la Faculté de Théologie Protestante de Montpellier
2000 "Mille ans sont, à tes yeux, comme le jour d'hier..." Jean-Arnold de Clermont, président de la Fédération Protestante de France
2001 "Vos fils et vos filles prophétiseront..." Régina Muller, pasteur de l'Eglise Réformée d'Uzès
2002 Commémorer la guerre des camisards ? Claude Baty, pasteur de l’Union des Églises évangéliques libres de France
2003 Les camisards et l’Europe : une rencontre pour aujourd'hui Leila Hamrat, pasteure de l’Église protestante française de Londres
2004 Les camisards encore : Rolland et Cavalier ou le protestantisme et les héros Jean-François Zorn, doyen de la Faculté de théologie protestante de Montpellier
2005 Protestantisme français et laïcité : une construction réciproque Jean-François Breyne, pasteur de l’Église réformée de Nîmes
2006 Pierre Bayle, la tolérance et la liberté de conscience Elian Cuvillier, professeur à la Faculté de théologie protestante de Montpellier
2007 Histoire et avenir des mouvements de jeunesse protestants Alain Houziaux, de l’Église réformée de Paris-Étoile
2008 Le Réveil au Désert (150e anniversaire de la mort de Charles Cook) Richard Gelin de la Fédération des Églises évangéliques baptistes
2009 Calvin, au service du Dieu qui parle Marcel Manoel, président du Conseil national de l’Église réformée de France
2010 Antoine Court, le “passeur” du Désert Vincent Schmid, pasteur de l’Église protestante de Genève
2011 1911-2011 : le centenaire du Musée du Désert Laurent Schlumberger, pasteur, président du Conseil national de l’Église réformée de France
2012 1762-2012 : 250e anniversaire de l’affaire Calas ; Voltaire et Rousseau ou l’universalisation de la cause des protestants du Désert Laurent Gagnebin, pasteur, directeur d’Évangile et Liberté
2013 Protestants en fête au désert, l’assemblée à ciel ouvert Anne-Marie Feillens, pasteure EPUdF d’Orthez
2014 Enfin libre ! (Libération des otages détenus au Sahel, en 2013, et de Pierre Serres, galérien pour la foi, en 1714) François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France
2015 1715-2015 : Sonnez du cor, assemblez le peuple (300e anniversaire du premier « synode du Désert ») Anne Faisandier, pasteure EPUdF de Marseille Grignan
2016 Les réfugiés protestants de la Révocation Alain Arnoux, pasteur EPUdF à Bourdeaux-Dieulefit-Valdaine (Drôme)
2017 De Luther au Désert (500e anniversaire de la Réforme) Jean-François Breyne, pasteur EPUdF, paroisse luthérienne Saint-Jean à Paris
2018 Femmes du Désert (250e anniversaire de la libération de Marie Durand) Sophie Zentz-Amédro, pasteure EPUdF, paroisse d'Orange-Carpentras
2019 Un 500e anniversaire : au souffle de Théodore de Bèze Vincens Hubac, pasteur EPUdF, paroisse de Robinson

Notes et référencesModifier

  1. Histoire du protestantisme dans la vallée de la Dordogne
  2. Patrick Cabanel, De la paix aux résistances. Les protestants en France 1930-1945, Fayard, 2015, (ISBN 2213685762)
  3. « Assemblée du Désert », sur le site du Musée du désert (consulté le 11 avril 2018)
  4. « André Chamson », sur le site du Musée du désert (consulté le 11 avril 2018)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier