Ouvrir le menu principal

Ars nova (ensemble instrumental)

HistoriqueModifier

Fondé en 1963 par le compositeur et chef d’orchestre Marius Constant, Ars Nova-ensemble instrumental est la première formation musicale de ce type en France. Elle réunit alors une vingtaine de musiciens, la plupart solistes des orchestres de l’Opéra et de l’ORTF. Par la suite, d’autres ensembles vont se créer sur un modèle similaire : Musique Vivante en 1966, 2E2M en 1972, L’itinéraire en 1973 puis l'ensemble Intercontemporain en 1976. Cela coïncide avec la création par André Malraux d’une Direction de la Musique (1966) alors confiée au compositeur Marcel Landowski qui va soutenir ces formations et encourager la création musicale.

Ardent défenseur d’un pluralisme esthétique, le projet d’Ars Nova ensemble instrumental, depuis sa création, est de promouvoir et encourager la création musicale et la musique du XXe siècle. C’est ainsi que rapidement cet ensemble a permis la création de quelques chefs d’œuvre du XXe  siècle (citons par exemple « Des Canyons aux Étoiles » d’Olivier Messiaen créé en France par Ars Nova en 1975 ainsi que de nombreuses œuvres de Maurice Ohana sans oublier la tournée internationale de « Carmen » adapté par Marius Constant et mis en scène par Peter Brook) et la découverte, dans les années 1980, d’une jeune génération de compositeurs comme Pascal Dusapin, Marc Monnet etc.

En 1987, Marius Constant confie la direction de l’ensemble à son jeune assistant Philippe Nahon. Épaulé par Benoist Baillergeau qui va codiriger l’ensemble jusqu’en 2013, ils proposent alors à la Direction de la Musique du Ministère de la Culture de décentraliser cet ensemble parisien dans la région Poitou-Charentes et à La Rochelle. Maurice Fleuret alors Directeur de la Musique reçoit avec enthousiasme cette idée et convainc les tutelles régionales de soutenir avec l’État Ars Nova-ensemble instrumental. En 1999 Ars Nova déménage à Poitiers pour collaborer au projet de la construction du Théâtre Auditorium (Scène Nationale de Poitiers), qui est inauguré en 2008, et dont il est depuis structure artistique associée.

Ainsi, à partir de 1987, une nouvelle génération de musiciens va succéder à ceux qui furent à l’origine. Comme leurs aînés, la nouvelle équipe adhère au projet artistique et s’implique dans la vie de l’ensemble. Les qualités musicales de ces musiciens et la cohésion de l’ensemble, la démarche artistique ouverte à toutes les pratiques liées au spectacle vivant, à l’électronique et aux techniques d’amplification et de spatialisation, ont permis de construire des relations privilégiées avec plusieurs compositeurs. Ainsi s’est forgé des collaborations sur plusieurs années avec des compositeurs comme Georges Aperghis, Pascal Dusapin, Marc Monnet, Luciano Berio, Luc Ferrari, Bernard Cavanna, Zad Moultaka, Luis Naón, Alexandros Markéas, Betsy Jolas, Martin Matalon, Jean-Pierre Drouet, Loïc Guénin, Andy Emler et bien d’autres encore.

Précurseur de la décentralisation dans le domaine de la création musicale, la volonté d’Ars Nova est de toujours créer un lien de proximité avec le public et de s’investir à l’échelle d’un territoire en proposant des actions de formation, de médiation et en encourageant les pratiques amateurs. La notoriété et le dynamisme de l’ensemble en font une formation reconnue et un acteur essentiel de la création musicale. Ars Nova-ensemble instrumental se produit sur les scènes nationales et internationales, dans les festivals en France et à l’étranger. Que ce soit dans le cadre de concerts ou de spectacles les prestations de cette formation sont régulièrement ovationnées par la critique et ont fait l’objet de nombreux enregistrements et d’éditions phonographiques.

Après le départ de Benoist Baillergeau en 2013, puis de Philippe Nahon en 2017, Jean-Michaël Lavoie, chef d’orchestre québécois, prend la direction de l’ensemble. Le projet qu’il défend lors de sa nomination en 2017 est de poursuivre les ambitions et les partis pris artistiques défendus par Ars Nova-ensemble instrumental depuis sa création, tout en développant et encourageant de nouvelles collaborations avec des structures de diffusion et de création en France et à l’étranger, et avec des compositeurs. Il souhaite maintenir le travail de cohésion en provoquant des rencontres de travail régulières des musiciens de l’ensemble sous la direction attentive de leur chef.

Ars nova est subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Nouvelle-Aquitaine), du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, de la Ville de Poitiers, du Centre Culturel Canadien à Paris et reçoit le soutien de la SACEM et de la SPEDIDAM, membre de Futurs Composés, réseau national de la création musicale et de la Profedim.

Direction musicaleModifier

Equipe artistiqueModifier

  • Aïda Aragoneses Aguado, harpe
  • Cédric Bonnet, cor
  • Fabrice Bourgerie, trompette
  • Jacques Charles, saxophone
  • Marie Charvet, violon
  • Mathilde Comoy, trombone
  • Pascal Contet, accordéon
  • Isabelle Cornélis, percussions
  • Emilien Courait, tuba
  • Pierre-Simon Chevry, flûte
  • Baptiste Gibier, hautbois
  • Catherine Jacquet, violon
  • Eric Lamberger, clarinette
  • Michel Maurer, piano
  • Tanguy Menez, contrebasse
  • Patrice Petitdidier, cor
  • Philippe Récard, basson
  • Alain Trésallet, alto
  • Isabelle Veyrier, violoncelle

Equipe techniqueModifier

  • Jérôme Deschamps, lumières
  • Xavier Bordelais et Christophe Hauser, son
  • Erwan Le Metayer et Marie Delebarre, régie

DiscographieModifier


Film

Le Caillou dans la chaussure, (52') de Delphine de Blic. 2015. L'Empreinte digitale

Liens externesModifier