Artavazde V d'Arménie

personnalité politique arménienne

Artavazde V
Titre
Roi d'Arménie
ca. 252 – ca. 271
Prédécesseur Tiridate II
Successeur Narseh
Biographie

Artavazde V d'Arménie (en arménien Արտավազդ Ե) est roi d'Arménie vers 260 ap. J.-C. ; il est vassal des Perses sassanides.

Éléments de biographieModifier

Selon la tradition arménienne et les anciens historiens, après le meurtre en 252 du roi Tiridate II d'Arménie par un seigneur parthe de la Maison de Suren nommé Anak, ses enfants Tiridate III et Khosrov II se réfugient auprès des Romains. Les Perses du roi Shapur Ier occupent le pays et le grand roi installe à la place de Tiridate II un roi à sa dévotion nommé Artavazde, cinquième de ce nom[1]. Le désastre de l'empereur Valérien, capturé par Shapur Ier en 260, ne peut qu'affermir la domination iranienne en Arménie.

Cyrille Toumanoff identifie ce roi Artavazde avec le personnage de la grande inscription de Naqsh-e Rostam, connue des historiens occidentaux sous le nom de « Res gestae divi Saporis » que le roi Shapur Ier nomme immédiatement après notre fille la reine des reines Adour-anâhîd : notre fils Hormizd-Ardaschir, grand roi d'Arménie[2]. Il s'agirait donc du fils aîné et prince héritier de Shapur Ier, le futur Grand-roi Hormizd Ier à qui l'Arménie aurait été donnée en apanage de 252 à 271[3].

Article liéModifier

Notes et référencesModifier

  1. Artabasde, roi des Arméniens dans l'Histoire Auguste, « Vies des deux Valériens », § III.1.
  2. La montée des Sassanides, page 288.
  3. Cyrille Toumanoff, Les dynasties de la Caucasie chrétienne de l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle : Tables généalogiques et chronologiques, Rome, , p. 501.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier