Ouvrir le menu principal

Arnaud Courlet de Vregille

peintre français
Arnaud Courlet de Vregille
Arnaud Courlet de Vregille en 2017.jpg
Arnaud Courlet de Vregille en 2017.
Naissance
(61 ans)
Bourges (France)
Nationalité
Activité
Distinctions

Arnaud Courlet de Vregille est un peintre français, né le à Bourges.

BiographieModifier

 
Arnaud Courlet de Vregille lors de la remise du prix Vregille à l’hippodrome de Nancy-Brabois en 2017.

Issu de la Famille Courlet de Vregille, Arnaud Courlet de Vregille se lance depuis son plus jeune âge dans le dessin. Remarqué par la critique dès ses premières expositions, il se révèle en 1993 par un prix attribué par l'Institut d'études supérieures des arts de Paris pour son œuvre Laisse-moi[1], acquise par le ministère des Finances pour la décoration de la cité administrative de Bobigny. Son travail est également remarqué en Arménie[2], ou encore en Russie[3].

StyleModifier

Le Who's Who in International Art qualifie son art « d'abstraction lyrique », de « futurisme », de « peinture spontanée »[4].

Jacques Rittaud-Hutinet écrit à son sujet dans Encyclopédie des Arts en Franche-Comté :

« Peintre atypique, il recherche au sein de l'abstraction l'émergence lointaine du figuratif. Sa peinture exprime la chaleur d'un réel déchiré émergeant d'une sorte de peau colorée. L'artiste dit réaliser ses toiles à la fois impulsivement et après un travail en condensation fruit d'une longue préparation intérieure. Il marque certaine de ses œuvres d'un cercle de solitude souvent filigrané dont l'éclatement suggère le moment où la réalité se fissure et défaille pour révéler l'invisible et rendre au visible son évidence énigmatique. L'émotion qui trame ses toiles paraît surgir du mouvement, de sa violence, de sa lumière[5]. »

ExpositionsModifier

SalonsModifier

 
Arnaud Courlet de Vregille, lors de la remise du prix Argenson à Paris en 2001 pour son tableau Quand le Scarabée d'or.

Expositions personnellesModifier

Distinctions et récompensesModifier

  • Invité d'honneur au 16e Salon artistique de Richelieu, 2017.
  • Prix de poésie, Salon Victor Chocquet, Paris, 2007, pour le poème Écris pour moi.
  • Prix Argenson, galerie Everarts, Paris, 2001.
  • Nomination, Salon Victor Chocquet, Paris, 2000.
  • Mention spéciale, Salon Victor Chocquet, Paris, 1998[12].
  • Nomination, Salon Victor Chocquet, Paris, 1996.
  • Mention spéciale, Salon Victor Chocquet, Paris, 1995.
  • Premier prix de l'Institut d'études supérieures des arts de Paris, 1993.

PublicationsModifier

OuvragesModifier

  • Perséides, recueil de peintures illustré par les textes de Jacques Rittaud-Hutinet[13], Bègles, L'écouleur de la vie, 2019, (ISBN 9791069932395), (100 exemplaires numérotés).

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « 16e salon artistique ce week-end », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 17 août 2019).
  2. « Centre ʺEndanikʺ : Evénement intitulé ʺVues photographiques animéesʺ dédié à la Francophonie et aux frères Lumière, inventeurs de la cinématographie ».
  3. (ru) Вита Хан-Магомедова, Современный рисунок, Litres,‎ (lire en ligne)
  4. Who’s Who In International Art, 2002, pp. 18 et 78.
  5. Jacques Rittaud-Hutinet et Chantal Leclerc, Encyclopédie des Arts en Franche-Comté, La Taillanderie, 2004, p. 111 (ISBN 2876292971).
  6. Freiburger Stadtkurier, 15 août 2019.
  7. « Catalogue Le deuxième regard, visions contemporaines sur N. C. Ledoux ».
  8. Vu du Doubs, septembre 2006.
  9. Est Républicain, 6 mai 2005.
  10. Est Républicain, 26 septembre 2012.
  11. La Provence, 18 juillet 2001.
  12. Est Républicain, 16 novembre 1998 ; 14 décembre 1998.
  13. https://rcf.fr/culture/un-livre-d-art-les-perseides

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • L'essentiel, Bourgogne Franche-Comté, Besançon, Sodiex Éditions, 2019, p. 42.

Émissions téléviséesModifier

  • Le deuxième regard, France 3 Bourgogne-Franche-Comté, 24 octobre 2006.
  • La résidence d'artistes, France 3 Bourgogne-Franche-Comté, 24 septembre 2002.
  • Les artistes rencontrent leur public à l'atelier, France 3 Bourgogne-Franche-Comté, 18 septembre 2000.

Émissions radiophoniquesModifier

Liens externesModifier