Ascot Corner

municipalité du Québec (Canada)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ascot.

Ascot Corner
Ascot Corner
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Estrie
Subdivision régionale Le Haut-Saint-François
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Nathalie Bresse
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Ascotois, e[1]
Population 3 205 hab.[2] (2018)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 27′ nord, 71° 46′ ouest
Superficie 8 520 ha = 85,2 km2
Divers
Code géographique 2441055
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Ascot Corner
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Ascot Corner
Géolocalisation sur la carte : Estrie
Voir sur la carte administrative d'Estrie
City locator 14.svg
Ascot Corner
Géolocalisation sur la carte : Estrie
Voir sur la carte topographique d'Estrie
City locator 14.svg
Ascot Corner
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Ascot Corner est une municipalité du Québec, située dans la municipalité régionale de comté (MRC) du Haut-Saint-François en Estrie[3].

GéographieModifier

Ascot Corner se trouve sur la route 112 à l'est de la ville de Sherbrooke, principal centre économique de l'Estrie. La rivière Saint-François traverse le centre de la municipalité et sa géographie, modelée par la période glaciaire, est typique de cette région.

Municipalités limitrophesModifier

  Stoke  
Sherbrooke N Westbury
O    Ascot Corner    E
S
Cookshire-Eaton

HistoireModifier

 
Église catholique de la paroisse Saint-Stanislas d'Ascot Corner.

Ascot Corner, une municipalité constituée le , doit son nom à une petite ville d'Angleterre, Ascot, et au fait qu'elle est située à la rencontre de quatre cantons : Ascot, Stoke, Eaton et Westbury[4]. L'un des premiers colons d'Ascot Corner serait George Stacey (1804-1862)[5] qui fut envoyé au Bas-Canada pour éviter la prison. Son père, fonctionnaire à Londres aurait pris cette mesure à la suite de plusieurs dettes accumulées par son fils au jeu[6]. On remplaça sa pierre tombale, celle de sa femme et de 53 autres pionniers en 2007, les anciennes étant presque effacées[7].

DémographieModifier

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
2 2482 2802 3422 5952 8913 158

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[8].

Ascot Corner
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Johanne Blais-Demers Voir
2005 Fabien Morin Voir
2009 Normand Galarneau Voir
2010 Nathalie Bresse Candidate défaite à la mairie en 2009 Voir
2013 Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

UrbanismeModifier

Ascot Corner possède une bibliothèque, un centre communautaire moderne, trois parcs dotés d'un terrain de baseball, de terrains de soccer et deux patinoires.

SociétéModifier

Ascot Corner compte une dizaine d'organismes communautaires et de loisirs.

Notes et référencesModifier

  1. Ascot Corner - Répertoire des municipalités du Québec. Ce gentilé n'est pas reconnu officiellement par la municipalité.
  2. Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, « Décret de population 2018 », sur mamh.gouv.qc.ca, (consulté le 8 avril 2018).
  3. *Gouvernement du Québec, « Ascot Corner », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation.
  4. Toponymie : Ascot Corne
  5. (en) « Ascot Corner Cemetery », sur Internment.com
  6. « Ascot Corner », sur Cantons de l'Est.com
  7. (en) « Old English cemetery gets a helping hand », The Gazette,‎ (lire en ligne)
  8. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier