Ouvrir le menu principal

Armoiries des roisModifier

  Raimond-Bérenger IV, comte de Barcelone et Alphonse II, roi d'Aragon, (1150 - 1177) : D'or à quatre pals de gueules à l'escarboucle pommetée à six rais d'or brochant sur le tout[1]. (Armes du comté de Barcelone devenues celles des rois d'Aragon après qu'Alphonse Ier, comte de Barcelone, devint roi d'Aragon). L'histoire de cet écu est la suivante: le roi se meurt lors d'une bataille à "déterminer". L'un de ses compagnons pose sa main sur son corps ensanglanté puis dépose quatre doigts de sa main sur son bouclier et trace quatre bandes rouge sang sur ce bouclier doré.
  
    
Armoiries royales d'Aragon (Depuis 1177) : D'or à quatre pals de gueules[1].
  
    
Ferdinand II, roi d'Aragon (1452 † 1516), Ferdinand V, roi de Castille (1474 - 1504) avec Isabelle Ier.

1474 - 1492 : Écartelé en I et IV contre-écartelé en 1 et 4, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur et en 2 et 3 d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or; en II et en III parti, en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable

1492 - 1504 : Écartelé en I et IV contre-écartelé en 1 et 4, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur et en 2 et 3 d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or; en II et en III parti, en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable, le tout accompagné en pointe d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople[2].

1504 - 1513 : Écartelé en I et IV contre-écartelé en 1 et 4, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur et en 2 et 3 d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or; en II, parti en 1 d'or à quatre pals de gueules; en 2 parti, en a d'argent à la croix potencé d'or et en b fasce de gueules et d'argent et en III parti, en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable, le tout accompagné en pointe d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople[2].

1513 - 1516 : Écartelé en I et IV contre-écartelé en 1 et 4, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur et en 2 et 3 d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or; en II, parti en 1 coupé d'or à quatre pals de gueules et de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude au naturel; en 2 parti, en a d'argent à la croix potencé d'or et en b fasce de gueules et d'argent et en III parti, en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable, le tout accompagné en pointe d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople[2].

Reines consortsModifier

  Constance de Hohenstaufen (1248 † 1302), consort de Pierre III, roi d'Aragon.

Parti en 1 d'argent à l'aigle de sable et 2 mi-parti d'or à quatre pals de gueules[3]

  Marie de Chypre (1273 † 1322), consort de Jacques II, roi d'Aragon.

Parti en 1 mi-parti d'or à quatre pals de gueules et en 2 coupé d'argent à la croix potencé d'or et fasce de azur et d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or, brochant sur la partition[4].

  Elisende de Moncada (1272 † 1364), consort de Jacques II, roi d'Aragon.

Mi-parti en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 de gueules à huit besants d'or ordonnés 2, 2, 2 et 2[5]

  Éléonore de Sicile (1325 † 1375), consort de Pierre IV, roi d'Aragon.

Parti en 1 mi-parti d'or à quatre pals de gueules et en 2 écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable[6]

  Sibila de Fortia (1350 † 1406), consort de Pierre IV, roi d'Aragon.

Parti en 1 mi-parti d'or à quatre pals de gueules et d'argent à deux fasces de sable[7].

  Yolande de Bar (1364/5 † 1431), consort de Jean Ier, roi d'Aragon.

Parti en 1 mi-parti d'or à quatre pals de gueules et cartelé d'azur en 1 semé de fleurs de lys d'or et en 4 semé de croix recroisetées au pied fiché d'or à deux bars adossés de même[8].

  Marie de Luna (1358 † 1406), consort de Martin Ier, roi d'Aragon.

Parti en 1 mi-parti d'or à quatre pals de gueules et en 2 coupé d'argent au croissant renversé de échiqueté d'argent et de sable et du même[9].

  Marguerite de Prades (1387/1388 † 1429), consort de Martin Ier, roi d'Aragon.

Écartelé en sautoir : I et IV, d'or à quatre pals de gueules; II et III, semé de fleurs de lys d'or; un lambel de gueules, brochant sur la partition[10].

  Éléonore d'Albuquerque (1374 † 1435), consort de Ferdinand Ier, roi d'Aragon.

Parti en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 d'argent quatre lions affrontés au losange de gueules touchant les partitions, chargé d'un au château d'or ouvert et ajouré d'azur.

  Marie de Castille (1401 † 1458), consort de Alphonse V, roi d'Aragon.

Parti en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 Écartelé en 1 et 4, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur et en 2 et 3 d'argent au lion de pourpre armé et lampassé d'or[11].

  Jeanne Enríquez (1425 † 1468), consort de Jean II, roi d'Aragon.

Parti en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 de gueules à deux châteaux d'or ouvert et ajouré d'azur; à la pointe d'argent au lion de pourpre armé et lampassé d'or[12].

  Isabelle Ire de Castille (1451 † 1504), consort de Ferdinand II, roi d'Aragon.

Écartelé en 1 et 4 contre-écartelé en 1 et 4, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur et en 2 et 3 d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or, et en 2 et 3 parti en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable, accompagné en pointe d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople[13].

  Germaine de Foix (1488 † 1538), consort de Ferdinand II, roi d'Aragon.

[14].

Ducs, dauphin et princes de Girona (Prince héritier d'Aragon)Modifier

  L'infante Jean d'Aragon (1350 † 1396) comme premier duc de Girona (1351 - 1387), Jean Ier, roi d'Aragon (1387 – 1396).

D'or à deux pals de gueules[15].

  Ducs (1351 - 1387 / 1388 - 1410), dauphin (1387 - 1388) et princes de Girona (Depuis 1412).

D'or à quatre pals de gueules[16].

Branche aînéeModifier

Figure Nom et blasonnement
  Nuno Sanche de Roussillon (1190 † 1241/1242), seigneur de Roussillon et de Cerdagne, petit-fils de Raimond-Bérenger IV, comte de Barcelone.

D'or à quatre pals de gueules à la bordure d'argent chargée de dix-sept chaudières de sable[17].

  L'infant Alphonse d'Aragó et Castille (1229 † 1260), prince d'Aragon, fils de Jacques Ier, roi d'Aragon.

D'or à quatre pals de gueules à la bordure d'argent chargée de vingts écussons de gueules chaque écusson chargée de un châteaux d'or[18].

   L'infant Jacques d'Aragon (1267 † 1327), Jacques Ier, Roi de Sicile (1285 - 1291), Jacques II, roi d'Aragon (1391 – 1327).

En tant que roi de Sicilie : Écartelé en 1 et 4, d'or à quatre pals de gueules et en 2 et 3 d'argent à l'aigle de sable[19].

En tant que roi d'Aragon : D'or à quatre pals de gueules[1].

  L'Infant Pierre d'Aragon et Anjou (1305 † 1380), Pierre IV, comte de Ribagorce, Pierre I, comte de Prades, fils de Jacques II, roi d'Aragon.

Écartelé en sautoir : I et IV, d'or à quatre pals de gueules; II et III, semé de fleurs de lys d'or; un lambel de gueules, brochant sur la partition[20],[19], portées ensuite par :

    • Jean I (1335 † 1414), comte de Prades, fils du précédent.
    • Pierre de Prades (1352 † 1395), baron d'Entença, fils du précédent.
    • Jeanne (? † 1441), comtesse de Prades, fille du précédent.
  Alphonse IV (1332 † 1412), comte de Ribagorce et marquis de Villena, fils de l'infant Pierre d'Aragon et Anjou, Pierre IV, comte de Ribagorce, Pierre I, comte de Prades.

Mi-parti : I, écartelé en sautoir : 1 et 4, d'or à quatre pals de gueules; 2 et 3, semé de fleurs de lys d'or; un lambel de gueules, brochant sur la partition; II, coupé de gueules, au bras ailé d'or tenant un glaive d'argent, et d'argent au lion de pourpre armé et lampassé d'or[20],[19].

  L'Infant Raimond-Bérenger d'Aragon (1308 † 1366), Raimond-Bérenger Ier, comte d'Empúries, fils de Jacques II, roi d'Aragon.

Écartelé en 1 et 4, d'or à quatre pals de gueules et en 2 et 3 semé de fleurs de lys d'or; un lambel de gueules, brochant sur la partition[19].

  Jean Ier (1338 † 1398), comte d'Empúries, petit-fils de Jacques II, roi d'Aragon.

Parti : mi-parti d'or à quatre pals de gueules; II, cousu d'or, à trois fasces de gueules[20].

   L'infant Martin d'Aragon (1356 † 1410), comte de Luna, Martin Ier, roi d'Aragon (1396 - 1410) et Sicilie (1309 - 1310).

D'or, à quatre pals de gueules, au lambel à quatre pendants d'argent, un sur chaque pal.[20].

En tant que roi d'Aragon : D'or à quatre pals de gueules[1].

  L'infant Jacques d'Aragon (1320 † 1447), Jacques Ier, comte d'Urgell, fils d'Alphonse IV, roi d'Aragon.

Parti : I, mi-parti d'or à quatre pals de gueules; II, échiqueté de sable et d'or[20], portées ensuite par :

    • Pierre II (1340 † 1408), comte d'Urgell, fils du précédent.
    • Jacques II (1380 † 1433), comte d'Urgell, fils du précédent.
    • Jeanne d'Urgell (1405 † 1455), comtesse d'Urgell, fille du précédent.
     L'infant Jean d'Aragon (1398 † 1479), Jean II, roi d'Aragon (1458 - 1479) et roi de Navarre par mariage avec Blanche Ire de Navarre (1425 - 1479) et usurpation (1441 - 1479).

En tant qu'infant d'Aragon : Écartelé en sautoir : I et IV, d'or à quatre pals de gueules; II, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur; et III, d'argent au lion de pourpre armé, lampassé et couronné d'or[1].

En tant que roi d'Aragon : d'or à quatre pals de gueules[1].

En tant que roi de Sicile : Parti : I, d'or à deux pals de gueules; II, écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable[21], portées ensuite par :

    • Ferdinand II (1452 † 1516), roi d'Aragon, fils du précédent.

En tant que roi d'Aragon et Navarre : écartelé, en 1 et 4 d'or à quatre pals de gueules et en 2 et 3 de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude au naturel[22].

  Henri II (1445 † 1522), comte d'Empúries (1458 - 1522) et Segorbe (1458 - 1469), Henri I duc de Segorbe (1469-1489), petit-fils de Ferdinand Ier, roi d'Aragon.

Tiercé en pal: en 1, d'or à deux pals de gueules; en 2, coupé de gueules, au château d'or ouvert et ajouré d'azur, et d'argent au lion de pourpre armé, lampassé et couronné d'or; en 3, écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable[23], portées ensuite par :

    • Alphonse I (1489 † 1562), duc de Sogorb et comte d'Empúries, fils du précédent.

Comté de BarceloneModifier

Figure Nom et blasonnement
  Comté de Barcelone

D'or à quatre pals de gueules et à la bande d'azur[1].

Royaume d'AragonModifier

Figure Nom et blasonnement
  Royaume d'Aragon

Croix d'Eneko Arista : D'azur, à la croix pattée et fichée en pointe, d'argent[24].

D'or à quatre pals de gueules[24].

Croix d'Alcoraz : D'argent, à la croix de gueules, cantonnée de quatre têtes de maures de sable, tortillées d'argent et couronnés d'or[24].

Royaume de MajorqueModifier

Figure Nom et blasonnement
  Royaume de Majorque (Depuis 1276)

D'or à quatre pals de gueules et à la bande d'azur[25].

Royaume de ValenceModifier

Figure Nom et blasonnement
  Royaume de Valence (Depuis 1377)

D'or à quatre pals de gueules[2].

Maison d'Aragon-NaplesModifier

Figure Nom et blasonnement
  Royaume de Naples (1442 - 1501)

Écartelé : aux 1 et 4, d'or à quatre pals de gueules, aux 2 et 3, tiercé en pal: a, fasce de gueules et d'argent; b, d'azur semé de fleurs de lys d'or au lambel de gueules et c, d'argent à croix de Jérusalem, d'or[2],[26],[27].

  Ferdinand (1488 † 1550), duc de Calabre, fils de Frédéric II, roi de Naples.

Cartelé, en 1 et 4 d'or à quatre pals de gueules et en 2 et 3 d'argent à une croix potencée de sable[28].

Royaume de Sicile (Maison d'Aragon)Modifier

Figure Nom et blasonnement
  Royaume de Sicile (1282 - 1409), maison d'Aragon.

Écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules qui est d'Aragon et d'argent à l'aigle de sable membré et becqué de gueules qui est de Hohenstaufen[29].


  Royaume de Sicile (Depuis 1409), maison d'Aragon.

Parti en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable[30].

Royaume de Sardaigne (Maison d'Aragon)Modifier

Figure Nom et blasonnement
  Royaume de Sardaigne (1282 - 1409), maison d'Aragon.

D'argent, à la croix de gueules, cantonnée de quatre têtes de maures de sable, tortillées d'argent[31].

Maison de CardonaModifier

Figure Nom et blasonnement
  Jean Raimond II Folch (1400 † 1470), comte de Cardona.

De gueules à trois chadrons d'or[19].

  Jean Raimond III Folch (1418 † 1486), comte de Cardona et Prades, baron d'Entença, fils de Jeanne (? † 1441), comtesse de Prades, arrière-petit-fils de l'infant Pierre d'Aragon et Anjou (1305 † 1380), Pierre IV, comte de Ribagorce.

Parti : I, de gueules à trois chadrons d'or; II, écartelé en sautoir : I et IV, d'or à deux pals de gueules; II et III, semé de fleurs de lys d'or; un lambel de gueules, brochant sur la partition[19].

   Jean Raimond IV Folch (1446 † 1513), comte après duc de Cardona comte de Prades, baron d'Entença et premier marquis de Pallars Sobirá, fils de Jeanne d'Urgell (1405 † 1455), comtesse d'Urgell, arrière-petit-fils de l'infant Jacques d'Aragon (1320 † 1447), Jacques Ier, comte d'Urgell.

Ancienne : écartelé en sautoir : I et IV, d'or à quatre pals de gueules; II de gueules à trois chadrons d'or et IV, semé de fleurs de lys d'or; un lambel de gueules, brochant sur la partition[19].

Moderne : Parti, en I, écartelé en sautoir: au A et D d'or à quatre pals de gueules, au B d'azur semé de fleurs de lys d'or au lambel de gueules brochant, au C de gueules à trois chardons d'or; en II, écartelé en sautoir: aux A et D d'or à quatre pals de gueules, aux B et C échiqueté d'or et de sable[19].

  Ferdinand I Jean Ramon Folc (1469 † 1543), duc de Cardona, marquis de Pallars Sobirá comte de Prades et baron d'Entença.

Écartelé : au I et IV, parti, a et d écartelé en sautoir : aux 1 et 4 d'or à quatre pals de gueules, au 3 d'azur semé de fleurs de lys d'or au lambel de gueules brochant, au 4 de gueules à trois chardons d'or ; au II et III, de gueules àà l'aigle bicéphale couronnée d'or, chargée d'un écu de gueules, à trois écots d'or, mis en bandes[32].

Descendance illégitimeModifier

   Alphonse (1470 † 1520), archevêque de Saragosse et vice-roi d'Aragon, fils illégitime de Ferdinand II, roi d'Aragon.

Ancienne : parti en 1 de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur et en 2 d'argent au lion de pourpre armé, lampassé et couronné d'or; à la pointe écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable[33].

Moderne : écartelé : aux 1 et 4, tiercé en pal: a, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur, b, d'argent au lion de pourpre armé, lampassé et couronné d'or et c, d'or aux quatre pals de gueules; aux 1 et 3, tiercé en pal: a, d'argent à l'aigle de sable, b, d'argent à croix de Jérusalem, d'or et c, fasce de gueules et d'argent, accompagné en pointe d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople[34].

  Fernand d'Aragon et Gurrea (1498 † 1575), archevêque de Saragosse et vice-roi d'Aragon, illégitime fils de Alphonse d'Aragon (1470 † 1520), archevêque de Saragosse.

