Arthur Hornblow Jr.

producteur de films américain
Arthur Hornblow Jr.
Description de cette image, également commentée ci-après
Avec Paulette Goddard, sur le tournage de Le Mystère de la maison Norman (1939, photo promotionnelle)
Naissance
New York
État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 83 ans)
New York
État de New York, États-Unis
Profession Producteur de cinéma
Films notables L'Extravagant Mr Ruggles (1935)
Hantise (1944)
Quand la ville dort (1950)
Témoin à charge (1957)

Arthur Hornblow Jr. est un producteur de cinéma américain, né le à New York, où il est mort le . Il est le fils de l'écrivain Arthur Hornblow et de Natalie Lambert[1].

BiographieModifier

Il débute comme adaptateur de pièces de théâtre étrangères pour Broadway entre 1922 et 1930. La pièce La Captive, dont le sujet évoque une relation amoureuse entre deux femmes, est interdite par la police en 1926[2]. Arthur Hornblow Jr. devient producteur en 1931 au sein de la Paramount Pictures. Puis il intègre en 1943 la Metro-Goldwyn-Mayer, où il travaille jusqu'en 1953, année où il poursuit sa carrière comme producteur indépendant, produisant plusieurs films noirs. Son dernier film est L'Homme qui aimait la guerre (avec Steve McQueen et Robert Wagner), sorti en 1962, après lequel il se retire. Il permit à Billy Wilder de réaliser son premier film aux Etats-Unis Uniformes et jupons courts[3]. Il crut au potentiel du cinéaste et l'encouragea en produisant plusieurs de ses films[4].

Parmi ses productions notables, se trouvent Arrowsmith de John Ford (1931, avec Ronald Colman et Helen Hayes), L'Extravagant Mr Ruggles de Leo McCarey (1935, avec Charles Laughton et Mary Boland), Par la porte d'or de Mitchell Leisen (1941, avec Charles Boyer et Olivia de Havilland), Hantise de George Cukor (1944, avec Charles Boyer et Ingrid Bergman), Quand la ville dort de John Huston (1950, avec Sterling Hayden et Louis Calhern), Oklahoma ! de Fred Zinnemann (1955, avec Gordon MacRae et Gloria Grahame), ou encore Témoin à charge de Billy Wilder (1957, avec Tyrone Power et Marlène Dietrich).

Quatre des trente-neuf films (américains, sauf un britannique) qu'Arthur Hornblow Jr. produit obtiennent chacun une nomination à l'Oscar du meilleur film, mais sans en gagner.

Vie privéeModifier

 
mariage en 1936 avec Myrna Loy

Arthur Hornblow Jr. a été marié à l'actrice Juliette Crosby, en 1924, avec qui il a eu un fils. Il divorça en 1936 [5],[6]. Juliette Crosby travailla en tant qu'infirmière à la Croix Rouge en France durant la première guerre mondiale et fut comédienne à Broadway[7],[8]. Il épousa dans la foulée Myrna Loy qu'il avait rencontrée sur le tournage de Arrowsmith en 1931 qu'il avait produit. L'union prit fin en 1942 en raison de sa propre instabilité sentimentale, ignorant que Myrna Loy, elle-même, vivait clandestinement une liaison amoureuse avec Spencer Tracy [9],[10]. Arthur Hornblow Jr ne put avoir un enfant d'elle car celle-ci, qui était tombée enceinte de lui, avait dû avorter, alors qu'ils n'étaient pas encore mariés, afin d'éviter un scandale. Elle eut une infection qui la rendit infertile[11]. Le couple célébra son divorce en donnant une fête au Mocambo club[12]. Il épousa en troisièmes noces en 1945, l'écrivaine Leonara Schinasi avec qui il co-écrira de nombreux livres pour enfants, restant proche d'elle jusqu'à la fin de ses jours en 1976 [13].

