Arnold Geulincx

professeur d'université

Arnold Geulincx, né le à Anvers et mort de la peste en à Leyde, âgé de 45 ans, est un philosophe belge.

Arnoldus Geulincx
Arnold Geulincx.gif
Biographie
Naissance

AnversVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès

LeydeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Arnout GeulincxVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse

BiographieModifier

Arnold Geulincx fut étudiant en philosophie, puis en théologie, à l'ancienne université de Louvain, dont il fut licencié en arts en 1643. Il sympathisait avec le jansénisme et la Réforme et il va s'exiler. Il devint ensuite professeur de philosophie de l'université de Louvain. Il est destitué de cette chaire en 1658 et ne retrouvera une chaire de professeur de philosophie qu'en 1665 à Leyde[1].

Disciple de René Descartes, il a travaillé sur la philosophie cartésienne. Il est sans doute le fondateur de l'occasionnalisme qui nie l'action réciproque de l'âme et du corps. La question des rapports de l'âme et du corps n'est qu'un cas particulier du problème de causalité. Pour lui, nous ne pouvons être cause de rien, car nous ignorons le mystère de la causalité[2].

Sa devise était : serio et candide (sérieusement et avec candeur) [1].

Samuel Beckett l'a cité comme une de ses influences[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Victor Vander Haegen, Geulincx, étude sur sa vie, sa philosophie et ses ouvrages, Gand, Ad. Hoste, , 230 p., p. 1-18.
  2. Jean-Louis Dumas, Histoire de la Pensée, t. 2 : Renaissance et Siècle des Lumières, Tallandier, , p. 132.
  3. (en) « Arnold Geulincx Ethics With Samuel Beckett's Notes (abstract) », sur brill.com (consulté le 10 décembre 2021).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Bernard Rousset (postface Pierre-François Moreau), Geulincx entre Descartes et Spinoza, Paris, Vrin, coll. « Bibliothèque d'histoire de la philosophie », , 219 p. (ISBN 978-2-7116-1397-7, notice BnF no FRBNF37045273)
  • Victor Vander Haegen, Geulincx, étude sur sa vie, sa philosophie et ses ouvrages, Gand, Librairie générale de Ad. Hoste, , 230 p.
  • (en) « Arnold Geulincx (1624—1669) », sur Internet Encyclopedia of Philosophy

Liens externesModifier