Écartelé en I et IV contre-écartelé en 1 et 4, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur et en 2 et 3 d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or; en II, parti en 1 coupé d'or à quatre pals de gueules et de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude au naturel; en 2 parti, en a d'argent à la croix potencé d'or et en b fasce de gueules et d'argent et en III parti, en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable, le tout accompagné en pointe d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople[35].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g Faustino Menéndez Pidal de Navascués, Leones y castillos: emblemas heráldicos en España, Madrid, Real Academia de la Historia, 1999.
  2. a b c d et e Menéndez 1999
  3. Conde y Delgado de Molina 2003, p. 932
  4. Image des armes de Marie de Chypre, mis en ligne le 08-09-2013, (es) Archivo:Alguns sepulcres reials de la catedral de Barcelona.jpg
  5. Conde y Delgado de Molina 2003, p. 933
  6. Conde y Delgado de Molina 2003, p. 934
  7. Conde y Delgado de Molina 2003, p. 934, 943
  8. Conde y Delgado de Molina 2003, p. 934, 944
  9. Conde y Delgado de Molina 2003, p. 935, 947
  10. Image des armes de Marguerite de Prades, mis en ligne le 09-09-2013, (es) [lire en ligne]
  11. Serrano Col, Marta; Iconografía de género: los sellos de las reinas de Aragón en la Edad Media (siglos XII-XVI) dans Emblemata, no 12 (2006) ISSN 1137-1056, mis en ligne le 09-09-2013, (es) [lire en ligne], p. 33, 34, 48.
  12. Conde y Delgado de Molina 2003, p. 935, 936
  13. Conde y Delgado de Molina 2003, p. 936
  14. Image des armes de Germaine de Foix, mis en ligne le 09-09-2013, (es) [lire en ligne]
  15. Pardo de Guevara, E. Manual de heráldica española; Madrid: Edimat libros, 2000; p. 60.
  16. Frutos, Alberto, El señal del rey de Aragón: Historia y significado, Zaragoza, Institución «Fernando el Católico», 1995, (Anejos de Emblemata, 1).— (ISBN 84-7820-283-8). p. 81
  17. Image des armoiries de Nuno Sanche dans le Saló del Tinel, Barcelone (Espagne), mis en ligne le 08-09-2013, Fitxer:Pintura mural del saló del tinell - Nunó Sanç a la conquesta de Mallorca.jpg
  18. Menéndez 1999, p. 76
  19. a b c d e f g et h de Riquer 1983
  20. a b c d et e Armorial de Gelre, folio 62r
  21. Héraldique Européenne : Sicile
  22. Héraldique Européenne : Navarre
  23. Chao Prieto. Escut d'Empúries-Sogorb dans Parròquia de San Martí d'Empúries (2005), mis en ligne le 08-09-2013, (ca) [lire en ligne].
  24. a b et c Blasón de Aragón: el escudo y la bandera (Objetos digitales) dans Biblioteca Virtual de Derecho Aragonés. (es) mis en ligne le 2013-09-09.
  25. Armes de Majorque dans Biblioni.cat, mis en ligne le 09-09-2013, (ca) [lire en ligne]
  26. Héraldique Européenne : Armorial des Chevaliers de la Toison d'Or
  27. Image des armes dans une monnaie napolitaine d'Alphonse V, mis en ligne le 08-09-2013, (es) [lire en ligne]
  28. Héraldique Européenne : Armorial des Chevaliers de la Toison d'Or
  29. Héraldique Européenne : Royaume de Sicile
  30. Menéndez 1999
  31. Héraldique Européenne : Sardaigne
  32. Héraldique Européenne : Armorial des Chevaliers de la Toison d'Or
  33. Arte mudéjar en la ciudad de Zaragoza dans Aragón mudéjar. (es) mis en ligne le 2013-09-09.
  34. Menéndez Pidal de Navascués, Faustino (2011). Heráldica de la Casa Real de León y Castilla. Madrid: Eds. Hidalguía. (ISBN 978-84-939313-0-8). p. 385.
  35. Armoiries de Fernand d'Aragon dans Románico aragonés. (es) mis en ligne le 2013-09-09.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • L'armorial du héraut Gueldre dans la bibliothèque numérique Gallica.
  • (es) Rafael Conde y Delgado de Molina, « Signos, sellos y firmas de las reinas de Aragón », Acta historica et archaeologica mediaevalia, no 25,‎ , p. 935, 936 (lire en ligne)
  • (es) Martí de Riquer, Heràldica catalana des de l'any 1150 al 1550, Barcelonae, Quaderns Crema,
  • (es) Faustino Menéndez-Pidal de Navascués, Hugo O'Donnell y Duque de Estrada et Begoña Lolo, Símbolos de España, Madrid, Centro de Estudios Políticos y Constitucionales, (ISBN 84-259-1074-9)

Article connexeModifier