Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lotti.
Armand Lotti
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 96 ans)
Le CannetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Armand Lotti (Armand Charles Gustave Lotti), né à Paris 8e le et mort le au Cannet (Alpes-Maritimes)[1],[2], est un aviateur français. Comptant parmi les pionniers de l’aviation, il est célèbre pour être le commanditaire et un participant comme radio du vol de l’Oiseau Canari en 1929, marquant la première traversée française de l’Atlantique Nord, dans le sens Ouest-Est[3].

Sommaire

BiographieModifier

Débuts dans l’aviationModifier

Enfant unique des propriétaires aisés de l’hôtel Lotti, rue de Castiglione à Paris, Armand Lotti est destiné initialement à reprendre l’affaire familiale. Son destin change lors d’une partie de chasse, au cours de laquelle il perd accidentellement l’usage de l’œil droit. Il cherche alors à se réaliser dans quelque chose de grand, et trouve sa voie dans l’aviation. L’exploit de Charles Lindbergh devient un exemple à suivre, et il projette de relier lui aussi la France à l’Amérique par les airs.

 
Esquisse de l’Oiseau Canari et les signatures d'Assollant, Lefèvre et Lotti

Il apprend à voler grâce à l’appui de Louis Blériot, mais ne peut obtenir son Brevet de pilote d’avion de tourisme en raison de son handicap. Il fait alors l’acquisition du deuxième des trois seuls exemplaires de l’avion Bernard 191 GR (Grand Raid) produits par les ateliers Adolphe Bernard, de la Courneuve. Ce monoplan monomoteur est équipé, dans sa version Grand Raid, d’un moteur de 600 ch, le rendant capable de parcourir 7 500 km à 200 km/h avec 4 500 litres de carburant. Cet avion sera baptisé Oiseau Canari en raison de sa couleur jaune, et c’est avec lui qu’Armand Lotti réussira la première traversée française de l’Atlantique Nord, grâce à son association avec Jean Assollant comme pilote, René Lefèvre comme second. Arthur Schreiber, le premier passager clandestin de l’histoire de l’aviation, fera également partie du voyage[4].

Faits de guerreModifier

Armand Lotti participe à la Première Guerre mondiale. Puis, lieutenant dans l’armée de l’air pendant le conflit de 39-45, il prend part à la campagne de Tunisie et aux opérations de l'armée française de la Libération en Italie, en Corse et en France continentale. Il reçoit les médailles de la Résistance, du Mérite américain et il est fait commandeur de la Légion d'honneur[5],[6].

DistinctionsModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Georges Cassagne, Mimizan-les-Bains : première traversée française de l'Atlantique nord, Biarritz, Atlantica, , 47 p. (ISBN 978-2-758-80244-0)
  • Film documentaire de Juan Molina Temboury produit par producciones clandestinas laya producciones "l'aventure de l'oiseau canari" producteur Antonio Resines

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Archives numérisées de l'état civil de Paris, acte de naissance no 8/2256/1897, avec mention marginale du décès (consulté le 11 juin 2012)
  2. Jacques Noetinger, L'aviation : une révolution du XXe siècle, Paris, Nouvelles éd. latines, (ISBN 978-2-723-32058-0, lire en ligne)
  3. Charles Lindbergh a été le premier à traverser l'Atlantique Nord, mais dans le sens Est-Ouest, en joignant New York à Paris entre le 20 et le .
  4. Cassagne 2009, p. 8
  5. Voir la liste des commandeurs de la Légion d'honneur
  6. Cassagne 2009, p. 41