AspectJ

langage de programmation
AspectJ

Informations
Développé par Fondation EclipseVoir et modifier les données sur Wikidata
Première version Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 1.9.2 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Version avancée 1.9.3RC1 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dépôt git://git.eclipse.org/gitroot/aspectj/org.aspectj.git et git.eclipse.org/r/aspectj/org.aspectjVoir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en JavaVoir et modifier les données sur Wikidata
Système d'exploitation MultiplateformeVoir et modifier les données sur Wikidata
Type Langage de programmationVoir et modifier les données sur Wikidata
Licence Licence EclipseVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.eclipse.org/aspectjVoir et modifier les données sur Wikidata

AspectJ est une extension orientée aspect, créée à Xerox PARC, pour le langage de programmation Java. Cette extension est disponible dans les projets open-source Eclipse, de manière autonome ou sous forme d'extension pour l'environnement de développement Eclipse. AspectJ est devenu le standard, du fait de son utilisation répandue, pour la Programmation orientée aspect en mettant l'accent sur la simplicité et la facilité de mise en œuvre pour les utilisateurs finaux. AspectJ se base sur la syntaxe du langage Java et s'intègre aux IDE pour afficher sa structure transversale depuis sa première publication en 2001.

Le tissage des aspects est réalisé sur les classes compilées. Ce tissage peut être établi au moment de la compilation du code source ou lors de l'exécution, lors du chargement des classes par la machine virtuelle[2].

Langage de description simpleModifier

Tout programme Java est compatible AspectJ. Toutefois, AspectJ permet également aux programmeurs de définir des constructions spéciales nommées "aspects". Les "aspects" peuvent contenir plusieurs entités inutilisables par des classes standard. On trouve :

aspect VisitAspect {
    void Point.acceptVisitor(Visitor v) {
        v.visit(this);
    }
}
  • "Pointcut" - non traduit par convention ; pourrait se traduire par "Point de césure" - permet au programmeur de spécifier des "Join points" - non traduit par convention ; pourrait se traduire par "Point de jonction" - (définis à des moments clés de l'exécution d'un programme, comme l'appel à une méthode, l'instanciation d'objet ou l'accès à une variable). Tout "poincut" est une expression vérifiant la correspondance d'un "join point".

Par exemple, ce "pointcut" fait correspondre l'exécution de n'importe quelle méthode d'instance d'un objet de type Point dont le nom commence par set :

pointcut set() : execution(* set*(..) ) && this(Point);
  • "Advice" - non traduit par convention; pourrait se traduire par "Greffon" - permet au programmeur de spécifier le code à exécuter au "Join point" remplissant la condition d'un "pointcut". Les actions peuvent être exécutées avant, après ou autour du "Join point" spécifié. Ici, l'"advice" rafraîchit l'affichage à chaque fois que quelque chose de l'objet Point est set, grâce au "pointcut" définis plus tôt :
after () : set() {
    Display.update();
}

AspectJ supporte également des formes statiques limitées de vérification et réutilisation d'aspect basées sur les "pointcuts" (par héritage).

Voir égalementModifier

RéférencesModifier