Ouvrir le menu principal

Armed Forces Expeditionary Medal
Image illustrative de l’article Armed Forces Expeditionary Medal
AFEM

Type Distinction militaire américaine
Décerné pour Participation à une opération militaire des forces armées des États-Unis
Statut Toujours décernée
Chiffres
Date de création 4 décembre 1961
Importance

Armed Forces Expeditionary Medal ribbon.svg

Streamer AFE.PNG
Ruban et flamme de l'AFEM

La Armed Forces Expeditionary Medal (en français Médaille Expéditionnaire des Forces Armées), en abrégé AFEM est une décoration militaire des forces armées des États-Unis créée le 4 décembre 1961 par l'Executive Order 10977 signé par le Président des États-Unis John Fitzgerald Kennedy[1]. Cette médaille récompense la participation d'un membre de l'armée à des opérations sous bannière américaine, à des opérations de l'ONU ou de l'OTAN et à des opérations d'assistance aux nations étrangères amies.

Sommaire

DescriptionModifier

La médaille, en bronze, porte sur l'avers un aigle tenant dans ses serres une épée pointée vers une rose des vents. Le tout symbolise la capacité des États-Unis (l'aigle) à intervenir (l'épée) en tout point géographique (la rose des vents)[1]. La gravure est entourée des inscriptions "Armed Forces" sur le dessus et "Expeditionnary Service" sur le dessous[1]. Sur le revers, le bouclier du grand sceau des États-Unis surmonte deux branches de lauriers reliées par une balle. Sur le dessus du bouclier figure l'inscription "United States of America"[1].

Le ruban est composé d'un fond bleu ciel chargé au centre de trois fines bandes bleu, blanc et rouge. Les côtés du ruban portent symétriquement, de la bordure vers le centre, des bandes vertes, jaunes, marrons et noires. Le port des Service star est autorisé sur le ruban pour chaque campagne différente effectuée[1]. Les personnels ayant participé à une opération aéroportée ou amphibie peuvent également porter une pointe de flèche[1].

AttributionModifier

L'Armed Force Expeditionnary Medal est attribuée pour trois types d'opérations[2] :

  • Opération directe des États-Unis.
  • Opération de soutien d'une opération de l'ONU ou de l'OTAN.
  • Opération de soutien à une puissance étrangère amie.

La récompense n'est attribuée que s'il n'existe pas de médaille de campagne spécifique pour l'opération concernée et seulement si l'opposition d'une force étrangère ou une menace imminente sont effectives. Après sa création en décembre 1961, les premières AFEM furent attribuées dans le cadre de la crise des missiles de Cuba en 1962 et de la crise de Berlin de 1961 à 1963[2]. Par la suite, l'attribution devient rétroactive et des médailles furent décernée pour les militaires impliqués dans la crise de Berlin entre 1958 et 1961. Cette rétroactivité concerne également les opérations menées depuis 1958 sur les îles de Jinmen et Matsu, lors de la crise de 1958 au Liban et pendant la deuxième crise du détroit de Taïwan[2].

L'Armed Forces Expeditionnary Medal est décernée lors des premières années de la guerre du Viêtnam pour les opérations au Laos, au Cambodge et au sud-Viêtnam. À cette époque, l'AFEM a pour vocation de devenir une récompense unique pour tous les corps de l'armée, amenant à terme à la disparition des Navy Expeditionary Medal et Marine Corps Expeditionary Medal[3]. C'est effectivement le cas entre 1962 et 1978 avant que l'US Navy et l'United States Marine Corps ne recommencent à attribuer leur propre médailles, des matelots et des marines se voyant alors décerner à la fois l'AFEM et la médaille expéditionnaire de leur corps[3]. En 1965, la création de la Vietnam Service Medal entraîne l'abandon de l'AFEM pour cette guerre[1]. Cependant, l'attribution de la nouvelle médaille étant rétroactif, les hommes ayant reçu l'AFEM pour le Viêtnam avant 1965 ont la possibilité de l'échanger contre la Viêtnam Service Medal. En 1968, les hommes ayant participé à la défense de l'USS Pueblo sont récompensés et en 1973 ceux ayant participé à l'opération Eagle Pull[2]. Cette dernière, bien que proche du contexte de la guerre du Viêtnam, n'en fait pas partie (Voir l'article : Théâtre d'opérations cambodgien pendant la guerre du Viêt Nam) et des militaires ayant participé aux deux événements ont donc pu porter conjointement l'AFEM et la Viêtnam Service Medal. Pendant la guerre du Kippour en 1973, la participation à l'opération Nickel Grass en soutien à l'armée de défense d'Israël entre dans les critères d'attribution de la médaille. À partir de 1992, la médaille expéditionnaire tombe peu à peu en disgrâce, les autorités lui préférant des médailles spécifiques pour chaque campagne. Ainsi, la création en 2003 de la Global War on Terrorism Expeditionary Medal entraîne l'abandon de l'AFEM pour les opérations menées en Irak, en Arabie Saoudite et au Koweït[1].

CampagnesModifier

L'Armed Forces Expeditionnary Medal peut être attribuée pour les campagnes suivantes[2] :

Opérations des Forces Armées des États-Unis
Îles Jinmen et Matsu
1956-1963
Crise de 1958 au Liban Deuxième crise du détroit de Taïwan
1958-1959
crise de Berlin
1956-1963
Crise des missiles de Cuba
1962
Opération Dragon rouge
1964
Opération Power Pack
1965-1966
Corée
1966-1974
Opération Nickel Grass
1973
Opération Eagle Pull
1975
Opération Frequent Wind
1975
Incident du Mayagüez
1975
Invasion de la Grenade
1983
Opération El Dorado Canyon
1986
Opération Earnest Will
1987-1988
Invasion du Panama
1989-1990
Opération Uphold Democracy
1994-1995
Opération Southern Watch
1995-2003
Opération Secure Tomorrow
2004
Opération Joint Guardian
Depuis 2014
Opérations de l'ONU et de l'OTAN
ONUC
1960-1962
Opération Restore Hope
1992-1995
FORPRONU
1992-1995
IFOR
1995-1996
SFOR - Joint Guard
1996-1998
SFOR - Joint Forge
1998-2004
Opérations de soutien de pays amis
Viêtnam
1958-1965
Laos
1961-1962
Cambodge
1973
Thaïlande
1973
Guerre civile du Salvador
1981-1992
Guerre du Liban
1983-1987
Opération Northern Watch
1997-2003
Opération Desert Thunder
1998
Opération Desert Fox
1983-1987
Koweït
1998-2003

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g et h « Armed Forces Expeditionary Medal » [archive du ], sur www.tioh.hqda.pentagon.mil (consulté le 19 décembre 2017)
  2. a b c d et e (en) « Armed Forces Expeditionary Medal (AFEM) – AUTHORIZED OPERATIONS », sur Office of the Under Secretary for Personnel and Readiness
  3. a et b « Armed Forces Expeditionary Medal », (consulté le 19 décembre 2017)

Voir aussiModifier