Armitage Trail

écrivain américain
Armitage Trail
Nom de naissance Maurice Coons
Naissance
Madison, Nebraska, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 28 ans)
Los Angeles, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Armitage Trail, nom de plume de Maurice Coons, né le à Madison, dans l'État du Nebraska, aux États-Unis, et mort le à Los Angeles, en Californie, est un écrivain américain, auteur de romans policiers.

BiographieModifier

Son père est imprésario dans le théâtre. Dès l'âge de 16 ans, il se consacre à l'écriture. Il écrit d'abord, sous son patronyme, des nouvelles policières pour divers pulps. Puis, selon Claude Mesplède, « il devient l'unique auteur de plusieurs numéros de magazines policiers en utilisant divers pseudonymes »[1].

En 1929, il donne un premier roman intitulé The Thirteenth Guest. En 1930, il fait paraître l'œuvre qui le rend célèbre, Scarface, l'histoire de l'ascension d'un jeune gangster de Chicago. Selon le critique littéraire, « si le protagoniste est inspiré du célèbre gangster Al Capone, le récit n'a qu'un lointain rapport avec la véritable histoire de celui-ci »[1]. Armitage Trail qui s'est servi de sa connaissance du milieu et de la mafia de Chicago, écrit dans ce roman une « reconstitution de l'époque de la prohibition [...] rendue d'excellente façon et relève presque du documentaire »[2].

Scarface est adapté à deux reprises au cinéma : en 1932, dans un film réalisé par Howard Hawks sur un scénario de Ben Hecht et, en 1983, dans une réalisation de Brian De Palma sur un scénario d'Oliver Stone.

Appelé à Hollywood pour devenir scénariste, il meurt, à 28 ans, d'une crise cardiaque dans un cinéma de Los Angeles.

ŒuvreModifier

RomansModifier

NouvellesModifier

  • The Gun Girl (1929)
  • Racketeer Justice (1929)
  • The Sword of Damocles (1929)
  • The Wolves of Broadway (1929)
  • The Mark of Death (1929)
  • Burnt (1930)
  • Double Toll (1930)
  • Hi-Jackers (1930)
  • Death Limited (1932), publication posthume
  • Broadway Wolves (1932), publication posthume

Nouvelles signées Maurice CoonsModifier

  • The Clue in the Mail (1923)
  • Queered by Queer (1923)
  • Egan’s Hardest Case (1924)
  • The Devilish Contrivance (1924)
  • The Tower of Horrors (1924)
  • Hate That Would Not Die (1924)
  • Threads of Guilt (1925)
  • MacIntosh Takes the Trail (1925)
  • The Skeleton of Warwick Manor (1925)
  • Gun-Shy (1926)
  • The Royal Street Riddle (1926)
  • Dead Game (1927)
  • Sex Appeal (1928)
  • The Campus Vamp (1928)
  • The Morgan Murders (1928)
  • Machine-Gun Annie (1929)
  • Night Hawks (1929)
  • Under the Big Top (1929)
  • Not on the Program (1929)
  • A Touchdown for Cupid (1929)
  • The Glancing Bullet (1930)
  • The Street of a Thousand Murders (1931), publication posthume
  • Snowblind (1937), publication posthume
  • Flatfoot, Flatfoot (1937), publication posthume

AdaptationsModifier

Au cinémaModifier

À la télévisionModifier

En bandes dessinéesModifier

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externesModifier