Ars-les-Favets

commune française du département du Puy-de-Dôme

Ars-les-Favets
Ars-les-Favets
La mairie.
Blason de Ars-les-Favets
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Saint-Éloy
Maire
Mandat
Marie Tardivat
2020-2026
Code postal 63700
Code commune 63011
Démographie
Gentilé Arsois[1]
Population
municipale
223 hab. (2018 en diminution de 3,46 % par rapport à 2013)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 11′ 40″ nord, 2° 45′ 22″ est
Altitude Min. 486 m
Max. 597 m
Superficie 14,6 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Saint-Éloy-les-Mines
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Éloy-les-Mines
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Ars-les-Favets
Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme
Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Ars-les-Favets
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ars-les-Favets
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ars-les-Favets

Ars-les-Favets est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

GéographieModifier

Communes limitrophes de Ars-les-Favets
Ronnet (Allier) La Celle (Allier)
 
La Crouzille Montaigut

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Ars-les-Favets est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Éloy-les-Mines, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 15 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[5],[6].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (87,7 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (85,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (63,9 %), zones agricoles hétérogènes (15,4 %), forêts (12,3 %), terres arables (8,4 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

ToponymieModifier

HistoireModifier

Avant 1789, bien que située dans le département du Puy-de-Dôme, la commune faisait partie de l'ancienne province du Bourbonnais[9].

Politique et administrationModifier

Découpage territorialModifier

La commune d'Ars-les-Favets est membre de la communauté de communes du Pays de Saint-Éloy[10], un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Saint-Éloy-les-Mines. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[11].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Riom, à la circonscription administrative de l'État du Puy-de-Dôme et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[10]. Jusqu'en , elle dépendait du canton de Montaigut.

Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Saint-Éloy-les-Mines pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[10], et de la deuxième circonscription du Puy-de-Dôme pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[12].

Élections municipales et communautairesModifier

Élections de 2020Modifier

Le conseil municipal d'Ars-les-Favets, commune de moins de 1 000 habitants, est élu au scrutin majoritaire plurinominal à deux tours[13] avec candidatures isolées ou groupées et possibilité de panachage[14]. Compte tenu de la population communale, le nombre de sièges à pourvoir lors des élections municipales de 2020 est de 11. La totalité des onze candidats en lice[15] est élue dès le premier tour, le , avec un taux de participation de 70,56 %[15].

Chronologie des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Serge Bodeau[16]   Contremaitre
En cours
(au )
Marie Tardivat[17]   Aide médico-psychologique[18]

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

En 2018, la commune d’Ars-les-Favets comptait 223 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres chiffres sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
613410538582511596636692690
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
558645601611658627609577560
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
559586585503492451423364379
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
349322283247214218237235228
2018 - - - - - - - -
223--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

Ars-les-Favets dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Aucune école n'est implantée dans la commune.

Les collégiens vont au collège Alexandre-Varenne de Saint-Éloy-les-Mines[21] et les lycéens au lycée Virlogeux de Riom pour les filières générales et STMG, ou au lycée Pierre-Joël-Bonté, à Riom, pour la filière STI2D[22]. Ces derniers bénéficient d'une double sectorisation dans la commune : ils peuvent aussi fréquenter les lycées du bassin de Montluçon[23].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Église.
  • Église Saint-Marcel du XIXe siècle.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason
D'azur au pont à une arche alésé d'or, une crosse d'argent brochant sur le tout accompagnée en pointe de deux feuilles de chêne d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en , en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.

RéférencesModifier

  1. « Ars-les-Favets (63700) », sur habitants.fr, SARL Patagos (consulté le 10 mai 2021).
  2. « Typologie urbain / rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 2 avril 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction d'Saint-Éloy-les-Mines », sur insee.fr (consulté le 2 avril 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 2 avril 2021).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 24 avril 2021)
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 24 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. Didier Robert de Vaugondy (cartographe) et Elisabeth Haussard (graveur), Gouvernemens généraux de la Marche, du Limousin, et de l'Auvergne (carte), Paris, Robert de Vaugondy fils, (lire en ligne).
  10. a b et c « Commune d'Ars-les-Favets (63011) », sur insee.fr (consulté le 10 mai 2021).
  11. « CC du Pays de Saint-Eloy (No SIREN : 200072080) », sur la base nationale sur l'intercommunalité (consulté le 10 mai 2021).
  12. « Découpage électoral du Puy-de-Dôme », sur Politiquemania (consulté le 10 mai 2021).
  13. Article L. 252 du Code électoral.
  14. « Municipales : le mode de scrutin dans les communes de moins de 1 000 habitants », sur vie-publique.fr, .
  15. a et b « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur interieur.gouv.fr, Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 mai 2021).
  16. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 12 juillet 2014).
  17. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme », sur amr63.asso.fr, Association des maires ruraux du Puy-de-Dôme (consulté le 2 août 2020).
  18. Supplément « Annuaire des maires Puy-de-Dôme », La Montagne, , p. 22 (édition du Puy-de-Dôme).
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  21. « Sectorisation », sur puy-de-dome.fr, Conseil départemental du Puy-de-Dôme (consulté le 10 mai 2021) ; taper « ARS-LES-FAVETS » dans le formulaire de saisie.
  22. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 18 mars 2018).
  23. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme - Communes limitrophes de l'Allier bénéficiant d'une double sectorisation pour le lycée » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 18 mars 2018).