Ouvrir le menu principal

Artigas

département de l'Uruguay
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Artigas (homonymie).

Artigas
Blason de Artigas
Héraldique
Drapeau de Artigas
Drapeau
Artigas
Administration
Pays Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Capitale Artigas
ISO 3166-2 AR
Démographie
Gentilé Artiguense
Population 78 019 hab. (2004)
Densité 6,4 hab./km2
Géographie
Superficie 1 214 500 ha = 12 145 km2

Le département d'Artigas est situé dans le nord de l'Uruguay. Le chef-lieu en est la ville d'Artigas, à 600 km de Montevideo.

GéographieModifier

Le Departamento de Artigas se situe à la frontière avec le Brésil, dont est-il séparé par le Río Cuareim, et aussi à celle avec l'Argentine, dont il est séparé par le Río Uruguay. Au sud du département, il y a celui de Salto

À l'extrême nord-ouest, la ville de Bella Unión (Belle Union) célèbre dans son nom la conjonction des rivières Cuareim et Uruguay, et la triple frontière des trois pays déjà cités.

Ce département montagneux est constitué principalement de laves et de basaltes. La zone est celle où le climat est le plus chaud et le plus humide du pays avec 20 °C de moyenne annuelle et 1 300 mm de précipitations par an[1].

HistoireModifier

Il a été créé en divisant en deux départements celui de Salto en 1884 en l'honneur du chef militaire José Gervasio Artigas.

PopulationModifier

Villes les plus peupléesModifier

Selon le recensement de 2004[2].

Ville Population
Artigas 41 689
Bella Unión 13 187
Tomás Gomensoro 2 818
Baltasar Brum 2 472
Las Piedras 2 164
Pintadito 1 487

Autres villesModifier

 
Piedra Pintada
Ville Population
Sequeira 970
Franquia 833
Cuareim 780
Mones Quintela 601
Bernabé Rivera 524
Cerro Ejido 516
Paso Campamento 516
Javier de Viana 469
Cainsa 420
Colonia Palma 416
Portones de Hierro y Campodónico 404
Topador 205
Cerro Signorelli 192
Cuaró 116
Cerro San Eugenio 95
Calnú 32
Paso Farías 27

ÉconomieModifier

La Belle Union a été la protagoniste d'un fort développement économique de la région avec comme base l'exploitation de la canne à sucre et de divers produits d'origine agricole (légumes congelés, etc.). Elle est actuellement entrée dans une crise grave et est devenue l'une des zones les plus attardée économiquement et socialement[1].

L'économie d'Artigas, est essentiellement et traditionnellement l'élevage, complété avec l'agriculture pour nourrir la population locale mais aussi destiné à l'exportation, il faut aussi noter l'exploitation de la forêt. La plus grande partie du territoire est en effet une vaste exploitation destinée à l'élevage dont les viandes, en salaison, congelées ou refroidies, sont avec les animaux vivants, la production principale. Dans les vallées, et près des principales villes, on cultive des agrumes, le coton, la canne à sucre, les céréales et les arbres fruitiers, il y a aussi des exploitations particulières, connue sous le nom de tambo (des auberges vaquería, consacrée à la production de lait et à ses dérivés).

RéférencesModifier

Lien externeModifier