Arrondissement de Torcy

arrondissement français

Arrondissement de Torcy
Arrondissement de Torcy
Situation de l'arrondissement de Torcy dans le département Seine-et-Marne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département et
collectivité territoriale
Seine-et-Marne
Chef-lieu Torcy
Code arrondissement 775
Démographie
Population 456 847 hab. (2018)
Densité 1 197 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 04″ nord, 2° 38′ 59″ est
Superficie 381,8 km2
Subdivisions
Communes 50

L'arrondissement de Torcy est une division administrative française située à l'est de Paris dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

HistoireModifier

L'arrondissement de Noisiel a été créé par le décret du [1] pour répondre à l'accroissement de la population dans cette zone très urbanisée de Seine-et-Marne qui fait partie de l'agglomération parisienne. Cet arrondissement est le plus dense, le plus peuplé du département et avec Chelles qui est la deuxième ville la plus importante du département.

Avant 1993, les habitants de l'arrondissement devaient s'adresser à la préfecture de Melun ou à la sous-préfecture de Meaux dont ils dépendaient.

Initialement implantée à Noisiel[1], le chef-lieu de l'arrondissement a été déplacé à Torcy par le décret du 28 avril 1994[2].

Cependant, la sous-préfecture n'a ouvert ses portes au public que le , avant d'être officiellement inaugurée le 11 juillet 2006.

Le , les communes d'Esbly, Montry et Saint-Germain-sur-Morin, de l'arrondissement de Meaux, se trouvent rattachées à l'arrondissement de Torcy[3].

CompositionModifier

 
Localisation de l'arrondissement depuis 2015.

Découpage cantonal depuis 2015Modifier

Liste des 10 cantons de l'arrondissement de Torcy à la suite du redécoupage cantonal de 2014 en France :

Bien que l'arrondissement soit le plus petit de Seine-et-Marne, il est néanmoins le plus peuplé avec environ 386 000 habitants, notamment avec la ville de Chelles, la deuxième plus importante du département.

Découpage communal depuis 2015Modifier

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Torcy passe de 43 en 2015 à 50 en 2020. Au , l'arrondissement groupe les 50 communes suivantes[4] :

DémographieModifier

En 2018, l'arrondissement comptait 456 847 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2018
128 152172 524231 654302 207343 583378 585407 309429 339456 847
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[5] puis population municipale à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

AdministrationModifier

 
Sous-préfecture

Le sous-préfet de l'arrondissement est Gérard Branly, depuis février 2015[7].

Liste des sous-préfetsModifier

Liste des sous-préfets successifs
Période Identité Fonction précédente Observation
10 octobre 2005 9 juin 2010[8] Michel Jeanjean Nommé préfet, administrateur supérieur des îles Wallis-et-Futuna
16 juin 2010[9] 12 février 2015[10] Frédéric Mac Kain Nommé secrétaire général de la préfecture des Alpes-Maritimes
13 février 2015[11] En cours Gérard Branly    

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. a et b Décret n° 93-260 du 26 février 1993 portant modification de cantons et création de l'arrondissement de Noisiel (Seine-et-Marne).
  2. Décret no 94-336 du 28 avril 1994 portant transfert du chef-lieu de l'arrondissement de Noisiel à Torcy (Seine-et-Marne).
  3. « Arrêté modifiant l’arrêté n°2019-12-30-014, portant modification des limites territoriales des arrondissements du département de Seine-et-Marne - Recueil n°1 des actes administratifs du 3 janvier 2020 de l'Île-de-France » [PDF], sur http://www.prefectures-regions.gouv.fr/ile-de-france/, (consulté le ), p. 194-204.
  4. « Composition de l'arrondissement de Torcy », sur https://www.insee.fr (consulté le )
  5. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  6. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  7. « Gérard Branly sous-préfet de Torcy », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  8. Décret du 10 juin 2010 portant nomination du préfet, administrateur supérieur des îles Wallis-et-Futuna - M. Jeanjean (Michel).
  9. Décret du 16 juin 2010 portant nomination du sous-préfet de Torcy (1re catégorie) - M. MAC KAIN (Frédéric).
  10. Décret du 13 février 2015 portant nomination du secrétaire général de la préfecture des Alpes-Maritimes (classe fonctionnelle II) - M. MAC KAIN (Frédéric)
  11. Décret du 13 février 2015 portant nomination du sous-préfet de Torcy (classe fonctionnelle II) - M. BRANLY (Gérard)

Voir aussiModifier