Armand Toussaint

sculpteur français

François Christophe Armand Toussaint né à Paris le et mort dans la même ville le est un sculpteur français.

Armand Toussaint
Image dans Infobox.
Charles Gumery, Armand Toussaint, portrait en médaillon, Paris, cimetière de Montmartre.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Formation
Distinction

BiographieModifier

 
Perséphone, Indianapolis.

Armand Toussaint est le fils d’un entrepreneur en serrurerie. Entré à l’École des beaux-arts de Paris en 1827, il est élève du sculpteur David d’Angers. En 1832, il remporte le second grand prix de Rome[1].

Il expose au Salon de l’Académie entre 1836 et 1850, remporte une médaille de troisième classe en 1839 et de deuxième classe en 1847. Il devient professeur de sculpture à l’École des beaux-arts de Paris.

En 1852, il est nommé chevalier de la Légion d’honneur.

Il meurt à son domicile parisien, rue de Bellefond, le et est inhumé à Paris au cimetière de Montmartre (23e division)[2]. Ses élèves lui rendirent hommage en faisant réaliser par l’un d’entre eux, Charles Gumery, un médaillon en bronze pour son monument funéraire. L’original en plâtre est conservé à Nogent-sur-Seine au musée Camille-Claudel[3].

ŒuvresModifier

Travaux de restaurationModifier

ÉlèvesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le premier prix ayant été attribué ex aequo, cette année-là, à François Jouffroy et Jean-Louis Brian.
  2. Notice nécrologique, Revue Universelle des Arts, 1862 (sur Gallica).
  3. Notice no M0301000110, base Joconde, ministère français de la Culture
  4. Maison fondée en 1860 et très active jusqu'à la fin du XIXe siècle, s'installa d'abord boulevard du Temple, puis au 8, rue du Parc-Royal. En 1880 les fils du fondateur lui succédèrent et produisirent des bronzes d'ameublement, des pendules et des candélabres ornés dans le style de Clodion, le style russe, byzantin ou perse et recouverts d'émail. Ils produisirent également des reproductions de sculptures de l'antiquité et de la Renaissance ainsi que des modèles par Barye, Carpeaux, Frémiet, Carrier-Belleuse et d'autres artistes contemporains (cf. aracade.net).
  5. ccimp.com.
  6. Notice no 000SC018421, base Joconde, ministère français de la Culture.
  7. louvre.sculpturederue.fr.
  8. http://www.musee-orsay.fr/en/collections/index-of-works/notice.html?no_cache=1&nnumid=088803&cHash=5c538a0cf7 musee-orsay.fr].
  9. louvre.sculpturederue.fr.
  10. (en) Richard Redding Antiques LDT.
  11. culture.gouv.fr.
  12. M. Aubert, La Cathédrale Notre-Dame de Paris, notice historique et archéologique.
  13. culture.gouv.fr.
  14. paris1900.lartnouveau.com.
  15. Notice no 0990004715, base Joconde, ministère français de la Culture
  16. Notice no 50350132398, base Joconde, ministère français de la Culture

Liens externesModifier