Artur Quaresma

joueur de football portugais

Artur Quaresma
Image illustrative de l’article Artur Quaresma
Biographie
Nationalité Drapeau : Portugal Portugais
Naissance
Lieu Barreiro (Portugal)
Décès (à 94 ans)
Lieu Barreiro (Portugal)
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
  Drapeau : Portugal FC Barreirense
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1935-1936 Drapeau : Portugal FC Barreirense
1936-1948 Drapeau : Portugal CF Belenenses
1949-1950 Drapeau : Portugal O Elvas CAD
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1937-1946 Drapeau : Portugal Portugal 005 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1947-1949 Drapeau : Portugal CF Belenenses
1956-1958 Drapeau : Portugal Sporting Farense
1960-1962 Drapeau : Portugal Vitória Guimarães
1965-1967 Drapeau : Portugal SC Beira-Mar
1968-1969 Drapeau : Portugal Sporting Braga
1969-1970 Drapeau : Portugal Sporting Farense
1970-1971 Drapeau : Portugal FC Barreirense
1976-1978 Drapeau : Portugal Rio Ave
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Artur Quaresma, de son nom complet Artur da Silva Quaresma, est un footballeur portugais né le à Barreiro et mort le dans la même ville. Il évoluait au poste d'attaquant.

BiographieModifier

En clubModifier

Artur Quaresma est un grand joueur du CF Belenenses, il évolue sous les couleurs du club lisboète de 1936 à 1948[1],[2],[3].

Il est champion du Portugal en 1946 et il remporte également la Coupe du Portugal en 1942[2],[3].

Il dispute 175 matchs pour 16 buts marqués en première division portugaise durant 13 saisons[1],[2].

En équipe nationaleModifier

International portugais, il reçoit cinq sélections en équipe du Portugal entre 1937 et 1946, pour aucun but marqué[4].

Son premier match est disputé le en pleine Guerre civile espagnole contre une équipe d'Espagne composé de joueurs provenant des régions franquistes[4]. Joué à Vigo, tous les joueurs des deux camps sont contraints de faire le salut franquiste. Quaresma, ami de communistes et d'opposants au franquisme refuse de faire le salut, les bras le long du corps. Deux autres joueurs Mariano Amaro et João Azevedo lèvent le bras le poing serré. Le Portugal remporte le match 2-1. Après le match, avec la censure d'alors, les trois joueurs sont livrés à la PIDE, seules les bonnes relations de Salazar avec le CF Belenenses club de Quaresma et Amaro ont pu aider à leur libération[5]

Son dernier match a lieu le en amical contre la France (victoire 2-1 à Oeiras)[4].

EntraîneurModifier

Il entraîne de nombreux clubs portugais lors de sa carrière d'entraîneur[6].

PalmarèsModifier

Avec le CF Belenenses :

RéférencesModifier

Liens externesModifier