AnecdotesModifier

  • Durant la première guerre mondiale, il travailla au sein de l'Intelligence Service [14].
  • Membre de la fraternité sociale Theta Delta Chi[15].
  • À propos de Louis B. Mayer, il affirma que "C'était un monstre, odieux, cruel, mais il savait faire marcher son studio"[16].
  • Présent sur certains tournages, il pouvait être irritant. A tel point que George Cukor lui demanda de quitter le plateau pendant le tournage de Hantise[17].
  • Son père Arthur Hornblow était un éditeur réputé [18].
  • Durant le tournage d'Une fine mouche pendant l'été 1936, il était raillé par Spencer Tracy à propos de Myrna Loy avec laquelle l'acteur vivait une liaison adultère torride pendant le tournage[19]. Le comédien hurla qu'il "détestait Hornblow" car ce dernier avait épousé l'actrice quelques semaines auparavant[20]. Hornblow Jr, qui ne rendit visite qu'une seule fois sur le plateau de tournage ignorait les nombreuses infidélités de Myrna Loy avec Tracy[21]. L'actrice parviendra à minimiser son comportement et à sauver les apparences[22]. Jusqu'au divorce en 1942, Arthur Hornblow Jr. qui avait acquis avec l'actrice une grande propriété à Beverly Hills[23] ne se doutait pas que Myrna Loy qui resta liée à son amant lui rendait clandestinement visite dans sa chambre d'hôtel qui était située dans la région[24].
  • Sa troisième épouse Leonora Schinasi faisait partie de la vie mondaine et avait hérité d'une fortune familiale [25]
  • Il lança la carrière de l'actrice Marie Windsor. Il conseilla à l'actrice Constance Keane de prendre un pseudonyme et lui suggéra Veronica Lake en référence à sa secrétaire et à un lac[26] car "Ses yeux étaient paisibles et bleus comme un lac"[27].

ThéâtreModifier

(pièces à Broadway, comme adaptateur, sauf mention contraire)

Filmographie complèteModifier

(films américains, sauf mention contraire)

 
Cecil Cunningham et Carole Lombard (au premier plan), dans Trompette Blues (1937)

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Arthur Hornblow Jr - Imdb https://www.imdb.com/name/nm0394967/bio?ref_=nm_ov_bio_sm
  2. Hollywood Golden Age - Arthur Hornblow Jr. http://www.hollywoodsgoldenage.com/moguls/arthur-hornblow.html
  3. The New York Times. Retrieved 24 March 2014
  4. Patrick Brion, Billy Wilder, Paris, Art,
  5. Arthur Hornblow Jr. IMDB https://www.imdb.com/name/nm0394967/bio?ref_=nm_ov_bio_sm
  6. Geneanet https://gw.geneanet.org/tdowling?lang=en&p=juliette&n=crosby
  7. Juliette Crosby - https://www.ibdb.com/broadway-cast-staff/juliette-crosby-36751
  8. Juliette Crosby IMDB https://www.imdb.com/name/nm0189009/bio?ref_=nm_ov_bio_sm
  9. (en) Darwin Porter, Katharine the great : (1907-1950) secrets of a lifetime ... revealed, New York, Blood Moon Productions, , 569 p. (ISBN 978-0-9748118-0-2), p. 372
  10. Jane Wayne, The leading men of MGM, New York, Carroll & Graf Publishers, , 478 p. (ISBN 978-0-7867-1475-9), p. 209
  11. Myrna Loy: The Only Good Girl in Hollywood (2012) - Emily W. Leider - p. 142
  12. Of All the Gin Joints: Stumbling through Hollywood History (2014) - Mark Bailey - p.194
  13. New York Times - 2014 https://www.nytimes.com/movies/person/94858/Arthur-Hornblow-Jr-
  14. IMDB. Retrieved 24 March 2014.
  15. The New York Times. Retrieved 24 March 2014.
  16. Arthur Hornblow Jr. - Imdb - notes - https://www.imdb.com/name/nm0394967/bio?ref_=nm_ov_bio_sm
  17. New York Times - https://www.nytimes.com/movies/person/94858/Arthur-Hornblow-Jr-
  18. « Arthur Hornblow - IMDb », sur IMDb (consulté le ).
  19. Christopher Andersen, An Affair to Remember-The Remarkable Love Story of Katharine Hepburn and Spencer Tracy, 1997, page 86.
  20. Spencer Tracy (2012) James Curtis
  21. IMDB - Libeled Lady - Trivia - https://www.imdb.com/title/tt0027884/trivia
  22. (en) « Watch TCM - View a live stream of the TCM television network anytime, anywhere. », sur Watch TCM (consulté le ).
  23. LIFE - 11 oct. 1937 - Page 50
  24. Myrna Loy Being and Becoming, James Kotsilibas-Davis et Myrna Loy, éditions Knopf 1987, page 154
  25. Hollywood Death and Scandal Sites (2015) - E.J Fleming
  26. The Odyssey and The Idiocy, Marriage to an Actor, A Memoir (2016) - Candace Hilligoss - p.81
  27. Femme Noir: Bad Girls of Film (2012) - Karen Burroughs Hannsberry

Liens externesModifier