Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Asmodée (homonymie).

Asmodée
Auteur François Mauriac
Pays France
Éditeur Grasset
Lieu de parution Paris
Date de parution
Date de création
Metteur en scène Jacques Copeau
Lieu de création Comédie-Française, Paris

Asmodée est une pièce de théâtre en cinq actes de François Mauriac créée en à la Comédie-Française à Paris dans une mise en scène de Jacques Copeau.

Écriture de la pièceModifier

Cette pièce de François Mauriac est liée à sa découverte du Don Giovanni de Mozart dirigé par Bruno Walter lors du festival de Salzbourg en août 1934 et aux conversations qui en suivirent avec Édouard Bourdet — administrateur de la Comédie-Française qui incite fortement le romancier à se lancer dans l'écriture théâtrale — auquel elle est dédiée[1]. L'écriture a débuté à l'été 1936 à Malagar pour s'achever en octobre 1936. Elle est soumise au comité de lecture de la Comédie-Française en février 1937 et la pièce est créée en au Français dans une mise en scène de Jacques Copeau et une scénographie de Louis Süe[2].

Le texte d'Asmodée paraît en quatre parties dans La Revue des deux Mondes du 15 mars au 1er mai 1938 avant d'être publiée en intégralité la même année aux éditions Grasset[3].

La pièce est reprise au Français en novembre 1944 puis en mai 1953[4].

ArgumentModifier

Marcelle de Barthas, veuve et mère de quatre enfants, est une propriétaire terrienne dans les Landes. Pour faire face à la situation après le décès de son mari, elle accueille chez elle depuis de nombreuses années Blaise Coûture, précepteur de son fils aîné et autorité masculine par procuration dans la maison. À l'occasion d'un échange d'été entre Bertrand, l'aîné des garçons, et un fils d'une famille bourgeoise anglaise, le « jeune Fanning » doit arriver incessamment. À la grande surprise de tous, Harry Fanning n'a pas les seize ans de Bertrand mais vingt tout en en paraissant plus. Immédiatement Blaise Coûture considère le nouveau venu comme une menace pour la famille dont il s'est auto-attribué la charge morale. Plus qu'inquiet pour Emmanuelle, pieuse et innocente jeune fille de dix-sept ans, il pressent également un danger planant sur Marcelle de Barthas qui, à trente-huit ans, est une femme seule depuis de nombreuses années.

Distribution des rôles à la créationModifier

La distribution à la création en novembre 1937 est[2] :

Réception critiqueModifier

Mises en scène notablesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Préface de François Mauriac à ses Œuvres complètes, 1951. Reprise dans Œuvres complètes, tome III, Bibliothèque de la Pléiade, éditions Gallimard, 1981 (ISBN 2-07-010990-9), pp. 928.
  2. a et b Asmodée sur les Archives du spectacle.
  3. Œuvres complètes, tome III, Bibliothèque de la Pléiade, éditions Gallimard, 1981 (ISBN 2-07-010990-9), pp. 1120-1121.
  4. Ibid, p. 1117.